10 bienfaits du curcuma prouvés par la recherche

Le Curcuma est peut-être le complément nutritionnel naturel le plus efficace au monde.
De nombreuses études de haute qualité montrent qu’il dispose d’avantages importants pour votre corps et votre cerveau.

Voici le top 10 des avantages de curcuma pour votre santé, fondés sur des recherches scientifiques.

1. Le Curcuma contient des composés bio-actifs avec des propriétés médicinales puissantes

Le curcuma est l’épice qui donne sa couleur jaune au curry.
Il est utilisé en Inde depuis des milliers d’années comme épice et herbe médicinale. Herbe médicinale car il contient des composés ayant des propriétés médicinales (1).
Ces composés sont appelés les curcuminoïdes, dont le plus important est la curcumine.

La curcumine est le principal ingrédient actif dans le curcuma. Elle dispose d’effets anti-inflammatoires puissants et c’est un anti-oxydant très puissant.
Cependant, la teneur en curcumine du curcuma n’est pas très élevé … elle est d’environ 3% (2).

La plupart des études sur cette herbe utilisent des extraits de curcuma qui contiennent la plupart du temps de la curcumine, avec des doses dépassant généralement 1 gramme par jour. Il serait très difficile d’atteindre ces niveaux en utilisant simplement l’épice curcuma dans vos aliments.
Par conséquent, si vous voulez bénéficier des effets complets vous avez besoin de prendre un extrait qui contient des quantités importantes de curcumine.

Malheureusement, la curcumine est mal absorbée dans la circulation sanguine. Heureusement, vous pouvez l’associer avec la consommation de poivre noir, qui contient de la pipérine, une substance naturelle qui améliore l’absorption de la curcumine de 2000% (3).

La curcumine est également soluble dans la graisse, donc cela peut être une bonne idée de la prendre avec un repas gras.

2. La curcumine est un composé anti-inflammatoire naturel

L’inflammation est extrêmement importante pour le corps: elle aide le corps à lutter contre les envahisseurs étrangers et détient un rôle dans la réparation des dommages.
Sans l’inflammation, les agents pathogènes comme les bactéries peuvent facilement prendre le dessus sur nos corps avec des conséquences dramatiques.
Bien que (à court terme) l’inflammation aiguë est bénéfique, cela peut devenir un problème majeur quand elle devient chronique (à long terme) et se déploye contre les propres tissus de l’organisme de façon inappropriée.

Les chercheurs pensent que l’inflammation chronique, de faible niveau, joue un rôle majeur dans presque toutes les maladies chroniques de l' »Ouest ». Cela comprend les maladies cardiaques, le cancer, le syndrome métabolique, diverses maladies dégénératives tels qu’Alzheimer et (4, 5, 6).
Par conséquent, tout ce qui peut aider à lutter contre l’inflammation chronique est d’une importance majeure dans la prévention et même le traitement de ces maladies.

Il se trouve que la curcumine est fortement anti-inflammatoire. Elle est si puissante qu’elle correspond à l’efficacité de certains médicaments anti-inflammatoires (7).
Sans entrer dans les détails compliqués (l’inflammation est extrêmement compliquée), l’information clé ici est que la curcumine est une substance bioactive qui combat l’inflammation au niveau moléculaire (10, 11, 12).
Dans plusieurs études, son efficacité s’est révélée comparable à des médicaments pharmaceutiques anti-inflammatoires … sans les effets secondaires (13, 14).

3. Le Curcuma augmente considérablement la capacité antioxydante du corps

les dommages oxydatifs sont considérés comme l’un des mécanismes sous-jacents du vieillissement et de nombreuses maladies. Cela implique des radicaux libres, des molécules hautement réactives avec des électrons non appariés.
Les radicaux libres ont tendance à réagir avec des substances organiques importantes, telles que des acides gras, des protéines ou de l’ADN. Les antioxydants sont bénéfiques car ils protègent notre corps contre les radicaux libres.

Vous aimerez aussi :  Les Polyols sont ils dangereux ?

La Curcumine se trouve être un puissant anti-oxydant qui peut neutraliser les radicaux libres en raison de sa structure chimique (15, 16).
Mais la curcumine stimule aussi l’activité des enzymes antioxydantes propres du corps (17, 18, 19).

4. La curcumine stimule la fonction cognitive et réduit le risque de maladies du cerveau

De nombreux troubles cérébraux communs ont été liés à une diminution du taux de BDNF ( Le BDNF, est une protéine1 qui chez les humains est codée par le gène BDNF2,3. Le BDNF est un membre de la famille des neurotrophines qui sont des facteurs de croissance qui sont proches du Nerve Growth Factor (NGF)). Cela inclut la dépression et la maladie d’Alzheimer (21, 22).

Fait intéressant, la curcumine peut augmenter les niveaux de BDNF (23, 24) du cerveau.
Grâce à cela, elle peut être efficace pour retarder ou même inverser de nombreuses maladies du cerveau et diminuer la régression du cerveau (25).

Cela pourrait aussi aider à améliorer la mémoire et vous rendre plus intelligemment. Cela serait logique compte tenu de ses effets sur les niveaux de BDNF, mais cela doit absolument être testé dans des essais humains contrôlé (26).

5. La curcumine conduit à diverses améliorations qui peuvent réduire votre risque de maladie cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires sont les maladies qui tuent le plus de personnes dans le monde. (27).
La curcumine peut aider à inverser de nombreuses étapes dans les processus de ces maladies (28).

Le principal avantage de la curcumine en ce qui concerne les maladies cardiaques est d’améliorer la fonction de endothéliale (la paroi des vaisseaux sanguins).
La dysfonction endothéliale est un facteur majeur des maladies cardiovasculaires et impliquent une incapacité de l’endothélium à réguler la pression artérielle, à assurer la coagulation du sang et divers autres facteurs (29).

Hors plusieurs études suggèrent que la curcumine conduit à l’amélioration de la fonction endothéliale. Une étude montre qu’elle est aussi efficace que l’exercice. Une seconde étude montre qu’elle est aussi efficace que le médicament « atorvastatine » (30, 31).

Mais la curcumine réduit également l’inflammation et l’oxydation, qui sont également des facteurs importants dans les maladies cardiovasculaires.

6. Le curcuma peut aider à prévenir le Cancer

Le cancer est une terrible maladie, caractérisée par une croissance incontrôlée des cellules.
Il existe de nombreuses formes de cancers, mais elles ont plusieurs points communs dont les caractéristiques semblent être affectées par la supplémentation en curcumine(33).

Des chercheurs ont étudié la curcumine et l’ont désigné bénéfique dans le traitement du cancer. Elle peut affecter la croissance du cancer, son développement et sa propagation au niveau moléculaire (34).

Des études ont montré qu’elle peut réduire l’angiogenèse (croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans les tumeurs), les métastases (propagation du cancer), et contribuer à la mort des cellules cancéreuses (35).
Les études ont également montré que la curcumine peut réduire la croissance des cellules cancéreuses en laboratoire et inhiber la croissance des tumeurs chez les animaux d’essai (36, 37).

Les essais avec de la curcumine à haute dose (de préférence avec un activateur d’absorption comme le poivre) n’ont pas encore été effectués correctement.
Cependant, il existe certaines preuves qui tendent à montrer que la curcumine peut aider à prévenir le cancer, en particulier les cancers du système digestif (comme le cancer colorectal).

Vous aimerez aussi :  6 aliments inflammatoires à éviter

7. La curcumine peut être utile pour prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus fréquente dans le monde et une des principales causes de démence. Malheureusement, aucun traitement véritablement efficace n’est encore disponible pour la maladie d’Alzheimer.

La prévention est donc d’une importance capitale.

L’inflammation et les dommages oxydatifs jouent un rôle dans la maladie d’Alzheimer. Hors, comme nous l’avons vu plus haut, la curcumine présente des effets bénéfiques sur les 2 (40).
Cependant, une caractéristique clé de la maladie d’Alzheimer est l’accumulation d’enchevêtrements de protéines appelées plaques amyloïdes.
Des études montrent que la curcumine peut aider à éliminer ces plaques (41).
Ces études portant sur Alzheimer doivent être approfondies, mais cela semble prometteur pour la prévention et peut être même le ralentissement de la maladie.

8. La curcumine plus efficace qu’un médicament anti-inflammatoire ?

L’arthrite est un problème commun dans les pays occidentaux.
Il en existe plusieurs types différents, mais la plupart comportent une sorte d’inflammation dans les articulations. Étant donné que la curcumine est un puissant anti-inflammatoire, il est logique de penser que cela puisse aider face à l’arthrite.

Plusieurs études montrent que c’est bien le cas:
Notamment, dans une étude portant sur de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, la curcumine s’est montré encore plus efficace qu’un médicament anti-inflammatoire (42).
De nombreuses autres études ont examiné les effets de la curcumine sur l’arthrite et ont permit de noter des améliorations des divers symptômes (43, 44).

9. La curcumine présente des avantages incroyables contre la dépression

La curcumine s’est révelée pleine de promesses dans le traitement de la dépression.

Dans un essai contrôlé, portant sur 60 patients, la curcumine a conduit à des améliorations qui étaient semblables à celles apportées par le prozac dès la 6ème semaine.

Selon cette (petite) étude, la curcumine est donc aussi efficace qu’un antidépresseur.

Il existe aussi des preuves que la curcumine puisse stimuler la sécretion de sérotonine et de dopamine par le cerveau (47, 48).

10. La curcumine peut aider à retarder le vieillissement et lutter contre les maladies chroniques liées au vieillissement

Si la curcumine peut vraiment aider à prévenir les maladies cardiaques, le cancer et la maladie d’Alzheimer … alors cela aurait des avantages évidents pour la longévité.

C’est notamment pour cela que la curcumine est devenue très populaire comme supplément anti-vieillissement (49).
Mais étant donné que l’oxydation et de l’inflammation sont censés jouer un rôle dans le vieillissement, la curcumine pourrait avoir des effets qui vont bien au-delà de la prévention de la maladie (50).

Découvrez les bienfaits des piments ou revenir à la fiche précédente sur le romarin.