Le gingembre, épice ancestrale aux nombreuses vertus

L’utilisation thérapeutique du gingembre remonte à plus de 5000 ans.

C’est aussi l’une des plantes les plus utilisées en médecine Ayurvédique Indienne et en phytothérapie.

Elles est surtout recommandée pour l’inconfort digestif, comme tonique ou encore pour lutter contre les infections.


 

Voici l’ensemble des bienfaits du gingembre pour votre santé:

Le gingembre, riche en antioxydants

Le gingembre est un antioxydant, ou plutôt devrait on dire qu’il est particulièrement riche en antioxydants.

En fait, une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson. Le gingembre moulu se situe au troisième rang des aliments les plus riches en antioxydants parmi plus de 1 000 aliments analysés.

L’alliance synergique: Gingembre, ail et oignon
La consommation de gingembre avec de l’ail et/ou de l’oignon permettrait de surpasser leurs effets antioxydants individuels grâce à une synergie entre leurs différents composés antioxydants.

Les principaux composés actifs responsables du goût piquant du gingembre frais sont le (6)-gingérol9 et le (10)-gingérol.

Leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes sont bien connues et leur potentiel anticancer est démontré in vitro. Une récente étude a démontré un effet prometteur du gingembre comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer de la prostate.

Le gingembre stoppe les nausées et vomissements

Plusieurs études ont évalué l’effet antiémétique pour prévenir ou arrêter les vomissements.

En 1999, l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’utilité du rhizome de gingembre pour lutter contre les nausées et les vomissements de la grossesse.

En effet, les gingérols et les shogaols contenus dans la plante jouent un rôle important dans l’effet antiémétique, notamment en agissent sur la réduction des mouvements de l’estomac.


Quelques lectures intéressantes:

Le gingembre améliore la digestion

 Comme l’explique le Dr Odile Morant, médecin phytothérapeute : « Plusieurs de ses principes actifs agissent sur l’estomac et l’intestin, en régulant l’activité des muqueuses » De plus, selon une étude indienne menée sur des animaux (5), le gingembre stimulerait la sécrétion des sucs digestifs et de différents enzymes facilitant la digestion.

Comment l’utiliser ? « On peut le consommer frais (attention, il peut être fort pour certains palais !), en poudre, en tisane, confit… dans les plats sucrés ou salés », indique le Dr Morant. Si vous ne supportez pas le goût, sachez qu’il existe des capsules de gingembre en poudre (vendues en pharmacie). Vous pouvez également faire une infusion de rhizome séché (0,5 à 1g pour 150 à 250ml d’eau), à boire après le repas, jusqu’à l’amélioration des symptômes. Source: www.medisite.fr

 

Le gingembre, contre le diabète

Une récente étude scientifique rigoureuse a démontré un effet bénéfique de la consommation de 3 g de poudre de gingembre pendant 8 semaines chez des individus atteints de diabète de type 2. En effet, l’extrait de gingembre diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobline glycquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline.

Pour profiter des bienfaits du gingembre: Recette minceur du thé au gingembre

Faîtes bouillir un verre d’eau et ajoutez une cuillerée de gingembre frais râpé. Laissez reposer pendant 5 minutes, puis filtrez et ajoutez du miel.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com