Currently set to Index
Currently set to Follow

Un protocole naturel pour immunité au top !

D’abord détendez vous…

Plus facile à dire qu’à faire en cette période, pourtant la peur est la pire ennemie du système immunitaire

A la fin de l’épidémie de grippe espagnole, quelques personnes ont observé à l’époque, avec un brin d’ironie, que la peur avait fait plus de mort que la grippe espagnole elle même… Ils n’avaient pas tout à fait tort : s’ils sont bien morts de la grippe espagnole, c’est peut être en grande partie parce que la peur sabotait leur défenses immunitaires depuis des semaines ou des mois que celles-ci ont été incapables de résister au virus quand elles l’ont rencontré…


 

En effet, les hormones sécrétées en cas de stress (adrénaline, noradrénaline, cortisol) affaiblissent le système immunitaire.

On savait depuis très longtemps que le stress nous rendait plus vulnérable aux infections, c’est désormais prouvé depuis peu par une étude publié par un laboratoire marseillais…

Donc, éteignez un peu télévision, radio, réseaux sociaux et site internet d’information pour échapper autant que possible à la psychose ambiante et n’oubliez pas que le coronavirus n’est grave que dans 5% des cas.

C’est beaucoup, mais cela veut aussi dire que dans l’hypothèse où vous le contractiez, (ce qui n’est pas certain), vous avez 90% de chance d’avoir une forme bénigne, voire sans aucun symptôme.

Impossible tout de même de ne pas être inquiet pour soi comme pour ses proches, mais n’oubliez pas que les émotions négatives ont un antidote certain : les émotions positives…

Plus la période est stressante, plus nous devons nous organiser tous les jours des moments de détente et de joie : si vous ne travaillez pas, oubliez les actualités et profitez en pour faire tout ce que aimez et qui vous procure du plaisir mais que vous n’avez jamais le temps de faire d’habitude…

Plus vous serez détendu, plus votre système immunitaire sera opérationnel.

Méditation, cohérence cardiaque, yoga, gym pilates…tout peut être accessible via internet : c’est le moment ou jamais de vous lancer.

Et si la gestion du stress est vraiment trop difficile, vous pouvez vous faire aider par quelques solutions naturelles :

  • Complémentez vous en magnésium, (également nécessaire au système immunitaire) en prenant par exemple une ampoule dans un peu d’eau avant les 3 repas de Dolomite 8DH, à commander en pharmacie.
  • Pensez également aux plantes comme la passiflore, la ballote ou la valériane, au bourgeon d’aubépine si votre anxiété s’accompagne de palpitations, accompagné du bourgeon de figuier pour apaiser également vos nuits.
  • Le complexe Rescue Fleur de Bach peut aussi aider à lutter contre la panique générée par les mauvaises nouvelles : quelques gouttes ou un deux pschitt sous la langue dès les premiers malaises.
  • Dormez suffisamment : assurez-vous d’avoir des horaires de lever et coucher régulier et un nombre d’heure de sommeil suffisant. Pas de système immunitaire performant sans repos…

Et prenez le temps de surveiller voire d’adapter votre alimentation. (voir nourrir son système immunitaire)

Que prendre pour soutenir son immunité ?

C’est LA question qui revient sans cesse : là encore surtout ne pas céder à la panique en se bourrant de compléments alimentaires à tort et à travers. Mieux vaut aller à l’essentiel, bien cibler ses besoins et ne pas uniquement se fier aux effets de mode relayés en boucle par les réseaux sociaux…


Quelques lectures intéressantes:

  • La Vitamine C : sous forme d’Acérola par exemple, 500 mg/jour, à prendre en 2 à 3 fois, pas plus.
  • La vitamine D : si vous en prenez régulièrement pendant l’hiver, continuez votre traitement comme d’habitude. Inutile de forcer les doses.
  • Une prise d’Echinacée sous forme de teinture mère ou d’extrait de plante fraiche, pendant 3 semaines consécutives pourra stimuler votre système immunitaire. Elle est en revanche contre indiquée en cas de maladies auto immunes.
  • Les champignons médicinaux traditionnellement utilisés en médecine chinoise depuis plusieurs années comme adaptogènes et stimulant du système immunitaire: privilégiez les compléments apportant Shiitaké, Maïtaké et Reishi, les trois principaux champignons de la mycothérapie. (par exemple Myco Défenses laboratoire Copmed, ou Immufor laboratoire SND)
  • Une prise quotidienne, le matin, de cuivre-or-argent, utilisé en oligothérapie depuis très longtemps pour son action de soutien des défenses.

Pensez à bichonner un peu votre foie : on fait trop rarement le lien mais une surcharge hépatique  est très souvent corrélée à une sensibilité accrue aux infections hivernales.

Lire :Pourquoi vous devez chouchouter votre foie

Une cure de Sève de bouleau ou d’Aubier de tilleul seront tout indiquées pour drainer tout en douceur cet organe lui aussi très sensible au stress.

D’ailleurs, un très vieux remède apportant du souffre organique et facilement assimilable était utilisé bien évidement pour ses propriétés digestives (le grand atout du souffre) mais aussi pour lutter contre les infections respiratoires et pulmonaires et les états grippaux…

Ce vieux remède c’est l’Huile de Haarlem, toujours disponible aujourd’hui, qui eu sa petite heure de gloire au moment de l’épidémie de grippe espagnole.

Selon la petite histoire, Apollinaire, mort de la grippe espagnole, aurait refusé d’en prendre, de même qu’un de ses compagnons.

Sur les 72 malades présents avec eux, les 70 autres furent guéris.

Seul les deux personnes ayant refusé l’huile de Haarlem, dont Apollinaire sont morts…

Les Huiles essentielles à diffuser

Diffusez des huiles essentielles à la maison comme sur votre lieu de travail si vous devez vous y rendre : en complément de mesures simples comme aérer régulièrement les pièces, elles contribueront à assainir l’air ambiant.

Privilégiez les préparations pour diffusion à visée purifiantes prêtes à l’emploi, ou diffusez quelques gouttes d’Eucalyptus Radiata et Ravintsara.

Antivirales et antibactériennes, elles pourront purifier l’air et renforcer votre immunité en même temps.

En prévention, les huiles essentielles peuvent être utilisées sous forme de mélange huileux : voir Comment se fabriquer une huile santé des voies respiratoire.

L’huile essentielle de laurier noble, souvent citées pour son activité sur les coronavirus est plus délicate à utiliser : mieux réserver son utilisation en cas de suspicion de contamination.

La nécessaire période de confinement pour limiter la propagation du virus pourra peut être vous permettre de prendre davantage soin de vous.

Muni de ces quelques conseils, vous pouvez commencer à élaborer votre stratégie anti coronavirus : prévention, soin du foie, alimentation équilibrée, complémentation, gestion du stress … vous ne manquez pas d’outils pour aider votre système immunitaire à y faire face.

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95
Mail: chetaille.marie@orange.fr

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com