Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment se fabriquer une huile santé des voies respiratoire

La saison hivernale est aussi la saison des infections ORL en tout genre… pour lesquels les huiles essentielles sont heureusement sans pitié !

Anti bactériennes large spectre pour lutter contre les surinfections microbiennes, stimulantes du système immunitaire, expectorantes, mucolytiques… leurs qualités ne manquent pas.

Et plusieurs d’entre elles sont de redoutables antivirales, un atout qui ne manquera pas d’en intéresser beaucoup d’entre nous à cette période…


Pourquoi une huile et pas un baume ?

Habituellement les préparations pour voies respiratoires vendues prêtes à l’emploi en pharmacie ou en boutique bio se présentent plus souvent sous forme de baumes solides ; il s’agit en général simplement d’un souci pratique.

L’utilisation d’une huile est en fait très facile si on utilise un flacon pompe ou si on prélève dans un petit bol la quantité nécessaire.

Il y a par contre un avantage certain à utiliser une huile comme support, moins grasse et moins épaisse qu’un baume : elle pénètre beaucoup plus vite la peau.

C’est plus confortable mais surtout c’est plus efficace : quand l’huile est absorbée par la peau elle entraine avec elle les molécules aromatiques des huiles essentielles.

Plus le transport est rapide, plus vite ces dernières seront absorbées…

Même en essuyant légèrement la peau après application, les molécules aromatiques auront eu le temps d’arriver à bon port, contrairement à l’utilisation du baume épais qui retarde le passage des huiles essentielles.

Les huiles végétales à privilégier sont donc celles qui sont fines et légères comme l’huile de macadamia ou de sésame.

Les ingrédients nécessaires

L’huile Essentielle d’Arbre à thé :

C’est l’huile essentielle anti bactérienne par excellence mais elle est aussi antifongique, antivirale, antiparasitaire et immuno stimulante. Son arome est tonifiant et elle très bien tolérée sur la peau, même sensible.

L’huile Essentielle d’Eucalyptus Radiata ou Eucalytus radié:

C’est l’alliée de choix pour le confort respiratoire.

Elle est à la fois antibactérienne et antivirale.

Elle stimule également le système immunitaire et permet de fluidifier et d’éliminer les mucosités. Son action décongestionnante des voies respiratoires agit sur toutes les infections de l’arbre ORL.

Son utilisation est à préférer à celle d’Eucalyptus globulus, moins doux pour la peau et les muqueuses.  Pour les enfants, c’est impérativement eucalyptus radiata…

L’huile Essentielle de Niaouli :

Elle est très indiquée dans toutes les infections respiratoires ; sinusite, bronchites, rhinopharyngite, grippe.

Elle est antibactérienne, anti fongique et anti virale.


Quelques lectures intéressantes:

Elle possède également des propriétés anti inflammatoires  et immuno stimulante.

L’huile Essentielle de Ravintsara :

Sa réputation n’est plus à faire, c’est l’antivirale par excellence, avec le spectre le plus large. De plus, elle renforce l’immunité. Décongestionnante et expectorante elle possède de plus des propriétés anti inflammatoires.

La recette :

  • 45 ml d’huile de Sésame
  • 8 gouttes d’huile essentielle d’Arbre à thé
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Niaouli
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara

 

Le matériel nécessaire

Un flacon pompe en verre blanc ou brun de 50 ml, un bécher gradué ou une pipette doseuse.

1. Mesurer à l’aide du bécher gradué ou d’une pipette doseuse l’huile végétale.

2. Verser dans le flacon pompe en verre blanc ou brun.

3. Rajouter les huiles essentielles et fermer immédiatement. Bien agiter. C’est prêt !

L’huile obtenue se conserve plusieurs mois à l’abri de l’air et de la lumière.

 

Comment l’utiliser ?

En prévention :

Pour stimuler l’immunité, ce mélange peut être utilisé tous les jours en massage

  • sous la plante des pieds : l’équivalent d’une pulvérisation du flacon pompe est suffisante, à faire pénétrer grâce à un massage léger. La plante des pieds est une zone privilégiée pour l’utilisation des huiles essentielles, car riche en zone réflexes. L’action sur le système immunitaires et les voies respiratoires en sera renforcé.
  • Une goutte en massage sur les poignets

Et surtout bien respirer ses mains avant de les laver à l’eau savonneuse : 3 à 4 inspirations lentes et profondes, les mains en coquilles devant le nez, sans toucher les yeux.

Dès les premiers symptômes :

Au massage sous la plante des pieds, on rajoute deux fois par jour un massage plus large : sur le thorax et le dos, ainsi que sur les avants bras. Bien faire pénétrer par un massage doux et tamponner le surplus.

Là encore ne pas oublier de respirer le mélange pour allier l’action olfactive.

Cette huile est utilisable par les enfants à partir de 2 ans, à raison de 2 à 3 gouttes en massage sous la plante des pieds pour les plus petits, de 5 à 7 gouttes pour les plus grands.

Seules les femmes enceintes et allaitantes doivent s’abstenir. Toujours faire un test d’allergie sur l’avant bras avant d’utiliser largement…

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95
Mail: chetaille.marie@orange.fr




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com