Currently set to Index
Currently set to Follow

Que faire pour éviter le diabète ? (nous sommes tous concernés)

Le diabète de type II ou diabète gras, est une maladie chronique, caractérisée par un trouble du métabolisme des glucides.

Lorsque vous absorbez des glucides, c’est-à-dire du sucre, le pancréas va aussitôt secréter une hormone appelée insuline.

Une des fonctions de cette insuline est de faire pénétrer le sucre dans les cellules, à des fins énergétiques.


L’insuline se comporte comme une clé dans une serrure, elle ouvre le verrou de la cellule et permet ainsi que le sucre ne reste pas dans le sang.

En cas de diabète, le pancréas fatigué par trop de production d’insuline suite à une trop grande absorption de sucres, finit par produire beaucoup moins d’insuline.

Le sucre reste alors dans le sang et occasionne de nombreux troubles et complications sévères que nous verrons plus bas. Le diabète de type II se manifeste en général après la quarantaine.

 

Des chiffres alarmants

Les chiffres du diabète sont très inquiétants et c’est une véritable épidémie qui se profile pour les années à venir.

Actuellement en France une personne sur dix est atteinte par cette maladie, c’est la première pandémie de maladie non contagieuse et toutes les six secondes une personne décède du diabète, chiffres du centre européen d’études du diabète.

L’OMS, organisation mondiale de la santé annonce 550 millions de patients diabétiques pour 2025.

Et ce qui est vraiment dramatique, est que cette maladie est largement évitable, nous allons voir comment plus bas.

D’où viennent les glucides ?

On les trouve dans de nombreux aliments, bien évidemment dans tout ce qui est sucré, sodas, jus de fruits, confiseries … mais également dans les produits raffinés comme les pâtes blanches ou le riz blanc, les produits industriels, les produits laitiers ou encore les féculents.

Le sucre est partout car c’est un exhausteur de goût, et il remplace souvent le gras dans les produits dit « allégés en matière grasse ». C’est pourquoi une des premières stratégies à mettre en place pour éviter le diabète est de consommer des produits bruts et d’arrêter d’acheter des produits industriels.

Comment le diabète est-il dépisté ?

C’est assez souvent au cours d’un contrôle de routine que l’on s’aperçoit de la présence de cette pathologie.

En effet de nombreuses personnes ignorent qu’elles sont diabétiques, d’après le centre européen d’études du diabète, ils seraient entre 500 et 800 000 personnes en France qui s’ignorent.

Certains signes peuvent alerter comme la somnolence après les repas, l’irritabilité dès le matin sans raison véritable ou encore des difficultés érectiles chez les hommes.

C’est une maladie qui s’installe à bas bruit, de façon insidieuse.

On peut détecter le diabète dans une analyse de sang, de deux façons, soit en mesurant la glycémie à jeun à deux semaines d’intervalle, elle doit se situer entre 0,7 gr et 1 gr de glucose par litre de sang, soit en dosant l’hémoglobine glyquée qui doit représenter entre 4 à 6 % de l’hémoglobine totale.

Quelles sont les causes du diabète ?

Une absorption régulière et massive de glucides est comme nous venons de le voir une des causes premières du diabète.

La sédentarité avec l’absence d’exercice physique est au même titre un facteur aggravant.

Le stress a également une part importante étant donné qu’en cas de stress chronique, l’organisme sécrète en continu du cortisol hormone hyperglycémiante et que par ailleurs le stress entraine souvent des comportements alimentaires compensatoires à base d’aliments sucrés ou de suralimentation.

Quelles sont les complications du diabète ?

Elles sont très importantes et augmentent de façon importante les risques de développer des maladies neurodégénératives, de la cécité ou encore des cancers.

Trop de sucre dans le sang entraine de l’inflammation, et cette inflammation va toucher en premier lieu les petits vaisseaux.

Ces derniers se situent essentiellement autour des yeux, ce qui va expliquer les problèmes de vue inhérent au diabète – au niveau des reins, de nombreux malades sont affectés par des insuffisances rénales pouvant mener à la dialyse –  ou encore au niveau des terminaisons nerveuses, ce qui peut conduire à des amputations.

Le diabète est en dehors des accidents la première cause d’amputation en France, en effet les terminaisons nerveuses devenant insensibles, les malades ne se rendent pas compte d’infections potentielles. Le diabète augmente aussi considérablement les risques de maladies cardio-vasculaires et les maladies dégénératives comme le cancer.


Quelques lectures intéressantes:

Que faire pour éviter le diabète  ?

Il va être indispensable de revoir son hygiène de vie globale en s’attachant particulièrement à l’alimentation, en pratiquant une activité physique et en gérant son stress.

1. L’alimentation

Vous l’aurez compris, la première chose à faire est de diminuer de façon drastique le sucre de son alimentation. On évitera bien sûr les aliments sucrés, bonbons, pâtisseries, sodas … mais on s’attachera aussi à diminuer l’index glycémiques des aliments.

L’index glycémique d’un aliment est la vitesse à laquelle le sucre va se retrouver dans le sang après son ingestion.

Les aliments sont classés en index glycémique élevé, au-dessus de 70, modéré, entre 55 et 70 et bas, en dessous de 55.

Plus un aliment aura un index glycémique élevé, plus il élèvera le taux de sucre dans le sang et plus il nécessitera une quantité importante d’insuline.

Il est donc essentiel de consommer uniquement des aliments à index glycémique bas et modéré.

Il existe de nombreuses tables d’index à consulter sur le web.

Ceci dit la réalité est un peu plus complexe, et il sera nécessaire de consulter un naturopathe afin qu’il vous explique les nombreuses « subtilités » du régime à index glycémique bas.

Il est également important de boire une quantité suffisante d’eau car l’excès de sucre dans le sang encrasse les reins, particulièrement affectés en cas de diabète.

Lire : 

2. L’exercice physique

Il est indispensable, notre corps est pourvu de muscles et nous nous devons de les faire fonctionner sous peine d’avoir de sérieux ennuis comme le diabète.

Un exercice physique régulier et adapté est indispensable pour favoriser la baisse de la glycémie.

Lire : 

3. Gérer son stress

Comme je vous le disais plus haut, le stress est un facteur aggravant du diabète.

Il va donc être important d’apprendre à gérer son stress et ses émotions.

Le diabète, maladie en lien avec le sucré peut aussi évoquer un manque de douceur ou des frustrations.

Il peut être intéressant si c’est le cas d’échanger avec un praticien dans le domaine du mieux-être.

L’utilisation des fleurs de Bach et de la réflexologie plantaire peut s’avérer également très profitable.

4. Les aides en phytothérapie et micro-nutrition

En complément d’un changement d’hygiène de vie globale, le naturopathe pourra vous conseiller selon vos besoins des plantes comme la bardane, la cannelle, l’olivier, l’ail, le curcuma ou encore le gingembre pour favoriser la baisse de la glycémie.

Le diabète entraine la fabrication de radicaux libres, le sélénium pourra ainsi contribuer à éviter le vieillissement cellulaire.

Le chrome aura le double avantage de diminuer l’attirance vers le sucre et de réguler les fonctions pancréatiques.

 

En conclusion

Il est urgent de réagir face à cette maladie qui est devenue un vrai problème de santé publique et qui fait de nombreux dégâts. Les naturopathes sont là pour vous accompagner à la fois dans la prévention et la gestion de la maladie et pour vous informer des nombreux pièges à éviter.

 

Article rédigé par Laurence Guillon
Naturopathe à Lille (Nord) et à Colombes (Hauts de Seine)
Possibilité de consultation en vidéo
Laurenceguillon.naturo@gmail.com
06 07 04 26 76

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com