Currently set to Index
Currently set to Follow

La Renouée du Japon, la belle médicinale oubliée (et nouvel espoir pour soigner Lyme)

Si la renouée du japon est surtout connue comme étant une plante d’ornement devenue tellement invasive que sa plantation ou sa dissémination est aujourd’hui interdite, on a oublié depuis longtemps que c’est aussi une plante médicinale utilisée par la médecine chinoise. Et si on redécouvrait un peu ses propriétés hors du commun pour la voir d’un œil bien différent ?

 

Une belle invasive à redécouvrir

La renouée du japon fut d’abord importée en Europe et cultivée pour sa beauté, ensuite son caractère plutôt « vigoureux » lui permettant de prendre l’avantage sur certaines espèces locales de plantes et d’arbres a quelque peu noirci sa réputation…jusqu’à la rendre persona non grata partout où elle pousse !

Mais dans son pays d’origine, elle est avant tout une plante médicinale utilisée depuis des siècles.


C’est principalement le rhizome séché qui est utilisé par la médecine traditionnelle chinoise, et les feuilles ont également fait l’objet d’études scientifiques :  bien que non dénuées d’intérêt, c’est bien la racine qui concentre la majorité des principes actifs.

L’intégralité de la plante est comestible, ses jeunes pousses pouvant par exemple être cuisinées comme des asperges.

Le rhizome est particulièrement riche en trans resveratrol.

C’est une phytoalexine produite par les plantes en réponse aux agressions, elle est la plupart du temps extraite des raisins et serait à l’origine du « french paradoxe »… mais la renouée du japon est de loin la plante la plus riche en resvératrol.

Elle est utilisée en médecine chinoise pour ses nombreuses propriétés :  antidouleur, antibactérienne, diurétique, expectorante…etc

Elle y est recommandée en cas de bronchite chronique, hypertension, athérosclérose, diarrhée, douleurs articulaires, infection bactérienne ou fongique, affection hépatique …etc.

Elle y est également utilisée localement en cas de brûlure ou piqure de serpent.

La Renouée du Japon, le nouvel espoir pour soigner Lyme

Les formes chroniques de la maladie de Lyme résistent à tous les traitements antibiotiques et sont à chaque fois un défi pour les thérapies naturelles : formes multiples, grande faculté des borrélies à se camoufler du système immunitaire, co infections, réactions d’herxheimer pendant les traitements…

Selon un grand herboriste américain, Stephen Buhner, auteur du livre Healing Lyme et spécialiste de cette maladie, la Renouée du Japon s’est installée sur les mêmes terrains et au même moment que la maladie de Lyme…

Comme si la nature s’était adaptée et avait prévue de nous laisser l’antidote à portée de main : en effet, la Renouée du Japon est particulièrement armée contre cette pathologie, car elle stoppe la cascade inflammatoire bien spécifique de la maladie de Lyme.

Selon Stephen Buhner « Si un biologiste généticien avait créé un remède pour calmer l’inflammation de Lyme, il n’aurait pas pu faire mieux ».

De plus la Renouée du Japon pourrait être utilisée avec succès dans d’autres pathologies agressant le système immunitaire, ainsi que dans les maladies auto immunes, car son action sur le système immunitaire est de type modulatrice.

Une plante tout à fait d’actualité

En Chine, l’Académie des sciences a affirmé étudier l’action de la Renouée du Japon sur l’inhibition de la réplication virale du coronavirus actuel.


Quelques lectures intéressantes:

Plus près de nous, en avril dernier, l’Anses publiait un avis déconseillant l’automédication avec la phytothérapie en cas de covid 19 : si cette partie de leurs conclusions a très vite été relayée, personne n’a relevé que l’Anses cite également une étude chinoise datant de l’épidémie de SRAS, (un autre coronavirus, le SARS COV 1).

Cette étude démontre l’efficacité de trois plantes médicinales chinoises de la famille des Polygonacées à inhiber la fixation des coronavirus aux fameux récepteurs ACE2 de l’organisme.

Parmi elles, une cousine de la Renouée du Japon, Polygonum multiflorum. Cette étude montre que « l’émodine, un composé anthraquinonique présent dans ces végétaux, bloque de manière dose-dépendante l’interaction entre la protéine S et ACE2 ».

Ce qui explique peut-être l’intérêt actuel de l’Académie des sciences chinoises pour la Renouée du Japon, car elle est également très riche en émodine…

Selon Stephen Buhner, la Renouée du japon pourrait agir en synergie avec les médicaments, notamment les antibiotiques ; dans le cas de la maladie de lyme ses observations laissent penser que la prise de Renouée du japon en complément du traitement antibiotique puisse rendre ces derniers efficaces, alors que pris seuls, ils sont impuissants à traiter les formes chronique de Lyme…

La Renouée du japon pourrait peut être alors représenter un atout indispensable face à l’explosion d’antibiorésistances.

Se procurer la renouée du Japon

La renouée du japon (polygonum cuspidatum ou fallopia japonica) se trouve en gélules ou en alcoolature, bien qu’elle soit encore peu connue en europe.

Quelques adresses :

En alcoolature ;

https://www.melilotus.org/boutique-en-ligne/alcoolatures/alcoolature-renou%C3%A9e-du-japon-1/

en gélules ;

https://boutique.pereblaize.fr/phytofrance/4423-gelules-renouee-du-japon—200-gel—phytofrance—euro-sante-diffusion.html

Bien sûr si elle pousse près de chez vous, vous pouvez déterrez le rhizome, le couper en tranche, le faire sécher et le réduire en poudre ; la première étape étant la plus difficile…

Attention en revanche à ne pas la récolter sur des friches industrielles ou des terrains pollués : la renouée du japon agit comme une plante dépolluante pour régénérer les sols contenant par exemple des métaux lourds, mais ces polluants passeront alors dans la plante…

Pour les mêmes raisons, il faut obligatoirement se la procurer dans une herboristerie ou un laboratoire sérieux qui garantit des lieux de récoltes protégés, et idéalement ne choisir que les plantes labellisés AB.

Attention aussi à ne pas jeter des morceaux de rhizome inutilisés sur un talus ou un compost, vous contribueriez à propager cette belle envahissante !

Alors si la Renouée du japon s’est installée chez vous, peut-être regarderez-vous cette amie un peu encombrante d’un œil plus bienveillant…. elle n’est pas là pour vous nuire, bien au contraire.

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com