Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment se détacher de votre Eczéma avec la naturopathie

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau, aigüe ou chronique. Elle n’est pas contagieuse mais en revanche ses symptômes peuvent être extrêmement pénibles et perturbants.

 

C’est une maladie qui fonctionne par poussées, d’intensité et de durées variables qui peuvent être favorisées par le stress ainsi que des facteurs environnementaux.

De plus en plus de personnes sont touchées par cette affection.


Il en existe deux formes. L’eczéma atopique ou dermatite atopique et l’eczéma de contact.

 

L’eczéma atopique est souvent corrélé à une prédisposition génétique et allergique.

En cas d’allergie, le système immunitaire est désorienté, il de défend face à des substances normalement inoffensives comme le pollen, les moisissures, les acariens ou certains aliments.

C’est en réalité une réaction de défense du système immunitaire qui est anormale et disproportionnée.

En phase d’allergie, le sujet au contact de l’allergène va mobiliser ses anticorps et déclencher une réaction immunitaire exagérée.

Lors de la première rencontre avec l’antigène, nom que l’on donne à la substance étrangère, l’organisme va fabriquer des anticorps spécifiques, appelés IgE, n’engendrant aucune manifestation physique.

C’est par contre lors du deuxième contact avec ce même allergène que les anticorps vont libérer des substances inflammatoires en grande quantité, notamment de l’histamine (*), provoquant ainsi une cascade de réactions allergiques, comme de l’eczéma.

Ces réactions peuvent être associées à de l’urticaire, de l’asthme, des conjonctivites, des rhinites et des allergies alimentaires.

Les symptômes se manifestent le plus souvent au niveau du visage, du cuir chevelu et dans les plis cutanés.

Cette forme touche en particulier les enfants et disparait dans la plupart des cas à l’adolescence.

L’eczéma de contact concerne davantage les adultes, c’est une réaction à une substance étrangère qui peut être par exemple un produit cosmétique, une teinture pour cheveux, du latex, du nickel ou encore un produit ménager.

En général la réaction apparait entre trois et dix jours après le contact.

L’éviction totale de la substance allergène est nécessaire pour éviter toute réaction, le plus difficile restant d’identifier cette substance.

 

Le point sur les causes de l’eczéma

Comme nous l’avons vu ci-dessus, pour certains eczéma, les causes ont une origine génétique ou/et allergique.

Le système immunitaire très réactif et sur la défensive est aussi impliqué.

Le stress est également un facteur favorisant, étant inflammatoire pour l’organisme.

Par ailleurs la peau et le système nerveux faisant partie du même feuillet embryonnaire, ces deux systèmes sont intimement liés et un problème de peau est ainsi souvent connecté à un stress.

Un certain nombre de facteurs environnementaux sont également à l’origine de l’eczéma, comme les différents polluants que nous trouvons dans l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les aliments industriels que nous ingérons.

Enfin, l’allaitement artificiel et une exposition prématurée aux allergènes alimentaires de l’enfant ont montré une prédisposition aux réactions allergiques.

Le décodage biologique

L’eczéma peut être lié à un conflit de séparation, dans ce cas l’organisme va tenter de réduire la distance avec l’objet de séparation en enlevant de la peau qui devient alors beaucoup plus sensible à une possibilité éventuelle de contact.

La localisation de l’eczéma sera intéressante pour affiner éventuellement une relation de cause à effet.


Quelques lectures intéressantes:

Ceci dit, ce n’est qu’une hypothèse parmi d’autres, il convient de rester prudent et de prendre le temps de connaitre le malade pour se diriger vers une telle éventualité.

 

Les solutions 100% naturelles pour se débarasser de l’Eczéma

L’inflammation étant à l’origine de l’eczéma, on proposera par conséquent une alimentation anti-inflammatoire.

Il est donc nécessaire de supprimer tout aliment pro-inflammatoire, c’est-à-dire tout ce qui est industriel, raffiné, transformé, à base de sucres, de produits laitiers et de gras saturés.

Une alimentation la plus naturelle possible est largement conseillée, à base de fruits et légumes frais et de saison.

De même, les aliments anti-inflammatoires bien pourvus en oméga-3 sont recommandés comme les petits poissons gras et les huiles de noix, colza, cameline, chanvre ou lin.

Un foie surchargé souvent en cause dans l’eczéma sera drainé ou protégé selon la vitalité de la personne et il sera aussi important de regarder l’état de l’intestin et du microbiote en cas d’inflammation.

Des probiotiques ou des plantes destinées à réparer la muqueuse intestinale peuvent être nécessaire.

Nous avons vu ci-dessus que le stress accompagne souvent l’eczéma, apprendre à gérer stress et émotions est donc souvent indispensable.

On peut avoir recours à différents outils comme la cohérence cardiaque, l’EFT, la sophrologie ou encore la méditation.

La phytothérapie peut aussi apporter son aide avec des plantes adaptogènes ou selon le type de symptômes associés de la mélisse, du figuier de la passiflore ou encore de l’aubépine.

Les fleurs de Bach pourront venir soutenir le terrain émotionnel.

Bien évidemment l’exercice physique a un rôle important à jouer dans la diminution du stress, l’estime de soi et les bénéfices apportés à la peau.

Le soleil est souvent favorable à l’eczéma à partir du moment où on s’expose avec modération avant onze heures et après 17 h.

L’eczéma peut être sec ou suintant. S’il est sec, on pourra améliorer les symptômes avec de la bardane ou de la fumeterre, de l’huile de nigelle, de la vitamine D anti-inflammatoire, du cassis ou encore du romarin.

En cas d’eczéma suintant on pourra associer à la fumeterre de la prêle ou du radis noir et de la propolis ou encore du noyer et toujours de la vitamine D.

Le naturopathe adaptera les associations et les posologies en fonction du terrain de la personne.

Enfin pour soulager la sécheresse de la peau et apporter de l’apaisement au niveau local des crèmes à base de bardane, calendula ou des huiles de bourrache, d’avocat ou de calophylle seront largement appréciées. Des cataplasmes d’argile verte, des bains d’avoine ou encore de l’aloe vera seront également très utiles et réconfortants.

Encore une fois, le traitement devra être adapté en fonction de nombreux paramètres qu’il sera important d’identifier pour obtenir des améliorations satisfaisantes sur la durée et réconforter le malade.

 

Article rédigé par Laurence Guillon,
Naturopathe à Lille (Nord) et à Colombes (Hauts de Seine)
Possibilité de consultation en vidéo
Laurenceguillon.naturo@gmail.com
06 07 04 26 76

 

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com