A quelle heure faire du sport dans la journée ?

Si on sait que l’activité physique peut aider à réguler les rythmes biologiques, en revanche les avis sont divisés sur le meilleur rythme journalier à adopter pour faire du sport… Nous sommes nombreux à profiter des belles journées et des périodes de vacances pour se remettre en mouvement, mais beaucoup se demandent quel est l’horaire le plus adapté ; le matin de bonne heure, dans la journée, en fin d’après midi, le soir ? En effet, le sport agit sur nos rythmes biologiques mais c’est réciproque !

Comment le sport agit il sur nos rythmes biologiques ?

L’activité physique régule toutes les productions hormonales, y compris et surtout les hormones dites de stress : adrénaline et noradrénaline.

Ces dernières sont sécrétées pour affronter un danger, lutter ou fuir. Elles sont normalement entièrement dédiées à être utilisées pour soutenir l’activité musculaire et respiratoire.


Par contre, en cas de stress « intellectuel », elles ne sont pas utilisées et persistent ainsi plus longtemps dans l’organisme. Le sport permet alors de les utiliser à bon escient et donc de les éliminer…

De plus, après un effort, l’organisme secrète des endorphines, les hormones du bien-être et GABA, le neurotransmetteur de la relaxation.

Si on pratique un sport à l’extérieur, on y gagne également une meilleure oxygénation cellulaire.

L’exposition au soleil, ou au minimum à la lumière du jour, permet également de synthétiser de la vitamine D3 et optimise la régulation des rythmes biologiques.

En effet, une exposition suffisante à la lumière du jour est nécessaire pour la fabrication de la mélatonine, l’hormone qui favorise l’endormissement…

Mais toutes les sécrétions hormonales suivant un rythme journalier bien précis, il faut en tenir compte quand on pratique ou reprend une activité sportive : à certains moments l’organisme est prêt à affronter l’effort, mais à d’autres c’est lui demander trop d’énergie…


Quelques lectures intéressantes:

A quelle heure faire du sport dans la journée ?

  • Le matin : on peut pratiquer une activité sportive douce. A ce moment là l’organisme est en plein réveil, il ne faut pas trop le forcer : marche, natation, jogging doux, vélo, yoga, gymnastique, qi gong… tout est possible sauf un effort trop intensif. En été, le matin reste tout de même le meilleur moment, avant l’arrivée de la chaleur. Mieux vaut pratiquer avant le petit déjeuner pour éviter de demander un effort à l’organisme en pleine digestion.

 

  • En fin d’après midi : la production d’adrénaline connait un pic naturel vers 16H30/17H. C’est l’horaire à partir duquel l’organisme sera vraiment prêt à l’effort physique, même intense : les records sportifs enregistrés sont d’ailleurs plus nombreux entre 17H et 19H… C’est l’horaire idéal pour pratiquer un exercice physique plus soutenu, sauf bien sûr si la température extérieure est encore trop élevée. En fin d’après midi, le sport permet aussi d’éliminer la fatigue nerveuse et de créer de la fatigue physique, promesse d’un meilleur sommeil…

 

  • Le soir : à part éventuellement une petite marche digestive assez tranquille, un effort physique est déconseillé le soir. A ce moment là il pourra avoir un impact négatif sur le sommeil. Tout l’organisme ralentit le rythme en fin de journée, il serait contre productif de ne pas le respecter.

Et puis en cours de journée, rien n’interdit une courte séance d’activité physique pour pallier à un stress: une simple marche rapide, quelques exercices de gymnastique… cinq à dix minutes permettent de brûler les fameuses hormones du stress et de faire baisser la pression. On évite par contre une activité physique juste après la pause de midi : en pleine digestion ce n’est pas le moment d’en demander trop. Entre midi et deux, on peut caser à la rigueur stretching, pilates, qi gong… mais avant le repas de préférence.

Une reprise, ça se prépare

S’il s’agit d’une reprise sportive à l’occasion des vacances, n’en demandez pas trop d’un coup à votre organisme ; le sport mobilise des ressources particulières (hormonales, minérales….etc) et fait travailler muscles et organes qui n’ont pas (ou plus) d’entrainement. De manière générale, l’activité physique doit être relaxante, jamais épuisante. Sinon c’est plus un traumatisme qu’un bienfait pour l’organisme !

Etre régulier est beaucoup plus important que de se défouler une fois par mois, car finalement l’organisme aime beaucoup les rituels et les rythmes assez monotones !

 

Article rédigé par Marie Chetaille,
Naturopathe
Une question ? chetaille.marie@orange.fr

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com