Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment soulager l’arthrite avec l’alimentation

Comprendre ce qu’est l’arthrite

L’arthrite est une pathologie articulaire. C’est une inflammation des articulations qui peut être aiguë ou chronique.

Elle peut toucher l’ensemble des éléments de la capsule synoviale, membrane, tendons ou ligaments. Le liquide synovial est plus volumineux, entrainant gonflement, rougeur et inflammation.

Les articulations finissent par se déformer, la douleur se manifeste pendant les périodes de repos surtout nocturnes.


Elle est associée à une raideur matinale, le dérouillage matinal est en général assez long.

L’arthrite peut atteindre une articulation (monoarthrite) ou plusieurs articulations (polyarthrite).

Il ne faut pas confondre l’arthrite avec l’arthrose, qui font toutes les deux parties des maladies rhumatismales.

L’arthrose touche le cartilage, c’est une maladie mécanique entrainant une usure du cartilage et à terme un frottement des articulations et des os entre eux.

L’arthrose se manifeste plutôt par des douleurs au mouvement, c’est une maladie froide, car elle n’occasionne pas d’inflammation, elle entraine de la douleur, des gênes, des raideurs et des déformations.

 

Les causes de l’arthrite

L’arthrite peut être due à une usure naturelle, liée au vieillissement.

Elle peut être liée à une maladie auto-immune, dans ce cas le corps s’attaque à ses propres articulations, comme le lupus, la spondylarthrite ankylosante ou l’arthrite rhumatoïde.

Elle peut également faire suite à un traumatisme, à une infection due à un germe ou à une bactérie, ou encore à une accumulation de microcristaux au niveau articulaire comme la goutte.

Un certain nombre d’arthrites sont dites idiopathiques car les causes sont inconnues à ce jour, c’est le cas de l’arthrite chronique juvénile.

 

Les symptômes de l’arthrite

L’arthrite se caractérise par des douleurs survenant la nuit et au début d’un effort, et par un gonflement de l’articulation.

Selon les types d’arthrite on aura ou pas des sensations de chaleur et de la rougeur.

L’arthrite peut être une maladie très invalidante, elle entraine de la raideur.

 

Soulager l’arthrite par l’alimentation

Quelle alimentation

Comme décrit ci-dessus, l’arthrite est une maladie inflammatoire, le bon sens sera donc de mettre en place une alimentation anti-inflammatoire.

En effet certaines catégories d’aliments sont des facteurs importants d’inflammation.

Il convient donc d’éviter ou de limiter fortement :

  • Les produits laitiers (lait, fromage, crèmes …).
  • Les aliments gras saturés, huiles oméga-6 (soja, maïs, tournesol ou carthame), fritures, graisses cuites, chips).
  • Le sucre sous toutes ses formes (confiseries, gâteaux, plats industriels préparés, sodas, alcool).
  • Les céréales raffinées (pain blanc, riz et pates blanches…).
  • L’excès de viandes rouges et de charcuteries.

 

On remplacera ces aliments par des légumes de saison et de qualité biologique en abondance.

Les céréales seront complètes et de préférence sans gluten comme le sarrasin, le sorgho, le millet, l’amarante, le riz complet ou le quinoa.

On consommera les fruits frais de saison et biologiques en dehors des repas de préférence vers 17 h.


Quelques lectures intéressantes:

Les protéines seront choisies parmi les petits poissons gras type sardines, maquereaux ou harengs riches en oméga-3, les œufs consommés à la coque ou au plat, les viandes de préférence maigres comme la volaille et les légumineuses en petites quantités.

Les huiles utilisées seront biologiques, de première pression à froid, on privilégiera l’huile d’olive riche en oméga-9 et les huiles de noix, cameline, chanvre ou colza riches en oméga-3. Elles seront de préférence utilisées crues, pour la cuisson l’huile de coco biologique sera préconisée.

Lire : 

 

Une alimentation alcalinisante

L’alimentation acide ou acidifiante est à l’origine de déchets acides.

L’acidité est source d’inflammation. Il est donc essentiel pour prévenir ou soigner une maladie inflammatoire de se diriger vers une alimentation alcalinisante.

Privilégier les légumes verts et colorés (sauf les tomates qui sont acides), les herbes aromatiques, les courges, les pommes de terre cuite à l’eau ou à la vapeur, les avocats, les châtaignes, les bananes, les olives noires, les amandes, les fruits secs (sauf les abricots secs), les huiles biologiques première pression à froid et le sucre complet.

Éviter les aliments acides, les fruits frais lorsqu’ils ne sont pas mûrs, tous les produits à base de sucre raffiné, les produits laitiers, les légumes acides (oseille, rhubarbe, tomate, cresson, épinards, blettes), le vinaigre, les cornichons et pickles, la choucroute et les produits lacto-fermentés, l’alcool.

Diminuer les aliments acidifiants, protéines animales, aliments riches en gras saturés, aliments fumés, sucrés et raffinés, les légumineuses, les noix (sauf les amandes qui sont alcalinisantes), le café, le cacao et le thé noir.

Lire : Qu’est ce que le régime alcalin ? comment faire ? Quels aliments choisir et éviter ?

 

Les antioxydants

Une étude publiée par des chercheurs du Connecticut montre que les antioxydants diminuent l’inflammation.

On trouve les antioxydants dans les légumes colorés, les fruits mûrs, les baies rouges, l’huile d’olive, le chocolat ou le thé vert. (source : www.lanutrition.fr)

Lire : Le guide ultime sur les antioxydants: définition, rôle et tous les bienfaits des antioxydants

 

 

 

Laurence Guillon

Naturopathe

Laurenceguillon.naturo@gmail.com

06 07 04 26 76

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com