Sukhasana : posture facile

Le yoga n’est pas simplement une forme d’exercice physique ou de rééducation différente de celle qu’on pratique généralement. C’est également une science qui est pratiquée depuis des siècles, et qui vise à améliorer la santé générale et le bien-être.

Il existe de nombreuses postures de yoga appelées asanas, mais aussi des exercices et des techniques de respiration qui peuvent avoir un impact positif sur votre santé mentale, physique et émotionnelle de plusieurs manières.

Vous pouvez également utiliser le yoga pour essayer de soulager différentes douleurs ou gênes en pratiquant cette activité régulièrement.


Si vous êtes débutants et que vous ne pratiquez pas le yoga depuis longtemps, c’est une bonne idée de commencer avec Sukhasana, elle n’est pas appelée posture facile pour rien. Pendant votre enfance, vous vous êtes déjà sûrement assis dans la position de Sukhasana sans même savoir ce que c’est ou avoir entendu ce nom, lorsque vous étiez heureux, détendu ou en train de jouer à un jeu.

Sukhasana : posture facile

Toutefois, au fur et à mesure que vous vous êtes habitué à vous asseoir sur des chaises et des fauteuils plutôt que sur le sol, vous avez perdu l’habitude de prendre la position de Sukhasana. Cette position n’est plus aussi naturelle ou simple une fois adulte. La bonne nouvelle c’est que votre corps peut s’habituer à nouveau à cette position de yoga, si vous la prenez régulièrement.

Même si vous n’avez pas l’intention de commencer à méditer ou à pratiquer le yoga régulièrement, le simple fait de vous asseoir en position de Sukhasana peut apaiser votre esprit plus que vous ne le réalisez.

Étapes:

Sukhasana est une position de relaxation qui a surtout comme objectif d’aider à la méditation. Comme le nom l’indique, cette position est facile à pratiquer et à maîtriser. Pour faire cette posture, vous devez suivre ces instructions:

  1. Prenez une ou deux couvertures épaisses et pliez-les pour créer une base plate et plutôt ferme sur laquelle vous asseoir.
  2. Asseyez-vous près du bord, avec vos jambes étendues devant vous, sur le sol.
  3. Croisez vos tibias et écartez vos genoux, pour que vous puissiez glisser chaque pied sous le genou opposé.
  4. Pliez vos genoux et ramenez vos jambes près de votre torse.
  5. Ne contractez pas vos pieds, laissez-les reposer pour que vos orteils soient sur le sol et que l’intérieur de votre voûte plantaire se trouve sous le tibia opposé. Vos cuisses et vos tibias croisés devraient former une forme de petit triangle. Il devrait y avoir un certain espace entre votre pelvis et vos pieds.
  6. Asseyez-vous avec votre pelvis et votre bassin en positions neutres. Pour y arriver, appuyez avec vos mains contre le sol et soulevez légèrement vos fessiers pendant une ou deux respirations avant de vous laisser retomber peu à peu, doucement, contre le sol.
  7. Faites en sorte de placer votre coccyx et l’os du bassin de manière à ce que les deux soient à la même distance du sol.
  8. Placez vos mains sur vos genoux, paumes vers le bas et essayez d’allonger votre bassin en direction du sol, sans que le bas de votre corps bouge.
  9. Il est parfois bon d’échanger la jambe qui est dessus et celle qui est dessous, surtout si vous pratiquez régulièrement cette posture ou que vous la tenez longtemps. Vous pouvez tenir cette position aussi longtemps que vous voulez, tant que vous avez l’impression d’être confortablement installé.

La position Sukhasana est plutôt facile à exécuter pour la plupart des gens, quel que soit leur âge ou leur forme physique.

Toutefois il peut être important d’éviter de prendre cette position. Par exemple :

  • Si vous avez une blessure récente ou chronique au genou ou à la hanche.
  • Si vous avez une inflammation au niveau du genou ou de la hanche.
  • Si vous avez des problèmes aux disques intervertébraux comme une hernie discale.

Il est également bon de demander conseil ou d’être sous la supervision d’un professionnel du yoga lorsque vous débutez, jusqu’à ce que vous maîtrisiez parfaitement les asanas. Si à un moment, vous commencez à ressentir un réel inconfort ou une douleur en faisant la position de Sukhasana, arrêtez-vous et ne reprenez pas cette posture avant d’avoir consulté un médecin et d’avoir vérifié que vous pouvez vous mettre dans cette position.

Conseils pour les débutants:

Vous aurez peut-être besoin d’un peu d’aide, les quelques premières fois où vous tenterez d’effectuer la position facile, surtout si vous ne pratiquez pas le yoga depuis très longtemps. Voici une liste d’astuces qui peuvent vous rendre Sukhasana plus simple.


Quelques lectures intéressantes:

  • Utilisez un coussin ou un tapis de yoga épais (ou une brique de yoga en mousse) pour être plus confortablement installé.
  • Asseyez-vous près d’un mur, et assurez-vous que le mur soit un peu plus proche que la longueur d’une brique de yoga pour que vous puissiez coincer la brique entre vos omoplates et le mur pour plus de soutien.
  • Vous pouvez aussi placer une couverture pliée sous vos hanches ou vos genoux.
  • Tous les débutants devraient apprendre la position de Sukhasana auprès d’un gourou qui connait les techniques de yoga et la posture parfaite. Vous pourrez aussi lui demander si les conseils de cette partie sont adaptés à votre corps et votre situation.

Les bienfaits sur le corps:

Sukhasana est une pose de yoga qui se pratique assise, normalement elle est très confortable et donc idéale pour la méditation. En sanskrit, Sukh veut dire facilité, bonheur, paix ou relaxation. Cette position vous permet de ressentir tout cela à la fois. Il y a de nombreux bienfaits qui sont associés à cette position, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux. Par exemple, cette position peut :

  • Amplifier votre sensation de sérénité et de tranquillité.
  • Permettre aux clavicules et à la poitrine de s’ouvrir et de s’étendre.
  • Calmer le cerveau.
  • Eliminer le stress, l’anxiété et la fatigue mentale.
  • Améliorer l’alignement du corps et la posture générale.
  • Allonger la colonne vertébrale.
  • Ouvrir les hanches.
  • Encourager le calme intérieur.
  • Réduire la fatigue physique.
  • Renforcer le dos.
  • Servir d’étirements pour les chevilles et les genoux.

Bien qu’il y ait de nombreux bienfaits sur la santé associés à la position de Sukhasana, il est conseillé de consulter son médecin avant de commencer à la pratiquer.

Les applications thérapeutiques:

La posture facile est généralement recommandée pour les personnes qui souffrent de stress excessif. Cette position permet de détendre et d’apaiser l’esprit, permettant du même coup de faire baisser les niveaux de stress et d’anxiété trop élevés. La posture facile est aussi une très bonne manière de soulager les tensions présentes dans les hanches.

Les variations:

Bien qu’elle soit facile, Sukhasana peut représenter un défi pour les personnes qui ne sont pas habituées à s’asseoir sur le sol. Toutefois, vous pouvez faire quelques modifications pour que cette position soit encore plus facile à exécuter pour vous. Les variations de Sukhasana peuvent être :

  • De placer un coussin assez épais sous ses fesses pour être plus confortablement installé, et ne pas ressentir de douleur dans le bas du dos ou dans les hanches.
  • En cas de douleur ou de sensation d’inconfort dans le genou, étendez cette jambe devant vous un moment.
  • Placez vos mains avec la paume vers le bas, sur vos genoux, en liant l’index et le pouce, en position de Dyana Mudra pour que vous vous sentiez encore plus calme. Penchez-vous en avant jusqu’à ce que vous vous soyez bien étiré et tenez la position tant qu’elle est confortable.

Les positions préparatoires:

Sukhasana est une position qui est utilisée pour se préparer avant de faire de nombreuses positions de yoga, comme par exemple un exercice de respiration appelé pranayama ou Manibandha Naman, qui est une flexion du poignet.

Il est conseillé à de nombreuses personnes de commencer la posture de Sukhasana en s’asseyant dans la position du bâton, ou Dandasana, qui aide ensuite à s’asseoir plus facilement en Sukhasana.

Les positions à faire après :

Il n’existe pas une position en particulier que vous devez faire spécifiquement après Sukhasana. Toutefois, pour en ressentir tous les bienfaits, une fois que vous avez terminé cet asana, vous pouvez décider de faire une session d’exercices de respiration consciente, comme par exemple Anulom Viloma Pranayama, qui implique une respiration alternée qui est très apaisante ou Kapalbhati, (la respiration de feu) qui donne de l’énergie.

Cependant, il y a quand même quelques postures qui peuvent être complémentaires de la posture facile, par exemple:

N’oubliez pas de consulter votre médecin avant de commencer le yoga, même si vous débutez par des postures simples comme Sukhasana.

Source et crédit photo :

yogawiz.com

insightstate.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com