Garudasana : posture de l’aigle

La posture de l’aigle, aussi connue sous le nom de garudasana aide à améliorer son équilibre et permet d’étirer le haut du dos, les épaules ainsi que l’extérieur des cuisses. S’entraîner à faire cette position régulièrement renforcera vos jambes, vos genoux et vos chevilles. Cette posture aide aussi à ouvrir la région du bassin et du pelvis et permet de créer un espace entre les omoplates.

Votre colonne vertébrale devrait être bien droite et vos hanches et épaules aussi, pour que vous soyez bien de face. Respirez normalement et régulièrement, et fixez un point à l’horizon qui doit se trouver entre 1m50 et 2 mètres de vous pour ne pas perdre l’équilibre. N’essayez pas « d’aggriper » le tapis de yoga ou le sol en contractant vos orteils, car il sera plus difficile de garder l’équilibre que si vos pieds reposent bien à plat. Faites attention si vous avez des problèmes d’épaule, de bras, de hanche ou de genou.

Si vous avez des problèmes à l’épaule ou au bras, gardez les bras en position de prière. Lever les mains et les bras en direction du plafond sans vous faire mal ou ressentir une tension trop importante dans les épaules vous permettra d’étirer encore plus les bras et les épaules. Mais si vous ne pouvez pas le faire, à cause d’une blessure par exemple, ne vous forcez pas.  Vous pouvez reposer légèrement contre un mur en effectuant cette posture de l’aigle ou bien faire seulement les mouvements avec les bras qui ne vous font pas perdre l’équilibre, vous étirerez quand même vos épaules de cette façon.


Cette pose doit se faire debout.

Elle convient à tout le monde.

Garudasana : posture de l’aigle

Étapes :

Voici les étapes à suivre pour effectuer cet asana.


Quelques lectures intéressantes:

  1. Commencez par prendre la position de la montagne.
  2. Inspirez et levez les bras jusqu’au niveau des épaules, perpendiculairement, avec les paumes vers le haut. Les bras et les épaules devraient être détendus.
  3. Croisez vos bras en faisant passer le gauche au-dessus du droit, tout en faisant reposer vos coudes l’un sur l’autre.
  4. Pliez les coudes, et enroulez vos avant-bras ensemble, avec les paumes de vos mains face à face. Vos doigts devraient pointer vers le plafond. Si vos paumes ne se touchent pas, essayez de poser une paume contre l’autre poignet ou l’avant-bras.
  5. Essayez de plier les genoux et de placer tout votre poids sur une seule jambe, la gauche.
  6. Croisez la jambe droite autour de la gauche, le pied doit se trouver un peu en-dessous du genou.
  7. Très exactement: placez le pied droit derrière votre jambe gauche, et accrochez votre pied autour du mollet ou de la cheville. Si vous n’arrivez pas à placer votre pied près du genou, placez-le plus près du sol pour avoir plus d’équilibre, mais toujours sans le poser par terre, en reposant seulement sur la jambe gauche.
  8. Le haut de votre tête devrait pointer vers le haut, en direction du plafond et vous devez regarder droit devant, sur un point précis pour garder l’équilibre. Imaginez que votre colonne vertébrale traverse votre corps en étant aussi droite qu’une barre de fer.
  9. Tenez la position pendant 30 secondes à une minute et ensuite, reprenez la position de la montagne.
  10. Répétez les étapes 2 à 6 avec l’autre bras et les étapes 3 à 6 avec l’autre jambe.

La posture de l’aigle est connue sous le nom sanskrit de Garudasana, vous la voyez illustrée ci-dessus.

Les bienfaits pour le corps :

La posture de l’aigle améliore l’équilibre et étire le haut de votre dos, vos épaules et l’extérieur de vos cuisses.

Elle permet aussi d’ouvrir la région pelvienne et du bassin, de créer un espace entre les omoplates ainsi que de renforcer les jambes, les genoux et les chevilles.

Précautions :

Cette posture n’est pas recommandée, voire carrément déconseillée, pour les personnes qui ont des blessures au bras, à la hanche ou au genou.

 

Source et crédit photo:
yogawiz.com/

mobilesport.ch

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com