Rhumatisme articulaire juvénile: Symptômes, Prévention et Traitement

Le rhumatisme articulaire juvénile (polyarthrite rhumatoïde infantile) survient habituellement chez des enfants âgés de deux à cinq ans et de neuf à douze ans, rarement après seize ans. Il est, dans l’ensemble, très similaire au rhumatisme articulaire de l’adulte, avec cependant quelques différences spécifiques.

Danger : L’iritis est un symptôme fréquent, susceptible de conduire à des troubles oculaires sérieux. Curieuse­ment, les enfants qui lui sont le plus exposés sont ceux qui présentent les symptômes articulaires les plus bénins. L’iritis peut parfois même précéder l’apparition du rhumatisme articulaire.

Rhumatisme articulaire juvénile Symptômes :

La maladie débute par une fièvre élevée et des éruptions cutanées répétées localisées au tronc, suivies de douleurs articulaires. La maladie frappe habituellement une seule articulation à la fois. Une iritis récurrente est fréquente, la cardite n’est pas rare. Le diagnostic différentiel porte sur l’existence ou non de symptômes caractéristiques du rhu­matisme articulaire aigu seulement : dou­leurs articulaires migratrices, chorée, pouls rapide, pancardite.


Quelques lectures intéressantes:


Rhumatisme articulaire juvénile Traitement :

Le traitement comprend d’abord l’administration d’aspirine pendant environ huit semaines, sans adjonction d’aucun autre médicament spécifique (sauf en cas d’iritis ou de pancardite). Le traitement médicamen­teux est celui du rhumatisme articulaire de l’adulte. La corticothérapie est parti­culièrement efficace chez l’enfant ; beau­coup de médecins préfèrent cependant l’éviter en raison de ses effets secondaires ; arrêt de la croissance, Ostéoporose, cataracte.

Les antipaludéens sont efficaces mais comportent des risques de troubles oculaires. L’indométhacine entraîne des nausées et des vomissements.

Le repos et l’exercice physique sont à la base de toute thérapie. On incitera le patient à pratiquer un sport tel que la natation.

Un examen oculaire devra intervenir environ tous les trois mois.

Toute forme de thérapie visant à prévenir ou à corriger les déformations articulaires doit être encouragée. Les lampes infrarouges et les couvertures chauffantes ne sont pas préconisées.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com