Feng Shui et santé: Les 4 règles d’or à suivre

Pour profiter au mieux d’une idylle, il faut une bonne santé, et un bien-être physique. On pense généralement que si vous vivez dans une demeure qui a des vibrations Feng Shui favorables, où le Chi bénéfique circule sans obstacle dedans et dehors, votre santé sera bonne.

En fait, l’un des premiers indices d’un Feng Shui incorrect, c’est le mauvais état de santé constant des membres de votre famille – voire leur hospitalisation fréquente. C’est particulièrement vrai pour les familles qui ont de jeunes enfants. Si vous remarquez que vos enfants attrapent toutes les maladies virales – surtout si vous venez de rénover votre foyer, ou de déménager – il est utile de procéder à un rapide examen de votre Feng Shui général, en suivant les règles simples résumées ici.

Feng Shui santé: les 4 règles d’or pour la santé

Règle N° 1:


Gardez-vous des flèches empoisonnées de l’extérieur. Veillez à ce que votre porte de devant principale ne soit pas heurtée par quelque chose d’aigu ou de pointu. La règle commande de se méfier de tout ce qui est droit, tranchant, ou pointu, tout ce qui est anguleux, ou qui semble menaçant. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter au sujet des structures menaçantes qui semblent se détourner de vous. Cela dit, ayez à l’esprit que les résidents de demeures frappées par les flèches empoisonnées ne se contentent pas d’être malades.Le mauvais sort vien t aussi sous d’ autres formes aussi graves – parfois plus.

Règle N°  2           

Prenez garde aux flèches empoisonnées à l’intérieur de votre foyer, et faites en sorte que vos enfants ne dorment pas sous des poutres apparentes, car cela serait source de maladies fréquentes, maux de tête, insomnies, et sommeil agité.


Quelques lectures intéressantes:

Il est aussi judicieux de ne pas remplir votre logis d’antiquités et de pièces de collection qui puissent être préjudiciables – par exemple, des canons miniatures, ou même des armes à feu. Bien enfermées dans des armoires, et dirigées de façon à ne pas viser les résidents, elles sont inoffensives. Mais posées sur des tables, elles peuvent provoquer le développement  du  Shar Chi dans le foyer, et nuire aux occupants. Les antiquités sont doublement défavorables, car on ne connaît généralement pas le destin de ceux qui les ont possédées avant nous. Pour ce qui est des armes à feu , il y a une chance qu’elles aient déjà tiré, et versé du sang, ce qui est un mauvais Feng Shui.

Règle N° 3 :

Si quelqu’un est sérieusement malade au foyer, on peut se servir du Feng Shui pour l’aider à recouvrer la santé. Pour ce faire, il faut utiliser la formule Pa Kuan Lo Shu, et trouver la direction Tien Yi – « Docteur du Ciel » -fondée sur sa date de naissance. Une fois que vous avez trouvé le secteur, vous pouvez y mettre la chambre de la personne en question, et orienter son lit de façon qu’elle dorme dans la direction Tien Yi (calculez-la depuis l’intérieur de la maison, en regardant à l’extérieur).

Règle 4 :

Enfin, pour faire en sorte que les membres de votre maisonnée soient tous en bonne santé, vous devez impérativement placer votre cuisinière d’une façon qui permette au gaz ou à l’électricité d’y arriver depuis l’une de vos quatre directions favorables, fondées sur la formule Pa Kua Lo Shu. C’est une règle difficile à suivre, là où il y a des gens ayant des nombres Kua différents. Quand il y a un doute, utilisez la direction du chef de famille. Dans des cas extrêmes, utilisez plusieurscuisinières.

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com