Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment utiliser l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal, de plus en plus fréquent dans  les rayons des magasins bio, est encore largement méconnu du grand public ; pourtant son utilisation ne date pas d’hier et son large pouvoir anti microbien naturel mérite amplement d’être (re)découvert.

Qu’est ce que l’argent colloïdal ?

Il s’agit tout simplement d’ions argent sous formes de particules extrêmement fines et dissoutes dans un liquide ; ces particules sont qualifiées de  colloïdes, d’où son nom d’argent colloïdal.

Ces particules d’une extrême finesse (entre 1 et 9 nanomètres) et dotées d’une charge électrique négative restent donc en suspension dans leur solvant, de l’eau pure. Elles sont ainsi facilement bio disponibles pour les cellules, sans risque d’accumulation.


L’argent colloïdal est obtenu par électrolyse, un procédé consistant à plonger des électrodes d’argent dans une eau purifiée et dynamisée par un procédé électrique. Il s’agit d’une méthode respectant la forme naturelle des oligo éléments, sans aucune utilisation chimique.

Attention à ne pas le confondre avec  divers produits contenant de l’argent: il s’agit parfois dans ces cas d’argent en poudre dilués dans de l’eau. La biodisponibilité et les propriétés antibactériennes de ce type de produit sont très différentes de celle de l’argent colloïdal. Le véritable argent colloïdal doit être clair et transparent comme de l’eau, sans dépôt. En cas de doute, il suffit de vérifier la liste d’ingrédients INCI sur l’étiquette du produit acheté : il faut rechercher la mention « colloïdal silver », seule garantie qu’il s’agit bien d’argent colloïdal.

On le trouve également sous diverses concentrations, exprimées en ppm (partie par million) : de 5 à 20 ppm en général.

L’argent, une utilisation millénaire

Si l’argent est utilisé pour les couverts ou les verres depuis les civilisations antiques, ce n’est pas un hasard…

Les liquides étaient de préférence conservés dans des récipients en argent chez les personnes aisées, pour assurer une plus longue conservation.

Au 19eme siècle, il était encore fréquent de déposer une pièce en argent au fond d’une bouteille contenant un liquide sensible au développement bactérien comme le lait.

Des observations millénaires ont conduits à l’utilisation de l’argent comme bactéricide puissant : jusqu’au début des années 1940, il était utilisé en médecine comme antibiotique à large spectre. Largement tombé en désuétude depuis, il ne demande pourtant qu’à être redécouvert…

Son pouvoir anti microbien serait lié à son action enzymatique sur les micro organismes pathogènes, capable de les affaiblir et les désactiver. Son action pourrait aussi s’étendre aux champignons et levures, notamment candida albicans, et aux virus.


Quelques lectures intéressantes:

L’argent colloïdal est utilisé comme complément alimentaire aux Etats Unis où il est considéré comme un antibiotique naturel, au même titre que la propolis par exemple. Il y est également régulièrement utilisé pour le traitement de l’eau.

En revanche, il est considéré comme un simple cosmétique dans l’union européenne : son utilisation est donc légalement cantonné à des applications externes, la voie orale étant interdite depuis 2010. Ce qui laisse tout de même de nombreuses possibilités d’utilisation…

Comment utiliser l’argent colloïdal ?

Sur la peau :

  • Toutes les infections bactériennes (même staphylocoques et streptocoques) sont justifiables de l’utilisation de l’argent colloïdal.
  • Les rougeurs, inflammations, démangeaisons, brulures, piqures d’insectes … peuvent aussi être apaisées par une compresse imbibée d’argent.
  • Les problèmes de peau de type acné, eczéma ou psoriasis
  • Les infections par champignons : mycose des ongles ou de la peau, muguet, pied d’athlète…etc.
  • Pour la désinfection de toutes plaies (comme il ne pique pas, c’est vos enfants qui vont être contents !)
  • Pour le soin du cuir chevelu sensible et irrité, ainsi que des pellicules

 

En bain de bouche et/ou en gargarisme :

C’est une utilisation autorisée tant que l’on n’avale pas le produit ensuite…

  • Pour les maux de gorges, irritations, enrouements, angines virales ou bactériennes
  • Les affections à champignons comme le muguet
  • La mauvaise haleine
  • Les inflammations et/ou infections gingivale
  • Les aphtes

Pour l’hygiène et le soin des yeux et du nez :

Il existe également des sprays et collyres à base d’argent colloïdal utilisable pour le soin des voies respiratoires et des yeux, à raison d’une à deux gouttes par jour pour le soin des yeux.

Elles vous seront utiles dans les cas de :

  • Conjonctives, inflammation, larmoiement
  • En cas de rhume pour la désinfection des sinus. Un à deux nettoyages des sinus par jour en cas d’infections Orl.

En cas d’otite, il est également possible de glisser une goutte d’argent colloïdal dans l’oreille.

Au vu de l’étendue des possibilités d’emploi, un flacon d’argent colloïdal dans la pharmacie familiale n’est vraiment pas du luxe…  et avec un peu d’humour vous pourriez offrir à vos proches pour Noël de l’argent…colloïdal !

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com