Plumeria Lancifolia: Propriétés, Indications et Usage thérapeutique

PLUMERIA LANCIFOLIA – Muel I. Apocynacées

Autres appellations :

Agoniada – Agonium – Quina Molle – Tapuoca – Plumière (France).

Origines :

Mato Grosso et sud du Brésil.

Plumeria Lancifolia – Description :

Arbuste ou petit arbre atteignant 8 m, au bois dur et aux 190
racines très longues. Tronc volumineux, latescent, écorce et feuilles très amères.

. Feuilles aux pétioles longs et gros, opposées, lancéo­lées, entières, pointues, glabres – jusqu’à 25 cm sur 3 cm.

. Fleurs blanches, grandes, campanulées, avec la base du tube jaune, disposées en cimiers au sommet des ra­meaux ; elles comportent 5 pétales de forme semblable aux feuilles.

. Fruits: folicules germinés, fusiformes, de 9 cm, conte­nant des graines.

. Ecorce : la surface externe est presque lisse et de cou­leur gris sombre avec des taches gris clair ou jaunes, allongées dans le sens longitudinal.

Parties utilisées :

L’écorce et les feuilles.

Plumeria Lancifolia – Composition chimique :

L’écorce renferme un latex an thelminthique contenant l’alcaloïde « agoniadine » (découverte en 1862 par le Dr Peckolt), fébrifuge, et un principe amer, la « plumerine » (agonio- picrine), ainsi qu’un acide plumeritannique (Pio Corrêa).

Indications :

  • Fébrifuge ( l’agoniadine est employée comme succédané de la quinine), états infectieux avec fièvre, tendance à la suppuration et grande fatigue musculaire.
  • Dépuratif et, à haute dose, purgatif ; le Pr Rocha Faria recommande I’agoniadine pour combattre l’asthme.
  • Emménagogue : utilisé dans les aménorrhées, disménorrhées, affections de l’utérus et des ovaires ; action di­recte sur la muqueuse utérine qu’il décongestionne (trou­bles accompagnant les règles).
  • Congestion veineuse avec bouffées de chaleur, palpita­tions, céphalées, tendance aux hémorragies.
  • Aurait une action spéciale sur le réseau lymphatique, étant utilisé dans les engorgements ganglionnaires, lymphatites et scrofuloses.
  • Inflammation et induration des glandes avec augmenta­tion de volume et sensibilité au toucher.
  • Gorge congestionnée recouverte d’un exsudât pseudo­membraneux, expectoration abondante.
  • Atonies gastro-intestinales, catarrhes chroniques.
  • Maladies de la peau ; utile dans les affections hysté­riques, chlorose ; antisyphilitique.
Vous aimerez aussi :  Avortement spontané: Symptômes et Traitement