Syndrome de la queue de cheval (moelle épinière): Symptômes, Causes et Traitements

Bas du dos | Médecine d’urgence | Syndrome de la queue de cheval (moelle épinière)

Description

Le syndrome de la queue de cheval est une maladie grave qui représente une compression neurologique rare des nerfs à la fin de la moelle épinière dans le canal rachidien.


Les symptômes varient et peuvent se manifester lentement et imiter aussi d’autres affections. Les symptômes incluent une douleur au bas du dos, un engourdissement ou une faiblesse dans les jambes; une perte ou altération des sensations dans les jambes, les fesses, les cuisses intérieures, le dos des jambes ou des pieds; une anesthésie de la vessie ou de la fonction intestinale, comme la difficulté à éliminer l’urine ou les déchets du processus de conservation ou des problèmes d’incontinence, la diminution du tonus anal et par conséquent l’incontinence fécale; le dysfonctionnement sexuel qui apparait soudainement.

Causes et facteurs de risque


Quelques lectures intéressantes:

Les causes les plus fréquentes du syndrome de la queue de cheval incluent: un rétrécissement du canal rachidien connu comme sténose, une lésion médullaire ou une tumeur, une infection vertébrale, l’inflammation comme la maladie de Paget, la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique, la spondylarthrite ankylosante et la tuberculose chronique, une hémorragie ou une fracture, une complication d’un traumatisme du rachis lombaire grave comme un accident de voiture, une chute, un coup de feu, une malformation congénitale comme une communication anormale entre les vaisseaux sanguins connue sous le nom de malformation artério-veineuse, une maladie métastatique.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic repose sur l’examen clinique général et il est confirmé par une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou tomographie par ordinateur ou une tomodensitométrie, selon la disponibilité. Le syndrome de la queue de cheval est une urgence médicale.

Le traitement consiste en une intervention chirurgicale pour prévenir les dommages permanents, tels que la paralysie des jambes, la perte de la vessie et des intestins, la fonction sexuelle, ou d’autres problèmes. Les médicaments comme les corticostéroïdes sont utilisés….




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com