Qu’est ce que la carambole? dangereuse ou saine?

On nous rabâche à longueur de temps qu’il faut manger des fruits et des légumes.

Mais les fruits et légumes de saison peuvent vite devenir répétitifs si vous n’essayez pas de nouvelles choses. Heureusement, il existe plein de fruits et légumes délicieux que vous pouvez goûter pour ajouter de la variété à vos repas.

Nous vous présentons ici un fruit peu commun qui mérite votre intérêt: la carambole.


Cet article va faire le point sur les bienfaits et les potentiels dangers pour la santé de manger ce fruit en forme d’étoile.

Qu’est-ce que la carambole?

La carambole est un fruit au goût légèrement sucré et acidulé qui a la forme d’une étoile à 5 pointes. On peut manger la peau et la chair a un goût un peu acide, ce qui le rend populaire pour une variété de plats différents.

La carambole a une couleur jaune ou verte. On en trouve deux principales variétés: la petite qui est acidulée et la grande qui est plus douce et sucrée.

A retenir: la carambole est un fruit sucré et acidulé qui a la forme d’une étoile. Il y en existe plusieurs variétés.

Les informations nutritionnelles sur la carambole

La carambole est une source intéressante d’un certain nombre de nutriments, dont les fibres et la vitamine C. Voici les valeurs nutritionnelles d’une carambole de taille moyenne (91 grammes).

  • 3 grammes de fibres,
  • 1 gramme de protéines,
  • 52% des apports journaliers recommandés en vitamine C,
  • 4% des apports journaliers recommandés en vitamine B5,
  • 3% des apports journaliers recommandés en vitamine B9 (acide folique),
  • 6% des apports journaliers recommandés en cuivre,
  • 3% des apports journaliers recommandés en potassium,
  • 2% des apports journaliers recommandés en magnésium.

Ça ne semble pas être beaucoup, mais il ne faut pas oublier que cette portion ne contient que 28 calories et 6 grammes de glucides. Ce qui veut dire que, comparativement, la carambole est très nutritive.

A retenir: la carambole est pauvre en calories mais riche en fibres et en vitamine C. Quand on prend en compte son taux de calories qui est très bas, on voir que c’est un fruit très nutritif.

La carambole est pleine de composés sains provenant des plantes

La carambole contient aussi d’autres substances qui la rendent encore plus saine. Elle est une très bonne source de composés naturels présents dans certaines plantes comme la quercétine, l’acide gallique et l’épicatéchine. Ces composés ont tous de puissants effets antioxydants et de nombreux bienfaits sur la santé.

Ces composés naturels ont montré qu’ils pouvaient empêcher la formation de cellules graisseuses, réduire les risques de stéatose hépatique (lésion du foie due à la graisse) et faire baisser le cholestérol chez des souris de laboratoire. (1, 2) Il y a des études en cours pour savoir si ces composés pourraient avoir des effets sur le cancer du foie, toujours chez les souris. (3)

Les études sur les animaux ont aussi prouvé que les sucres contenus dans la carambole peuvent réduire les inflammations. (4) Il ne faut cependant pas oublier que toutes ces constatations ont été faites sur des animaux. Il n’y a encore eu aucune étude faite sur des humains, donc les bienfaits sont hypothétiques pour le moment.

A retenir: il y a beaucoup de composés naturels qui viennent des plantes dans la carambole. Des études sur les animaux ont montré que ce fruit peut réduire les inflammations, faire baisser le cholestérol et empêcher la stéatose hépatique, entre autres.

Les études sur la carambole

Les effets inhibiteurs des fruits tropicaux sur l’activité de la midazolamhydroxyase du CYP3A (un xénobiotique majeur (un composé chimique tel qu’un médicament, un pesticide ou un agent cancérogène étranger à un organisme vivant) métabolisant l’enzyme dans les microsomes hépatiques humains ont été évalués. Huit fruits tropicaux – papaye, dragon, kiwi, mangue, fruit de la passion, grenade, ramboutan et fruit étoilé – ont été testés. Le jus de carambole présentait l’inhibition la plus puissante du CYP3A. L’ajout d’un jus de carambole dans les essais a entraîné l’inhibition presque complète de l’activité de la midazolamhydroxyase.

Les résultats préliminaires d’une autre étude approfondie ont confirmé l’utilisation d’ A. carambola (carambole) comme agent anti-inflammatoire et ont introduit de nouvelles possibilités pour son utilisation dans les troubles cutanés. La carambole est riche en antioxydants et composés polyphénoliques, qui inhibent les espèces réactives oxygène. Des composés flavonoïdes O-glycosylés tels que la quercétine, la rutine (composante des fruits dont il a été démontré qu’elle protège contre les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux) et la cyanidine ont été identifiés, et des fibres insolubles ont ralenti l’absorption des glucides pour réduire significativement les taux de glycémie.


Quelques lectures intéressantes:

La teneur en fibres de la carambole peut aider à prévenir les maladies cardiovasculaires en réduisant le taux sérique de triglycérides et de cholestérol total. Une activité sélective contre les cellules tumorales du cerveau a également été observée, et un extrait des feuilles s’est révélé efficace contre les cellules cancéreuses du foie3.

La carambole: danger ?

Il se pourrait malheureusement que la carambole ait des effets secondaires néfastes sur certaines personnes. C’est en grande partie due au fait que ce soit une source très riche de l’ion oxalate.

Pour cette raison, les personnes qui ont des problèmes de rein devraient essayer d’éviter la carambole et son jus ou au moins, demander conseil à leur médecin avant d’y goûter. Pour les personnes qui ont déjà des problèmes de reins, manger de la carambole régulièrement pourrait causer des dommages plus importants aux reins. (5)

En plus, toujours pour les personnes qui ont des problèmes de rein, la toxicité de la carambole peut causer des problèmes neurologiques tels que la confusion, des convulsions, et dans les cas les plus extrêmes, la mort.(6)

Les personnes sous traitement médicamenteux devraient aussi se montrer prudentes. Tout comme le pamplemousse, la carambole peut modifier la façon dont les médicaments sont absorbés et utilisés par le corps.

A retenir: les personnes avec des problèmes de rein ou qui prennent des médicaments doivent consulter leur médecin avant de manger des caramboles.

Comment manger la carambole?

Certaines personnes sont réticentes à essayer la carambole parce qu’ils ne savent pas comment la préparer. Mais ça peut être facile, il faut juste:

  • S’assurer que le fruit est mûr,
  • Le passer sous l’eau pour le rincer,
  • Couper les bouts de chaque côté,
  • Couper le fruit en tranches,
  • Enlever les graines.

Ensuite, vous pouvez la déguster.

Si vous n’avez pas envie de la manger seule ou que vous voulez varier les plaisirs en l’intégrant à des recettes, quelques idées simples:

  • L’ajouter dans des salades ou d’autres plats frais,
  • L’utiliser comme garniture,
  • L’incorporer à des tartes ou des gâteaux,
  • L’ajouter à des plats en sauce asiatiques ou indiens (la carambole se marie bien avec les épices),
  • Le cuisiner avec des plats à base de poisson ou de fruits de mer,
  • Le préparer en confiture, gelée ou en chutney,
  • Le mixer pour en faire un smoothie.

A retenir: la carambole est simple à préparer et à manger. elle peut être utilisée dans de nombreux plats et desserts.

Le message important:

La carambole est un fruit délicieux, faible en calories mais riche en vitamine C, fibres et antioxydants.

Cependant, les personnes qui ont des problèmes de rein ou qui prennent des médicaments ne doivent pas en consommer sans en avoir discuté avec leur médecin.

Alors, la carambole, toxique? Pour la plupart des gens, non. Elle est bonne pour la santé et aide à varier son alimentation.

Sources et crédit photo: foodfacts.mercola.comlanutrition.frauthoritynutrition.comcaribfruits.cirad.fr,  

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com