Problèmes de concentration: Causes et Traitements

Les difficultés de concentration correspondent à un état caractérisé par une faible capacité à garder le focus lors des différentes activités. Les difficultés de concentration peuvent également entraîner des problèmes tels que: insomnies, impulsivité, pensées intrusives, anxiété, hyperactivité.

Les difficultés de concentration peuvent se traduire à long terme comme un trouble déficitaire de l’attention, ou ils peuvent survenir à la suite d’une maladie ou un autre événement.

Causes

Les causes peuvent être très diverses, des problèmes médicaux, cognitifs ou psychologiques au simple stress passager, aux problèmes de sommeil, à une mauvaise hygiène de vie, aux médicaments, à l’alcool ou aux drogues.


Les affections médicales connues pour causer des difficultés de concentration comprennent une variété de maladies chroniques, l’apnée du sommeil, les intoxications aux métaux lourds, les infections, les syndromes de douleur, le traumatisme crânien, l’accident vasculaire cérébral. Les changements hormonaux, tels que ceux rencontrés lors de la ménopause ou de la grossesse, peuvent également influer sur la façon de penser et de se concentrer.

Diagnostic

Les problèmes cognitifs qui peuvent être associés aux difficultés de concentration comprennent le trouble déficitaire de l’attention, les troubles d’apprentissage, les troubles de la vision, le délire et la démence. L’affection caractéristique associée aux difficultés de concentration est le déficit de l’attention avec l’hyperactivité (TDAH), une affection qui a été de plus en plus diagnostiquée chez les enfants et les adultes dernièrement. Les affections psychologiques qui peuvent interférer avec la concentration comprennent l’anxiété, la dépression, le trouble bipolaire (alternance des périodes de dépression et d’élévation de l’humeur), les traumatismes émotionnels et le stress.

Selon la cause, les difficultés de concentration peuvent se résoudre avec un traitement approprié.

Compléments pour facilité la concentration et la mémoire

Le meilleur conseil que nous avons à vous donner sur ce point est de commencer par une cure de magnesium, d’au moins 1 mois. Privilégiez le magnesium marin ou le magnesium chelaté qui sera mieux toléré et assimilé par votre organisme.

Nous pouvons aussi vous conseiller de vous orienter vers les compléments à base de Ginkgo Biloba et d’Oméga 3 qui sont efficaces pour retrouver la concentration et favoriser la mémoire. Voici quelques produits que vous pouvez vous procurer facilement.

– Les 3 Chênes Mémoire Bio (en ampoules, à base de Ginkgo Biloba),
– SID NUTRITION Ginkgo Biloba (les gélules contenant des microgranules d’actifs, ces produits permettent notamment d’être plus efficaces et nécessitent moins de prises),
– Mémoboost des laboratoires Arkopharma,
– Mémorex Forté Pharma

N’hésitez pas à fouiller auprès d’autres sites !


Quelques lectures intéressantes:

Conseils pratiques

1. Sommeil

Le sommeil est une phase à ne surtout pas négliger, en particulier dans les moments où vous allez solliciter vos capacités de concentration et de mémoire. Le sommeil doit être profond et réparateur. Bien dormir vous permettra:
– d’éviter les pertes d’énergie et de vitalité durant la journée,
– de mieux lutter contre les montés d’anxiétés,
– d’être plus posé et plus efficace dans vos phase d’apprentissage.

Bref bien se concentrer, c’est en partie bien dormir.

Pour cela veiller à vous accorder des phases de sommeil suffisantes, ce qui est souvent négligé par exemple les jours avant une épreuve, et si possible le moins décalé possible avec votre rythme habituel.

Mais équilibrez ceci avec des activités régulières comme la marche. Être plus actif améliore la fatigue et les problèmes de sommeil. Se sentir moins fatigué pourrait améliorer votre concentration et votre mémoire.

2. Communiquez et prenez soin de vous

Parlez à votre famille et à vos amis des difficultés que vous éprouvez. Ils peuvent vous soutenir et vous aider à trouver des moyens de vous faciliter la vie.

Pensez aussi à prendre soin de vous.

Certaines personnes trouvent utiles des activités comme le yoga, l’exercice, la méditation, la marche en forêt, la lecture et les thérapies complémentaires. Ils peuvent vous détendre et vous aider à contrôler l’anxiété.

3. Organisez vous

Tachez de tenir une routine quotidienne et de vous y tenir. Essayez de faire une chose à la fois. Découpez les choses qui vous distraient, comme le bruit de fond lorsque vous essayez de vous concentrer.
Utilisez des choses pour aider votre mémoire comme les planificateurs, les calendriers, les post-it ou les listes de tâches.

Gardez les choses au même endroit. Vous saurez où ils sont même si vous ne vous souvenez pas les avoir mis là.
Placez vos affaires près de la porte d’entrée à l’avance, si vous devez emporter quelque chose avec vous lorsque vous quittez la maison.

Essayez les mots croisés, puzzles de mots croisés ou sudoku pour aider votre concentration ou faites de l’arithmétique simple dans votre tête pour des choses comme le calcul de votre changement.

Tenez un journal des moments où vos problèmes de concentration ou de mémoire sont les plus graves. Vous pouvez alors planifier des choses qui exigent de la concentration lorsque vous êtes le plus susceptible d’être à votre meilleur niveau.

4. Évitez le stress

Le stress des périodes d’examens est l’une des premières causes d’échec (en dehors des aspects purement associés aux révisions où à la compréhension du sujet bien entendu). Les manifestations du stress sont multiples et varient beaucoup d’un individu à l’autre. S’il peut avoir des vertus stimulantes (assimilables aux effets de l’adrénaline), le stress est malheureusement souvent associé à une perte d’efficience, aussi bien dans la période précédant un examen, que le jour de ce dernier.

Pensez donc à vous allouer des moments de détente dans votre journée, que ce soit une simple pause, ou le recours à des exercices de sophrologies ou de yoga.

Sources: universpara.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com