Pneumonie atypique (infection des poumons): Symptômes, Causes et Traitements

Poitrine | Pneumologie | Pneumonie atypique (infection des poumons)

Description

La pneumonie atypique est une pneumonie causée par des facteurs autres que les agents pathogènes classiques, et avec une présentation clinique incompatible avec la pneumonie typique.


Les symptômes les plus courants de la pneumonie sont les suivants: les frissons, la toux (cracher du mucus sanglant), la fièvre, qui peut être modérée ou élevée, l’essoufflement, qui ne peut se produire lorsque la personne monte les escaliers. D’autres symptômes incluent: la douleur thoracique qui s’aggrave lors de la respiration profonde ou de la toux, la confusion, surtout chez les personnes âgées ou ceux avec pneumonie à Legionella, des maux de tête, la perte d’appétit, le manque d’énergie et la fatigue, des douleurs musculaires et une raideur articulaire, la transpiration et la moiteur de la peau.

Les symptômes moins fréquents comprennent: la diarrhée, la douleur à l’oreille, la douleur à la gorge, l’éruption cutanée, les maux de gorge, une pneumonie mycoplasme. Les personnes souffrant de pneumonie suspectée devraient avoir une évaluation médicale complète.

Causes et facteurs de risque


Quelques lectures intéressantes:

La pneumonie atypique peut être causée par une variété de micro-organismes, y compris Legionella pneumophila, Mycoplasma pneumoniae et Chlamydophila pneumoniae. La pneumonie atypique peut aussi avoir comme cause une infection fongique, protozoaire ou virale.

Les complications qui peuvent survenir incluent: les infections du système nerveux du cerveau et, comme la méningite, la myélite, l’encéphalite, l’anémie hémolytique et des graves lésions pulmonaires.

Diagnostic et traitement

En fonction de la gravité de la maladie, des tests peuvent être fait, y compris: la radiographie pulmonaire, la numération formule sanguine complète, les hémocultures, des tests sanguins pour identifier les bactéries.

LA bronchoscopie (rarement nécessaire); le scanner de la poitrine; la biopsie pulmonaire ouverte, mais faite seulement dans les maladies très graves lorsque le diagnostic ne peut pas être fait à partir d’autres sources et de la culture des expectorations. Des tests d’urine ou un prélèvement de la gorge peut également être faits. Pour le traitement de la pneumonie, il est important de connaître l’organisme causal précis….




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com