Paludisme: Symptômes, Causes et Traitements

Abdomen | Gastro-entérologie | Paludisme

Description

Il existe quatre types de paludisme: Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax, Plasmodium ovale et Plasmodium malariae. Ces parasites vivent dans le foie humain puis dans les globules rouges, pouvant ainsi causer leur destruction (anémie hémolytique) et entraîner un état fébrile. Le paludisme est la maladie la plus répandue dans le monde, en particulier dans les pays tropicaux.


La période d’incubation dure souvent une à deux semaines, mais peut aller jusqu’à plusieurs mois – voire des années – si le patient a pris des médicaments antipaludiques. Dans ce cas, des convulsions bénignes peuvent se manifester après l’arrêt du traitement.

Les crises de paludisme impliquent toujours un accès de fièvre allant jusqu’à 40 ou 41°C accompagné de frissons, puis suivi d’une baisse de la température accompagnée d’une forte transpiration et d’une sensation de froid. Les épisodes fiévreux se produisent généralement tous les deux jours et plus rarement tous les jours ou tous les trois jours.

Seul le parasite Plasmodium falciparum peut causer un accident pernicieux (fièvre mortelle en l’absence d’accès au traitement).

Causes et facteurs de risque


Quelques lectures intéressantes:

Le paludisme est une maladie parasitaire causée par l’infestation avec des parasites (organismes unicellulaires, un type particulier de protozoaires) du type Plasmodium.

Les parasites sont transmis à l’homme par les piqûres des moustiques porteurs du paludisme appartenant au genre Anophèles. Seules les femelles transmettent ces parasites en piquant la personne. Le paludisme peut également être transmis lors d’une transfusion sanguine ou de la mère au fœtus pendant la grossesse. Les parasites envahissent d’abord le foie puis les globules rouges.

Diagnostic et traitement

Le traitement du paludisme implique des médicaments contre le paludisme. Le médicament spécifique utilisé pour traiter la maladie dépendra de différents facteurs. Dans les zones où le paludisme est endémique et si le cas ne présente pas de complications, le traitement ne nécessite pas de séjour à l’hôpital. Cependant, les cas graves de paludisme nécessitent généralement d’être traités à l’hôpital. Dans les régions où le paludisme est peu courant, les patients doivent séjourner à l’hôpital afin de suivre un traitement approprié….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.