Currently set to Index
Currently set to Follow

Le pouvoir de l’« Action », l’importance du « Maintenant »

Dans les deux précédents articles « L’importance de contrôler ses pensées »et « l’importance de bien projeter ses pensées pour préparer le déconfinement », nous avons pu voir ensemble le fonctionnement de la loi d’attraction et de nos pensées ainsi que l’importance capitale de bien ordonner celles-ci dans notre esprit afin de ne plus souffrir.

Dans ce nouvel article qui est la fin de cette trilogie, nous allons voir ensemble à quel point il est important durant le confinement, mais surtout de manière générale, de bien rester centré sur l’instant présent et les actions à mettre en place sur vous même pour stabiliser l’état de bien-être obtenu de manière permanente et préparer la sortie du confinement dans les meilleures conditions.

A travers des exemples concrets, vous allez comprendre pourquoi nous sommes la plupart du temps tous si « malheureux » sur cette planète.


Je vais, grâce à des exercices pratiques, vous permettre de changer radicalement votre regard sur vous même, sur les autres et sur la vie de manière générale.

Vous avez toutes et tous entendu parler de ce fameux instant présent, le fameux « carpe diem » du poème d’Horace et du film « Le cercle des poètes disparus ».

Mais en pratique personne ne vit réellement dans le moment présent.

Tout le monde lutte avec ce moment en cherchant mieux dans son passé et en essayant de contrôler son futur.

Nous passons souvent complètement à côté de notre vie.

Encore une fois, cette période de confinement est un moment important pour comprendre tout cela et pratiquer sur vous même afin de sortir grandi(e) de cette expérience et de cette crise planétaire.


1. Qui suis-je ? est la seule question à laquelle on ne répond jamais !

Dans notre vie en tant qu’humain, nos sommes toujours prisonniers des noms, des étiquettes, de nos fonctions.

Notre nom est une étiquette.

Il nous définit comme né à une telle époque, à tel endroit, de tels parents.

On est à la fois, Dentiste, 3 enfants, une maison à crédit, ou bien Conseiller fiscal, célibataire, sans enfant…

Ces limitations semblent vous définir alors qu’elles ne concernent que votre corps.

Et vous savez quoi ? Vous êtes bien plus qu’un corps !

Pour la plupart, vous êtes effondrés quand vous perdez votre emploi, quand vos enfants quittent la maison ou quand vous perdez quelqu’un que vous aimiez tant.

Le sens du « Je » est tellement enserré dans les noms, les rôles, les fonctions, que vous ne prenez plus le temps de découvrir votre réelle personnalité.

Cette période du confinement est la période parfaite pour agir sur vous même et comprendre cette première leçon.

Voici comment échapper à vos rôles en une fraction de seconde et découvrir l’instant présent, ce moment qui va vous rendre heureux et vous permettre de comprendre qui vous êtes.

Voici un petit exercice :

  • Pendant que vous lisez cet article, tournez votre attention sur celui qui lit, pendant que vous écoutez de la musique, vers celui qui écoute, lorsque vous regardez un film, regardez le vraiment.
  • Lorsque vous regardez dehors, essayez d’entendre les oiseaux, écoutez le bruit du vent, ressentez la chaleur du soleil sur la peau.
  • Demain, avant de vous lever, essayez de capter ce fugace sentiment d’existence pur et simple qui précède le bavardage.

Cet état immobile, silencieux, anonyme. Il est inaccessible à la pensée, à la parole ou à l’action.

Faites ceci tous les jours afin de bien stabiliser cet état d’éveil et de bien-être.

Dans tous ces cas, vous ressentirez immédiatement une conscience en éveil, attentive, détachée, silencieuse, bien que très vivante.


2. Le passé, c’est comme un trou noir, si tu t’en approches de trop près, tu disparais !

Nous nous accrochons tous à nos souvenirs parce qu’ils nous définissent.

Cependant lorsque vous naviguez dans votre esprit et faites appel à votre mémoire, sans vous en rendre compte vous quittez instantanément le moment présent, vous vous séparez de l’autre et vous vous isolez.

C’est à ce moment précis que votre corps se manifeste d’abord en déclenchant des émotions, puis des messages d’ordre psychique puis des douleurs physiques pour vous dire que vous n’êtes plus là.

Pour mettre un terme à la séparation et à l’isolement et surtout comprendre l’importance de rester dans l’instant présent, vous devez reconnaître l’irréalité de la mémoire.

Grâce à ce 2ème exercice vous allez cesser de juger l’autre, ne plus fuir votre réalité mais plutôt l’accepter et enfin ne plus vous sentir isolé.

Essayez cet exercice :

  • Prenez une feuille et un stylo et pensez à votre mari, votre femme, vos enfants ou un ami.
  • Représentez le vous en détail et demandez vous ce que vous connaissez réellement de cette personne.
  • Pensez à tout, même les caractéristiques les plus intimes.

Une fois cet exercice fini, vous pouvez estimer si votre portrait de la personne en question est ressemblant.

Pourtant en puisant dans votre seule mémoire, vous n’exposez que votre point de vu individuel.

Cette même personne pourrait être décrite complètement différemment d’un autre point de vue.

Ce qui vous paraît agréable, déplait à d’autres, ce qui vous paraît mémorable ne sera absolument pas marquant pour autrui.

Ce que vous décrivez, c’est votre point de vue et non la personne évoquée.

Pendant cette période de confinement, faites ce travail et comprenez que nous fragmentons le monde par notre vision individuelle et nous nous enfermons dans des bulles quasi hermétiques à nos semblables.


3. Le Futur, l’illusion du temps et la peur de la mort

Pour nous le temps s’écoule de manière linéaire. Cette conception du temps est périmée depuis qu’Albert Einstein a démontré la relativité du temps capable de s’accélérer comme de ralentir.

Quand on est amoureux, une journée dure une seconde, une matinée dans un fauteuil de dentiste semble interminable.


Quelques lectures intéressantes:

Mais cette nouvelle perception du temps a-t-elle vraiment le pouvoir de nous délivrer de la mort ?

La peur de la mort est une barrière d’ordre émotionnel qu’il vous faut franchir.

En période de confinement, si vous regardez les infos et vous vous projetez vers une sortie du confinement laborieuse, vous allez déprimer et déclencher des douleurs physiques en tout genre.

 

Voici un exercice tout simple qui va vous ramener à l’instant présent et vous montrer que la peur de la mort est profondément enracinée en vous, dans vos croyances :

Choisissez un endroit tranquille, prenez un stylo et quelques feuilles de papier.

  • Posez la pointe de votre stylo sur la première feuille et promettez vous de ne pas lever le stylo pendant 5 minutes.
  • Commencez à écrire, « Je n’ai pas peur de… » Et laissez votre inspiration guider le reste.
  • Toujours sans lever le stylo, écrivez à nouveau cette même phrase en commençant par « J’ai peur de… », et écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit.
  • Tout en faisant cet exercice, inspirez et expirez lentement sans pause.

On appelle cela la respiration circulaire, car l’inspiration et l’expiration s’enchaînent.

Grâce à cette technique, il est plus facile d’atteindre vos peurs inconscientes.

  • Tout en respirant circulairement, répétez plusieurs fois l’exercice consistant à achever cette même phrase, « j’ai peur de… ».
  • Laissez remonter toutes vos peurs sans jamais vous arrêter.

Vous allez découvrir de nombreuses associations étranges avec la peur.


4. Le lâcher prise, cet acte merveilleux d’accepter une vie imprévisible

Nous sommes tous stressés la plupart du temps par ce monde dans lequel nous vivons et nous passons nos précieux moments à essayer d’en contrôler tous les paramètres, toutes les circonstances ainsi que les résultats.

Nous essayons de remonter le fleuve de la vie à contre courant plutôt que d’accepter de laisser couler celui-ci d’une façon tranquille et abondante.

Entendez bien que plus vous allez vouloir tout contrôler dans votre vie et plus vous allez quitter le moment présent.

Vous risquez d’avoir une vie toute étriquée, toute bien organisée et bien rangée.

Notre égo déteste les aléas de la vie.

Pensez aux moments où le désordre et l’imprévisibilité ont soudainement surgi dans votre vie : rater un avion, vous trouver en panne de voiture sur le bas-côté de la route etc.

Repensez une seconde aux occasions inattendues qui se sont présentées, aux propositions d’aide que vous n’aviez pas prévues, aux décisions soudaines d’aborder un étranger… Tout cela est le cours naturel de la vie et il vous ouvre toujours de nouveaux horizons.

Votre vie est déjà bien organisée d’elle même, ayez confiance en chaque étape, honorez la et laissez venir la suivante sans effort.

Voici un exercice simple vous va vous montrer à quel point il est merveilleux d’accepter la vie et son coté imprévisible :

  • Imaginez que votre vie est un film et que vous en êtes le réalisateur ou la réalisatrice.
  • Commencez le film par des événements d’aujourd’hui et suivez leur évolution dans le futur en leur donnant la tournure que vous souhaitez, que vous espériez.
  • Réalisez dans votre imagination vos rêves, demain, après demain et ainsi de suite.
  • Laissez votre imagination créer tout ce que vous désirez et allez jusqu’au bout.
  • Imaginez la mort indolore et paisible que vous souhaitez.

Puis revenez à l’instant présent et recommencez en projetant un film complètement différent.

  • Comme c’est un travail d’imagination, inventez vous une vie chaotique et catastrophique.
  • Avancez jusqu’à la scène de votre mort, puis revenez à l’instant présent.

L’enjeu de cet exercice est que vous compreniez que tout ce que vous avez vu est vrai ; votre futur, grâce à votre imagination et vos pensées créatrices, englobe toute une série de scénarios possibles.

Le fleuve de la vie est ainsi fait, seul notre sens du contrôle nous fait croire que nous pouvons imposer un ordre, ce qui est en fait totalement impossible.

Votre égo doit cesser de vouloir tout contrôler et sonder ses peurs.

C’est un point très important à assimiler.

C’est une bagarre interminable qu’il mène car c’est une lutte avec l’imagination, l’irréel.

Vivre dans l’instant présent, c’est vivre dans le lâcher prise et dans le coté imprévisible de la vie.

Acceptez son coté débordant et laissez vous naviguer sur son fleuve.

Acceptez simplement de ne rien contrôler, et découvrez le plaisir de vivre.

Appréciez en silence chaque instant de vie qui vient à votre rencontre et acceptez cette énergie formidable que recèle l’instant présent. Vous allez découvrir et apprécier je l’espère de tout cœur, le Carpe Diem, ce fameux moment du « Maintenant »

Voici la fin de cette trilogie d’articles.

Je me tiens à votre disposition afin de répondre à vos questions, vous conseiller et vous aider.

Article rédigé par Laurent Karoubi

Hypnothérapeute, Praticien EFT et EMDR
Spécialiste de la thérapie brève
06 16 07 58 39
Prise de RDV en ligne et téléconsultation




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com