Douleur de la cuisse ou de la jambe: Causes et Traitements

Jambes | Rhumatologie | Douleur de la cuisse ou de la jambe

Description

La douleur des jambes peut se produire à la suite des affections aux os, aux articulations, muscles, tendons, ligaments, vaisseaux sanguins, nerfs et peau. Typiquement, la douleur est le résultat d’une inflammation du tissu qui est causée par une lésion ou une maladie.

Une sensation de brûlure, douloureuse sur le côté externe de la cuisse peut signifier que l’un des grands nerfs sensoriels des jambes – cutané latéral de la cuisse – est comprimé. Cette affection est connue comme la méralgie paresthésique.


Causes

Une maladie chronique ou une blessure peuvent provoquer une inflammation à l’un des tissus de la jambe et conduire à des douleurs dans les jambes. Étant donné que la jambe comporte un certain nombre de structures différentes et types de tissus, une grande variété d’affections et de blessures peut provoquer des douleurs aux jambes.

D’autres symptômes, comme une faiblesse, l’engourdissement ou une sensation de picotement, peuvent accompagner la douleur à la jambe. A des fins diagnostiques et thérapeutiques, il est important de différencier le type et l’emplacement exacts de la douleur dans les jambes….

Quel est le traitement de la douleur aux jambes?

Le traitement de la douleur aux jambes dépend du diagnostic. Une fois la raison de la douleur établie, le traitement est axé à la fois sur la maîtrise de la douleur et le contrôle du problème sous-jacent afin de prévenir ou de réduire les événements futurs.

Existe t’il des remèdes naturels pour la douleur aux jambes?

Pour les entorses et les foulures, RGCE est la recommandation initiale: repos, glace, compression et élévation.

L’acétaminophène (Tylenol) et l’ibuprofène (Advil) peuvent être utilisés pour contrôler la douleur.

Les médicaments en vente libre sont habituellement sans danger, mais peuvent interagir avec d’autres médicaments sur ordonnance.

Les blessures aux ischio-jambiers et au mollet guérissent généralement grâce à la production de fibres de collagène par le corps pour construire des tissus cicatriciels dans la zone de dommages musculaires.

Selon la gravité des dommages, il peut s’écouler des jours à des semaines pour guérir complètement.


Quelques lectures intéressantes:

Une fois que la phase initiale de récupération commence, il est important que le muscle retrouve sa longueur. Souvent, les exercices d’étirements et de massage sont utilisés pour aider à restaurer les muscles ischio-jambiers à leur pleine longueur pour permettre la pleine amplitude des mouvements du genou et de la jambe. La décision de commencer ces exercices ou d’utiliser d’autres types de kinésithérapie doit être personnalisée pour chaque personne.

Les béquilles peuvent être utilisées dans les premiers jours après la blessure pour reposer la jambe. On peut appliquer des bandages élastiques sur la cuisse, en commençant par le genou et en remontant jusqu’à l’articulation de la hanche pour obtenir une compression.

L’ibuprofène peut être suggéré comme anti-inflammatoire et pour contrôler la douleur. Comme pour tout médicament en vente libre, il est important de vérifier auprès d’un pharmacien ou d’un professionnel de santé pour s’assurer qu’il est sans danger de prendre de l’ibuprofène dans chaque cas particulier.

Les personnes souffrant de douleur sciatique devraient envisager une courte période de repos au lit (habituellement moins de 24 heures) suivie d’une activité douce.

Il peut être utile d’alterner la glace et la chaleur; on peut aussi utiliser de l’acétaminophène et de l’ibuprofène. Les traitements chiropratiques ou de physiothérapie peuvent être utiles.

Si la douleur est associée à un changement de la fonction intestinale ou de la vessie, cela peut indiquer une complication dans laquelle la moelle épinière risque d’être endommagée de façon permanente, et il faut consulter immédiatement les soins d’urgence.

Pour les patients souffrant de maladies chroniques, la prévention est souvent le meilleur traitement.

La douleur de la neuropathie chez les personnes atteintes de diabète est très difficile à contrôler; une vie entière de contrôle de la glycémie minimise le risque de cette maladie et d’autres complications plus tard dans la vie.

De même, le contrôle à vie de l’hypertension artérielle, de l’hypercholestérolémie et du diabète ainsi que l’arrêt du tabac réduiront le risque de maladie vasculaire périphérique, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

La plupart des affections qui causent des douleurs aux jambes surviennent lentement, et les soins à domicile doivent être personnalisés pour chaque patient.

 

source: www.emedicinehealth.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com