Ageratum Conyzoides: Plante médicinale anti­rhumatismale, antidiarrhéique, fébrifuge, diurétique, carminative

 

Noms:

Cocalia mentrasto Vell.

Autres appellations :

Herva de Sâo Joâo – Catinga de Bode – Catinga de Barrâo – Maria prêta – Menstrato – Curia – Santa Lucia (Costa Rica) – Azier (Guyane française) – Ganerem (Indes portu­gaises) – Mejorana (Salvador) – Rompe-zaraguel los (Venezuela).

* Du grec “ageratos”, “qui ne vieillit pas ” : les fleurs durent longtemps.


Culture :

Bien que connue sous tous les tropiques, différents bota­nistes pensent que cette plante est originaire du Brésil où elle pousse partout, le long des routes. Elle fleurit en septembre et en octobre. On la cultive fréquemment dans les jardins.

Description :

C’est une herbe annuelle, plus ou moins “poilue”, aux nombreux rameaux ascendants, aux tiges cylindriques, d’environ 1 m de hauteur.

  • Feuilles opposées, aux longs pétioles, ovales mais sou­vent tronquées à leur extrémité, cunéiformes ou cordi- formes à leur base, ayant jusqu’à 9 cm de long, créné- lées, odorantes lorsqu’on les froisse.
  • Fleurs blanchâtres, bleutées ou mauves, réunies par 30 ou 50 en petits capitules, eux-mêmes disposés en panicules corymbiformes denses, avec involucres verts.
  • Fruit :n akène noir, à 5 angles ciliés ; ils sont si pe­tits qu’ils volent facilement.

Parties utilisées :

Toute la plante.


Quelques lectures intéressantes:

Composition chimique :

Elle contient un principe amer et une huile essentielle qui, à 13°C, a pour poids spécifique de 0,980 à 1,016. Les feuilles renferment en outre de la “coumarine”, des ma­tières muci Iagineuses, résineuses, pectiques, etc. Durant la distillation de l’huile, il se forme de l’alcool méthylique (Pio Corrêa – Diniz da Silva).

Ageratum Conyzoides bienfaits :

  • Cette plante aromatique, amère, mucilagineuse est anti­rhumatismale, antidiarrhéique, fébrifuge, diurétique, carminative, tonique et utile contre les refroidissements, les coliques intestinales et utérines, la flatulence, les amé­norrhées, gonorrhées, le béribéri et l’atonie du tube digestif (Cabre).
  • Autrefois on croyait que les feuilles, mises sur le ventre des femmes enceintes, accéléraient l’accouchement (Pio Corrêa).
  • Elle est utilisée parfois comme insectifuge.

Note : A la Guadeloupe, les feuilles et les jeunes tiges sont employées dans des bains tildes pour favoriser les éruptions de la peau (Duss).

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com