Mimosa Pudica: Plante médicinale purgative, émétique, vermifuge…

 Noms :

  • Mimosa endymionis
  • Mimosa hirsuta
  • Mimosa hispidula
  • Mimosa irritabilis
  • Mimosa pudibunda
  • Mimosa striato
  • Mimosa unijuga

Autres appellations :

Dormideira* – Sensitiva – Sensitive (France).

* Nom justifié par la position de repos que les folioles prennent naturel­lement durant .la nuit ou même le iour quand ils sont perturbés.

Mimosa Pudica – Origines :

Plante originaire du Brésil qui habite de préférence sur les bords des cours d’eau et en terrains marécageux. Elle fleurit en janvier.


Mimosa Pudica – Description :

Plante herbacée ou ligneuse, jusqu’à 1 m de haut, parfois rampante ou subarbustive et grimpante.

  • Tiges rameuses, plus ou moins pileuses (poils longs) ou glabres, armées, comme’ les rameaux, de nombreux (ou peu) aiguillons épars, érigés, courbés, stipules de 3 à 6 mm, lancéolés, acuminés, striés.
  • Feuilles alternes, pétiolées (pétioles de 2 à 6 cm, arti­culés, généralement inermes, comme les pédoncules), bi- pennées, avec 1 ou 2 paires de pennes presque digitées. Pinnules composées de 15 à 25 paires de folioles rappro­chées, linéaires-oblongues, aiguës au sommet et obliques- arrondies, de 5 à 10mm de long et jusqu’à 2 mm de large, membraneuses, ciliées avec des poils âpres, glabres ou pubescents sur la face inférieure ; pédoncules de 1 à 2 cm (voir aussi la note ci-dessus).
  • Fleurs petites, rose lilas, calice à 4 dents et corolle à 4 pétales et 4 étamines, disposées en capitules ellip­tiques ou ovoïdes, pédonculés, axillaires ; ovaire stipité, uni locu Iaire, à 4 ovules.
  • Fruit : petite gousse, linéaire oblongue, 3-5 articulée, jusqu’à 2 cm de long et 3 mm de large, ayant son péri­carpe entouré d’un cordon marginal continu couvert d’é­pines molles, 2 valves glabres déhiscentes dans le sens longitudinal, se divisant dans le sens transversal en au­tant d’articles que de nombre de graines, celles-ci conte­nant un embryon charnu et un albumen abondant.

Parties utilisées :

L’ecorce, les feuilles, les racines (irritantes, d’odeur désagréable) .


Quelques lectures intéressantes:

Mimosa Pudica – Composition chimique :

Elle est mal connue. Selon F. Melo Morais, la plante con­tient un principe extractif d’action hypnotique.

Note : Dans les racines se forment de nombreuses bactéries nitrificantes qui, parallèlement au développement de la plante, enrichissent peu à peu le sol.

Mimosa Pudica – Indications :

  • L’écorce est vermifuge.
  • Racines : purgatives, émétiques (toxiques à haute dose) , employées autrefois contre I’éléphantiasis des arabes et comme antidote de ses graines (bon émétique) et de sa sève (poison violent) ; employées aussi contre les tu­meurs, les rhumatismes articulaires, les diphtéries (en bains) .
  • Feuilles (la racine leur sert d’antidote) :on les em­ploie contre les tumeurs et leucorrhée (en bains), les scrofules (en cataplasmes) ; en dose modérée, leur infu­sion est un ton i que amer, purgatif et anti -gonorrhéi que. Injecté dans les veines et dans le tissu cellulaire sous- cutané, a des effets cholagogues positifs, augmentant la sécrétion biliaire (comme l’ont démontré les expériences du grand savant J.B. de Lacerda au Musée National de Rio de Janeiro) .
  • Le Pr de Wildeman dit que l’extrait alcoolique des feuilles transforme un homme sobre en buveur et que l’ex­trait alcoolique des racines agit en sens inverse.
  • Désenfle les pieds et résorbe les abcès ; affections du foie ; inflammations de la bouche et de la gorge ; céphalagies, vertiges, éruptions cutanées, oedèmes, flatulences ( Mei ra Penna ) .
  • Cholagogue, résolutif, engorgement du foie ; ictère ; action laxative appréciable, activant la sécrétion biliaire (Diniz da Silva).
  • Ulcères cancéreux et maladies de l’utérus ; constipation (Balbach).
  • Hémorroi’des et action narcotisante (Hoehne).
  • Angines, pharyngites granuleuses et affections de la bouche (gargarismes) arthrites suppurantes ( Guertzenstei n ) .



Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com