Virabhadra Mudra : posture du phoque guerrier (explications)

Virabhadra Mudra, ou la posture du phoque guerrier est une position de yoga intermédiaire. Elle s’effectue debout et est souvent utilisée comme position de transition lors d’autres postures de guerriers.

Il existe au moins trois asanas qui sont des extensions de Virabhadra Mudra. Toutes les poses dites « de guerrier » sont une très bonne manière de faire des étirements et de préserver la santé des muscles. Des muscles en bonne santé permettent d’avoir une meilleure endurance.

Étapes :

Virabhadra Mudra : posture du phoque guerrier


  1. Tenez-vous bien droit. Ensuite, tendez votre jambe droite vers l’avant puis pliez-la. Attrapez vos mains derrière votre dos et essayez de les lever aussi haut que possible tout en faisant la fente vers l’avant.
  2. Courbez la colonne vertébrale et ouvrez votre poitrine en rapprochant vos omoplates l’une de l’autre. Inspirez et regardez vers le haut.
  3. Essayez d’amener vos hanches un peu plus en bas, au-dessus du genou plié. Baissez ensuite votre tête puis votre torse au-dessus de la cheville.
  4. Faites reposer votre poitrine sur la cuisse droite pour étirer le torse un peu plus.
  5. N’oubliez pas de respirer et tenez cette pose entre 15 et 20 secondes.
  6. Inspirez et relâchez la position peu à peu, pour revenir à la pose de départ.
  7. Suivez ensuite les mêmes étapes avec l’autre jambe.

Précautions à prendre :

  • Si vous souffrez de pression artérielle élevée, d’hypertension ou que vous êtes enceinte, vous ne devriez pas faire virabhadra murdra.
  • Si vous avez une blessure chronique à la hanche, au genou ou au dos, il serait mieux d’éviter cet asana, par prudence.

Conseils pour les débutants :

Un conseil pour les débutants qui souhaitent faire la posture du phoque guerrier est de faire bien attention lorsque vous basculez le pelvis vers l’avant. Certaines personnes ont tendance à bouger tout le bas du dos au lieu de seulement le pelvis. Rappelez-vous qu’il vaut lever le pubis près du nombril tout en étirant le coccyx en direction du sol. Vous pouvez aussi vous servir d’un accessoire pour mettre sous vos talons si vous avez du mal à les garder plantés sur le sol.


Quelques lectures intéressantes:

Les bienfaits pour le corps :

Cette position a de nombreux bienfaits pour plusieurs parties du corps, comme la nuque, les poumons, les épaules, la poitrine, la cage thoracique, l’aine, les cuisses, les mollets, les chevilles et l’abdomen.

Les applications thérapeutiques :

  • Cet asana peut être utilisé pour améliorer la circulation sanguine et la respiration.
  • Il aide aussi à soulager la douleur de la sciatique.
  • La posture du phoque guerrier aide à améliorer la concentration, l’équilibre et à donner de l’énergie dans tout le corps.

Les variations :

Pour varier virabhadra murdra, vous pouvez vous servir d’accessoires qui vous serviront d’appui lorsque vous vous penchez complètement en avant et que vous devez trouver votre équilibre.

Une sangle de yoga peut aussi vous aider lorsque vos épaules sont positionnées vers le bas.

Les postures de guerriers sont toutes des extensions de cette position. Et ces postures ont de nombreuses variations. Vous pouvez aussi effectuer cet asana avec deux partenaires tenant une barre (ou un manche à balai, à défaut). Ils doivent se poster de chaque côté de votre torse et chacun tient un bout de la barre, au-dessus de votre tête. Vous devez attraper la barre avec les mains, puis essayez de la pousser vers le plafond. En même temps, vos partenaires vont tenter de la lever plus haut. Imaginez que vous êtes pendu à la barre, et que tout votre poids est soutenu par vos mains. Ces variations permettent de tirer plus de bienfaits que la posture de base. La dernière permet notamment un étirement plus intense des bras.

Les positions préparatoires :

Les positions à faire après :

  • Tadasana : posture de la montagne
  • Utthita Ashwa Sanchalanasana : posture de la fente haute.

Source et crédit photo :

yogawiz.com

yogabasics.com