Toxoplasmose: Symptômes, Prévention et Traitement

La toxoplasmose est une maladie parasitaire affectant le sys­tème nerveux central, les ganglions lymphatiques et la rate, la toxoplasmose se manifeste après ingestion de viande infestée de porc, de bœuf ou de mouton insuffisamment cuite. Le Toxoplasma gondii. protozoaire responsable de la maladie, est très souvent présent chez le chat, mais aussi chez les rongeurs et le bétail d’élevage. Tous risquent de transmettre la maladie à l’homme.

Toxoplasmose Danger : La forme congénitale de la maladie est la plus grave. Elle risque d’entraîner la mort du petit enfant.

La femme enceinte contractant la toxoplasmose s’expose soit à l’avorte- ment spontané, soit à la mise au monde d’un enfant souffrant de lésions céré­brales, mentalement retardé, hydrocé­phale ou aveugle.


Toxoplasmose Symptômes :

Eruption cutanée, frissons et fièvre, inflammation du muscle car­diaque, tuméfaction des ganglions lym­phatiques, maux de têtes plus ou moins intenses, hépatite et splénomégalie (aug­mentation du volume de la rate). La forme subaiguë de la maladie simule la Mononucléose infectieuse.

Causes :

La toxoplasmose peut se produire dans les situations suivante:

  • Manger de la viande mal cuite et contaminée (surtout du porc, de l’agneau et du chevreuil).
  • Ingestion accidentelle de viande mal cuite et contaminée après manipulation et sans se laver les mains (le toxoplasme ne peut pas être absorbé par la peau intacte).
  • Manger des aliments contaminés par des couteaux, des ustensiles, des planches à découper et d’autres aliments qui ont été en contact avec de la viande crue et contaminée.
  • Eau potable contaminée par Toxoplasma gondii.
  • Avaler accidentellement le parasite par contact avec des excréments de chat contenant du toxoplasme. Cela pourrait se produire
    lorsque vous nettoyez la litière d’un chat qui a éliminé Toxoplasma dans ses excréments ou lorsque vous touchez ou ingérez tout ce qui a été en contact avec des excréments de chat contenant du Toxoplasma
  • Oublier de se laver les mains après le jardinage ou manger des fruits ou des légumes non lavés provenant d’un jardin
  • Transmission de la mère à l’enfant (congénitale).
  • Recevoir une greffe d’organe infectée ou du sang infecté par transfusion, bien que cela soit rare.

Toxoplasmose Traitement :

 

Votre médecin peut recommander de ne pas traiter votre toxoplasmose si elle ne cause pas de symptômes. La plupart des personnes en bonne santé qui contractent une infection n’ont aucun symptôme ou développent des symptômes bénins qui s’auto-limitent.


Quelques lectures intéressantes:

Si la maladie est grave, persistante, touche les yeux ou les organes internes, votre médecin prescrira généralement de la pyriméthamine (Daraprim) et de la sulfadiazine. La pyriméthamine est également utilisée pour traiter le paludisme. La sulfadiazine est un antibiotique.

Résultat : Bon lorsque la maladie a été détectée et traitée précocement. Beau­coup plus réservé lorsque le malade a atteint le stade chronique.

Si vous avez le VIH ou le sida, vous devrez peut-être continuer à prendre ces médicaments toute votre vie. La pyriméthamine diminue votre taux d’acide folique, qui est un type de vitamine B. Votre médecin peut aussi vous demander de prendre de la vitamine B additionnelle pendant que vous prenez le médicament.

Traitement pendant la grossesse
Le traitement pendant la grossesse est quelque peu différent. Votre traitement dépendra de l’infection de votre enfant à naître et de la gravité de l’infection. Votre médecin discutera avec vous du meilleur cours pour votre cas particulier. Il est fort probable qu’on vous prescrira un antibiotique en fonction de l’état de votre grossesse afin de réduire le risque de transmission au fœtus. Un antibiotique appelé spiramycine est généralement recommandé au cours du premier et du début du deuxième trimestre. Une combinaison de pyriméthamine/sulfadiazine et de leucovorine est généralement utilisée au cours des deuxième et troisième trimestres.

Si votre bébé à naître souffre de toxoplasmose, la pyriméthamine et la sulfadiazine peuvent être considérées comme un traitement. Cependant, les deux médicaments ont des effets secondaires importants sur les femmes et le fœtus et ne sont utilisés qu’en dernier recours. Les effets secondaires possibles comprennent la suppression de la moelle osseuse qui contribue à produire des cellules sanguines et la toxicité hépatique.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com