Thrombo-angéite oblitérante: Symptômes, Prévention, Traitement

Dans la thrombo-angéite oblitérante ((maladie de Buerger), les artères et les veines sont obstruées par des caillots dus généralement à l’artériosclérose. Elle prédomine le plus souvent dans les vaisseaux des jambes. Le tabac semble jouer un rôle aggravant notable ; le diabète sucré est un autre facteur possible. La maladie s’observe davantage chez l’homme que chez la femme.

Danger : Gangrène du pied conduisant à l’amputation. L’infarctus du myo­carde constitue également un danger potentiel.

Thrombo-angéite oblitérante Symptômes :

Le symptôme habituel est une claudication intermittente (crampes dans la jambe survenant à l’effort et disparaissant immédiatement au repos). Celle-ci s’observe près de deux fois plus souvent chez les fumeurs que chez les non-fumeurs, une forte consommation de tabac augmentant d’autant le risque. La maladie peut aussi s’accompagner d’une impression d’engourdissement et de froid dans la jambe ou le pied et d’une sensibilité au froid dans les membres inférieurs. En position basse, le pied et/ou les orteils sont rouges ; en position haute, ils deviennent blancs. Une dou­leur apparaissant même lorsque la jambe ou le pied sont au repos est un signe d’évolution grave. Une douleur constante est un symptôme annoncia­teur de la gangrène.


Thrombo-angéite oblitérante Traitement :

Aucun traitement ne sera efficace s’il n’est accompagné d’une suppression totale du tabac. Dans la forme légère, ou avant l’installation de la phase aiguë, l’exercice physique et la prescription de vaso-dilatateurs peuvent être bénéfiques. A un stade avancé, le traitement chirurgical est le plus efficace (désobstruction ou pontage).


Quelques lectures intéressantes:

Le patient doit s’efforcer d’éviter toute affection du pied. Les infections, même mineures (dues, par exemple, à l’humidité), peuvent avoir des consé­quences graves, augmentant le danger de gangrène. En présence d’une mycose du pied, d’un ongle incarné, d’un cor ou d’un oignon, d’une coupure ou d’une ecchymose sur la jambe, ainsi qu’en cas de refroidissement (le froid a un effet vaso-constricteur), le patient doit garder le lit et appeler un médecin. Cette recommandation peut sembler un en­couragement à l’hypocondrie, mais elle est hautement salutaire.

Le patient doit arrêter de marcher dès que la douleur apparaît et consulter immédiatement un médecin. En posi­tion couchée, les pieds doivent être surélevés par rapport au cœur.

Une maigre consolation vient cepen­dant compléter ce tableau peu réjouis­sant : un verre de vin ou d’alcool, pris de temps en temps, peut être bénéfique.

Thrombo-angéite oblitérante Prévention :

En cas de diabète sucré, un traitement adéquat de celui-ci contri­buera à prévenir la maladie. Un diagnos­tic précoce et un traitement approprié en minimiseront bien sûr l’évolution. Le tabac semblant jouer un rôle majeur, la première chose à faire est d’arrêter de fumer.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com