Comment soigner une péricardite ?

La péricardite est une inflammation du péricarde (membrane formée de deux feuillets enveloppant le coeur et lui permettant de fonctionner sans frotte­ments) ; elle peut résulter d’une infec­tion directe, virale ou bactérienne, ou être secondaire à un infarctus du myo­carde, au rhumatisme articulaire aigu, à la tuberculose ou à l’urémie. Dans un grand nombre de cas, la cause est inconnue.

Danger : Certaines formes de péricardites peuvent entraîner une compression du cœur et une insuffisance cardiaque grave.

Péricardite Symptômes :

La poitrine est sensible au toucher ; la douleur, qui peut être intense, aiguë et pénétrante, est aggravée par la respiration ; elle s’accroît en position couchée et diminue en position assise ou lorsque le patient se penche en avant. La fièvre est modérée.


Lorsqu’un épanchement abondant s’accumule dans le péricarde, il entraîne une turgescence des veines jugulaires, une tension artérielle basse et un pouls accéléré, faible et irrégulier. Dans quel­ques cas, il peut y avoir une évolution vers la péricardite constrictive chroni­que. Les formes avancées s’accompa­gnent de dyspnée.


Quelques lectures intéressantes:

Comment soigner une péricardite: Traitement

Le repos absolu au lit est impératif. Durant la phase aiguë, si la maladie est d’origine bactérienne, l’antibiothérapie s’impose, associée à des analgésiques pour soulager la douleur. Dans les autres formes, on utilise un traitement par les salicycates et les corticoïdes.

Si l’épanchement s’accumule dans le péricarde, on peut procéder à une ponction par aspiration à l’aide d’une aiguille. En cas de péricardite constrictive chronique, la résection chirurgicale d’une partie du péricarde conduit par­fois à une guérison complète.

Péricardite Prévention :

Une surveillance parti­culière est nécessaire après le rétablisse­ment, la péricardite ayant malheureuse­ment tendance à réapparaître. Pronostic : Avec un traitement adéquat, la péricardite de forme bénigne disparaît généralement au bout de quelques jours. Dans la péricardite constrictive, ou secondaire à une autre maladie telle que la tuberculose, le rhumatisme articulaire aigu, l’histoplasmose, le pronostic est fonction de l’affection causale.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com