Thérapie : zoom sur les remboursements des mutuelles !

Les thérapies médicales, comment sont-elles prises en charge par les mutuelles ?

L’assurance santé, comme tous les autres contrats d’assurance fonctionne suivant un principe précis et clairement défini : la prise en charge totale, soit partielle des frais liés aux différents soins et traitements que nécessiterait l’état de santé de l’assuré. Mais de façon concrète, comment les mutuelles de santé prennent en charge les dépenses quand la nécessité d’une thérapie médicale s’impose ? Les lignes suivantes vous apporteront de pertinents éléments de réponse.

Cas des psychothérapies

D’entrée de jeu, il est important de savoir que les compagnies d’assurance ne proposent pas les mêmes modalités de remboursement. Que vous ayez souscrit un contrat chez MAAF ou auprès de n’importe quelle autre mutuelle, vous devez comprendre que les conditions de prise en charge varient d’un assureur à un autre certes, mais également en fonction du type précis de thérapie concerné. Par exemple, si vous devez bénéficier d’une ou de plusieurs cures de psychothérapie, certains paramètres sont déterminants pour obtenir un remboursement.

Entre autres, la compagnie doit connaitre le professionnel de santé que vous irez consulter, le type de psychothérapie qu’il pratique, ainsi que le lieu où il exerce. Si vous devez être pris en charge par un psychiatre, aucun souci à vous faire : quels que soient son orientation et son lieu d’exercice, vous serez directement remboursé par votre mutuelle.


Par contre, si vous devez suivre votre thérapie chez un psychologue, la donne change. Les psychothérapies effectuées par ces professionnels dans les centres hospitaliers sont prises en charge quelle que soit leur orientation. Il en sera de même si votre psychologue exerce dans un Centre Médical Psychologique (CMP).

Mais dans le cas où vous serez pris en charge par des psychologues libéraux, vous pourriez ne pas être remboursé, selon l’orientation et donc le type de traitement qu’ils proposent. Vu que les psychologues ne disposent pas encore de convention avec la sécurité sociale, cet organisme ne prend aucunement en charge toutes les formes de thérapie réalisées en exercice libéral. Certaines compagnies proposent toutefois des remboursements, souvent forfaitaires, ou incomplets ; le mieux serait donc de vous renseigner convenablement auprès de votre mutuelle.

Dans le cas précis des Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC), vous devez savoir qu’elles sont aussi intégralement ou partiellement prises en charge par la plupart des mutuelles, du fait de leur efficacité scientifiquement démontrée et du strict encadrement dans la formation donnant accès à leur pratique. Le remboursement des séances est possible à condition que vous ayez souscrit auprès de mutuelles partenaires de Carte Blanche Partenaires et que pour votre thérapie, vous consultez un praticien en TCC agréé par l’organisme privé de la formation à la pratique des TCC en France.


Quelques lectures intéressantes:

Cas des médecines douces

Bien qu’elles aient connu un regain d’intérêt considérable dans l’Hexagone, les médecines douces demeurent pour la plupart en marge des remboursements des frais médicaux. De fait, la prise en charge des dépenses relatives à ces pratiques pourtant si bénéfiques est souvent inexistante chez les mutuelles et compagnies d’assurance.

Il existe néanmoins des conditions pour vous faire rembourser en cas de thérapie similaire. La principale réside dans le choix du praticien spécialisé en médecine douce : s’il s’agit d’un médecin conventionné, le remboursement s’effectuera selon le tarif du médecin généraliste. Par contre, si le thérapeute en question n’est pas médecin, ni les traitements prescrits, ni la consultation en elle-même ne seront pris en charge par votre mutuelle. Ainsi, lors de votre premier rendez-vous avec votre praticien en médecines douces, n’hésitez aucunement à lui demander s’il est conventionné ou non.

Par ailleurs, tous les types de thérapie ne sont pas pris en charge identiquement : seules l’acupuncture et l’homéopathie sont remboursées par les mutuelles. A l’opposé, certaines pratiques comme la chiropraxie et l’ostéopathie ne sont pas officiellement reconnues par l’assurance maladie. Quoi qu’il en soit, en cas de traitement homéopathique ou médicamenteux prescrit par un médecin conventionné, les frais afférents seront remboursés par votre mutuelle.

Cas des soins dermatologiques

En cas de traitements dermatologiques, la prise en charge varie en fonction du type de prestation. Si vous devez bénéficier d’une consultation ou d’une thérapie dans le strict cadre médical dermatologique (affections de la peau ou de ses annexes, du tissu cellulaire sous-cutané, des muqueuses, ou manifestations cutanées de maladies systémiques), les soins seront pris en charge à hauteur de 70% par la sécurité sociale. Le reste sera par la suite remboursé par votre complémentaire santé, au même titre que tous les autres soins courants.

Vous souhaitez en savoir plus à propos du remboursement des soins dermatologiques par les mutuelles de santé ? Ce lien vous serait très utile à cet effet.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com