Le symbolisme animal du Feng Shui

Dans les ouvrages de Maître Yang, le fondateur de la pratique du Feng Shui, il y a une grande insistance sur la forme des collines et des montagnes, sur la direction des cours d’eau, et, par­ dessus tout, sur la localisation et la compréhension précises du repaire du Dragon, l’entité céleste qui est, en Chine, la plus révérée.

Pour les Chinois, le dragon tout puissant symbolisait un grand pouvoir, et beaucoup de phénomènes naturels étaient considérés dans les anciens temps, comme des manifestations des changements d’humeur du dragon. Ainsi, les sécheresses étaient causées par des  dragons assoiffés, les ouragans et les inondations qui apportaient le chaos et la  mort, indiquaient la colère du dragon, et la pluie donneuse de vie était apportée par des dragons joyeux et satisfaits.

Les enseignements de  Maître  Yang furent exposés en détail dans les trois textes classiques du Feng Shui, et chacun de ceux­ ci décrit la pratique du Feng Shui par des métaphores décrivant la geste des dragons. Le premier texte, Han Lung Ching, décrit l’Art d’éveiller le Dragon ». Le deuxième, Ching Nang Ao Chih, présente des directives et des méthodes pour localiser le repaire du dragon, et le troisième, I Lung Ching, explique les  techniques permettant de trouver le dragon dans les endroits où « ils ne sont pas évidents ».


Quelques lectures intéressantes:


Reconnaissance de l’environnement

Les principes de Maître Yang en vinrent à être considérés comme l’Ecole de la Forme du Feng Shui , définissant les endroits bons et mauvais, du point de vue du symbolisme du dragon. Selon l’Ecole de la Forme, les localisations favorables exigent la présence du dragon vert. En outre, partout où les dragons vivent, on doit trouver le tigre blanc, leur important compagnon. Les pratiquants du Feng Shui qui suivirent les descriptions que Maître Yang fit de la configuration du paysage, et qui souscrivirent à ses théories, commencèrent donc leurs investigations, en se mettant à la recherche du dragon.

Les dragons, les tigres, et tous les autres animaux célestes, qui caractérisent le langage du Feng Shui, doivent être interprétés dans un ‘sens symbolique. Ces animaux font référence aux collines et aux autres formes topographiques. On considère que les dragons et les tigres sont présents ou non, en fonction de la forme des collines et des montagnes, de la présence et de la direction des étendues d’eau – lacs et rivières -, du type de terre qui recouvre le terrain, de la luxuriance de la végétation, et, enfin, de l’équilibre apparent du Yin et du Yang – exprimé du point de vue de la lumière et de l’obscurité,  du soleil  et de l’ombre, du rocher dur et de la terre tendre.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com