Sumac vénéneux: Symptômes et Traitement

Le sumac vénéneux, ou poison ivy, que l’on trouve notamment en Améri­que du Nord, contient une huile toxique extrêmement volatile qui provoque une irritation douloureuse au moin­dre contact, même indirect, avec la plante.

Danger : La dermite de contact due au sumac vénéneux provoque parfois une inflammation sévère nécessitant l’hospitalisation.

L’exposition à la plante peut produire une éruption cutanée, qui est causée par la sensibilité à une résine huileuse que l’on trouve dans ces plantes appelées urushiol. Cette substance se retrouve sur les feuilles, les tiges, les fleurs et les racines de ces plantes. Il est intéressant de noter qu’elle peut rester active même après la mort de la plante. L’exposition, même à de très petites quantités d’urushiol (des quantités inférieures à un grain de sel de table) conduira au développement d’une éruption cutanée chez 80%-90% des individus.


L’éruption cutanée (dermatite de contact allergique) peut être causée par un contact direct avec l’urushiol en touchant les plantes ou par un contact indirect avec l’huile végétale qui peut avoir contaminé la fourrure, les outils, les vêtements ou autres. Un contact aérien est également possible si ces plantes sont brûlées et que les particules d’urushiol se déposent sur la peau, et cela peut aussi affecter les poumons si l’urushiol est inhalé. Aux États-Unis, la dermatite de Toxicodendron est la cause la plus fréquente de dermatite de contact.


Quelques lectures intéressantes:

La sensibilité à l’urushiol se produit quand les individus entrent en contact avec elle. La première fois qu’une personne est exposée, elle peut ne pas présenter d’éruption cutanée. Cependant, en cas d’exposition répétée, la sensibilité se développe, ce qui finit par entraîner le développement de l’éruption cutanée caractéristique. La plupart des gens (environ 85 %) développeront une sensibilité, tandis qu’un petit pourcentage d’individus (environ 15 %) ne développeront jamais de réaction allergique à l’urushiol.

Sumac vénéneux Symptômes :

La réaction cutanée – qui n’apparaît pas toujours dès la première exposition, mais plutôt à la seconde, ou suite à des expositions répétées – se manifeste d’abord par une rougeur accompagnée de démangeaisons. Elle se transforme rapidement en bulles de taille plus ou moins importante, qui s’ouvrent et se dessèchent en formant des croûtes. Dans les formes graves, l’éruption huileuse peut s’étendre sur tout le corps, bien au-delà de la zone de contact.

Sumac vénéneux Traitement :

Laver la zone atteinte dans les quinze minutes suivant l’exposition (passé ce délai, la substance toxique contenue dans la plante se fixe dans la peau). Nettoyer également tous les vêtements entrés en contact avec la plante. Dans les cas graves, le recours au médecin est nécessaire.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com