Currently set to Index
Currently set to Follow

Spasmophilie, tétanie, épilepsie : quelles différences ?

Le surmenage, le stress et l’angoisse peuvent aboutir à des maladies invalidantes et des troubles anxieux. Certaines personnes sont sujettes à des crises de spasmophilie, de tétanie ou bien d’épilepsie. Il ne faut pourtant pas faire la confusion entre ces trois maladies qui sont distinctes, bien qu’elles aient quelques points communs.

La spasmophilie

La spasmophilie ou syndrome d’hyperventilation est un syndrome qui regroupe un ensemble de symptômes variables dans le temps et selon les personnes atteintes. Généralement, on constate des spasmes musculaires, des tremblements, des contractions des membres, un état anxieux et une hyperventilation.

Les patients ressentent également des troubles intestinaux, des troubles visuels, des douleurs thoraciques, des palpitations, etc.


Lorsqu’une personne a une crise de spasmophilie, elle va la plupart du temps hyperventiler et subir une sensation de perte de connaissance sans véritablement perdre conscience.

Puis, elle peut présenter des spasmes des membres (bras et / ou jambes) pendant quelques secondes à quelques minutes.

Parmi les causes, la carence en magnésium et en calcium sont des facteurs favorisants. Par ailleurs, un état de stress constant et la fatigue peuvent engendrer l’apparition de ce syndrome et déclencher des crises.

On traite la spasmophilie avec des cures de magnésium et de calcium et les patients sont souvent amenés à consulter un coach en respiration ou bien un kinésithérapeute, pour apprendre à respirer profondément et à gérer leur stress.

Il faut cependant faire attention aux méthodes qu’on peut trouver sur internet, comme la respiration Wim Hof qui est présentée comme bénéfique, alors qu’elle peut s’avérer dangereuse.

La tétanie

La tétanie ressemble de près à la spasmophilie à cause des contractures musculaires involontaires.


Quelques lectures intéressantes:

Le diagnostic est clinique mais on peut réaliser un électromyogramme qui révèle des perturbations résultant d’une hyperexcitabilité des fibres musculaires en cas de tétanie.

En outre, un électrocardiogramme peut être effectué et montrer un allongement de l’espace QT qui démontre alors une hypocalcémie qui est la principale cause des crises de tétanie, en plus du stress et de l’anxiété.

Quand le taux de calcémie est normal, on parle donc de spasmophilie et quand le taux est trop bas, on parle de tétanie. Pourtant, ces deux syndromes peuvent parfois faire penser à de l’épilepsie, notamment à cause des spasmes musculaires qui ressemblent à des convulsions.

L’épilepsie

L’épilepsie est une maladie neurologique.

Les symptômes sont multiples : spasmes, clonies, déréalisation, hallucinations olfactives, absences, crises convulsives, etc.

Il existe plusieurs types d’épilepsies qui vont donc être traitées différemment en fonction du foyer épileptique entre autres.

Le traitement est basé sur des médicaments anti-épileptiques voire des opérations dans certains cas rares.

Cette pathologie est donc bien différente de la spasmophilie et de la tétanie, bien que chez certains patients, la ressemblance des symptômes est troublante, d’autant plus qu’une personne épileptique peut également faire des crises de tétanie et de spasmophilie en plus des crises d’épilepsie qui sont diagnostiquées grâce à un EEG (électroencéphalogramme).




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com