Solanum-paniculatum: Propriétés, Indications et Usages thérapeutiques

SOLANUM PANICULATUM – L. (Solanacées)

Noms :

  • Solanum jubeba
  • Solanum belfort

Autres appellations :

Jurubebinha – Jurubeba verdadei ra* – Juuna – Juvena – Jubeba – Juripeba, Jurupeba altéra – Jupeba – Croc de chien (Guyane française).

Le nom de “Jurubeba” désigne aussi une dizaine d’autres espèces de Solanum. C’est un remède très connu, depuis longtemps, dans tous les Etats du Brésil et dans la Pharmacopée brésilienne.


Origines :

Pousse dans les terres sablonneuses du nord du Brésil, des Guyanes à Sao Paulo et Minas Gérais, et dans d’au­tres parties de l’Amérique méridionale.

Solanum-paniculatum – Description :

Arbuste pubescent, aux poils courts, grisâtres, tiges et rameaux épineux.


Quelques lectures intéressantes:

  • Feuilles entières ou lobées, à 5-7 lobes, sinuées, angu­leuses et acuminées, ayant des épines au pétiole et sur la nervure médiane très saillante, glabres, de couleur vert brillant sur la face supérieure et vert grisâtre, pubescentes-veloutées, sur la face inférieure.
  • Fleurs : lilas, en panicule terminal.
  • Fruit : baie ronde blanc-verdâtre ou jaune-verdâtre, de 13 mm de diamètre, contenant de nombreuses graines lenticulaires, de couleur brun sombre.
  • Racine très dure, de 50 cm de long sur 12 cm de cir­conférence environ, garnie de nombreuses et fines radicelles.

Parties utilisées :

La racine, les fruits et les feuilles.

Solanum-paniculatum – Composition chimique :

Jurubibine (principe amer ), jurubine et jurubépine (ré­sines), un mucilage et une matière pectique.

(Diniz da Silva)

Indications thérapeutiques :

  • Diurétique, tonique, désobstruant, cholagogue, fébrifuge.
  • Affections hépatiques, jaunisse, fièvre biliaire, engor­gement du foie et de la rate, paludisme.
  • Associé à un ferrugineux est très employé dans les ané­mies, convalescences, maladies infectieuses, fièvres in­termittentes.
  • Inappétence, atonie gastrique, dyspepsie et diabète.
  • Abcès internes, ulcères, tumeurs de l’utérus, de l’ab­domen, des glandes.
  • Hydropisie, érisypèle.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com