sauter le petit-déjeuner : est-ce néfaste ? Le mythe dévoilé

« Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée » .

Ce mythe est très répandu dans notre société.

Le petit-déjeuner est perçu comme un repas important pour la santé, plus encore que les autres repas de la journée.


Même les guides de nutrition d’aujourd’hui recommandent de prendre un petit-déjeuner.

Supposément, le petit-déjeuner aide à perdre du poids, et sauter le petit-déjeuner pourrait augmenter les risques d’obésité.

Cela semble être un problème, car jusqu’à 25% des Français sautent généralement le petit-déjeuner.

Cependant, de récentes études poussées se sont mises à remettre en question le conseil universel selon lequel il faut prendre un petit-déjeuner.

Cet article s’intéresse en détail au petit-déjeuner, et si ne pas en prendre peut être réellement néfaste pour votre santé et vous faire grossir.

 

Les « petit-déjeuneurs » ont tendance à avoir des habitudes plus saines

 

Il est vrai que plusieurs études ont démontré que les personnes prenant un petit-déjeuner ont tendant à être plus en forme.

Par exemple, ils ont moins de chances d’être en surpoids ou obèse, et moins de risques de développer plusieurs maladies chroniques (2, 3, 4).

C’est pourquoi beaucoup d’experts recommandent de prendre un petit-déjeuner.

Cependant, ces études sont des études d’observation, qui ne peuvent pas démontrer la relation de cause à effet.

Ces études montrent que les personnes qui mangent au petit-déjeuner ont plus de chances d’être en meilleure santé, mais elles ne peuvent pas prouver que le petit-déjeuner en est lui-même la cause.

Il est probable que les personnes mangeant au petit-déjeuner ont d’autres habitudes de vies plus saines qui pourrait expliquer cet état de fait.

Par exemple, les personnes qui mangent au petit-déjeuner ont également tendance à manger plus équilibré, plus de fibres et de micronutriments (5, 6).

En revanche, les personnes qui sautent le petit-déjeuner ont tendance à fumer plus, boire plus d’alcool et faire moins d’exercice (7).

Cela peut expliquer pourquoi les personnes qui mangent au petit-déjeuner sont en moyenne plus en forme. Le petit-déjeuner lui-même n’a peut-être rien avoir avec ce résultat.

D’ailleurs, des études suggèrent que manger ou non au petit-déjeuner n’a pas de réelle importance.

Conclusion : Les personnes mangeant au petit-déjeuner ont tendance à être plus fins que ceux qui n’en mangent pas. Cela peut s’expliquer par le fait que les mangeurs de petit-déjeuner ont de meilleures habitudes de vies.

 

Manger au petit-déjeuner ne booste pas votre métabolisme

 

Certains affirment que manger au petit-déjeuner « démarre » le métabolisme, mais c’est un mythe.

Ces personnes font référence à l’effet thermique des aliments, qui est l’augmentation de la quantité de calories brûlées qui se produit après avoir mangé.

Cependant, ce qui importe pour le métabolisme est le total de nourriture consommé dans la journée. Le moment ou la fréquence à laquelle vous mangez ne font aucune différence.

Les études montrent qu’il n’y a aucune différence en termes de calories brûlées sur une période de 24h entre les personnes qui mangent au petit-déjeuner, et celles qui ne le font pas (8).

Conclusion : Que vous mangiez ou non au petit-déjeuner n’a aucun effet sur le nombre de calories que vous brûlez au cours de la journée. C’est un mythe.

 

Sauter le petit-déjeuner n’entraine pas de gain de poids

 

Comme mentionné plus haut, les personnes qui sautent le petit-déjeuner ont tendance à peser plus que les personnes qui mangent le matin.

Cela semble paradoxal : comment moins manger peut-il vous faire prendre du poids ?

Certains affirment que ne pas prendre de petit-déjeuner vous rend affamé, et vous fait manger à l’excès plus tard dans la journée.

Cela semble plausible, mais aucune donnée ne va dans ce sens.

Il est vrai que sauter le petit-déjeuner cause une faim plus intense, et fait manger plus au déjeuner, mais ce n’est pas assez pour surcompenser le petit-déjeuner qui n’a pas été pris.


Quelques lectures intéressantes:

D’ailleurs, certaines études montrent que ne pas prendre de petit-déjeuner peut réduire l’apport total en calorie de 400 par jour (9, 10, 11).

Cela semble logique, car vous retirez un repas entier de votre alimentation chaque jour.

Le dilemme « prendre ou ne pas prendre de petit-déjeuner » a été le sujet d’un essai contrôlé randomisé récent.

Il s’agit d’une étude sur 4 mois qui a comparé les recommandations de manger ou non un petit-déjeuner chez 309 hommes et femmes en surpoids ou obèses (12).

Après 4 mois, aucune différence de poids entre les deux groupes n’a été enregistrée. Cela n’avait simplement aucune importance de manger un petit-déjeuner ou non.

Ces résultats sont corroborés par d’autres études sur les effets des habitudes au petit-déjeuner sur la perte de poids. Sauter le petit-déjeuner n’a aucun effet visible (5, 12, 13).

Conclusion : Des études de qualité supérieure ont montré que cela ne faisait aucune différence de manger ou non au petit-déjeuner. Sauter le petit-déjeuner vous fait manger plus au déjeuner, mais pas assez pour compenser le petit-déjeuner que vous n’avez pas pris.

 

Sauter le petit-déjeuner peut même avoir certains bénéfices

 

Sauter le petit-déjeuner est un élément commun des méthodes de jeun par intermittence.

Cela inclut la méthode 16/8, qui consiste à observer un jeune de 16 heures suivi d’une période de 8 heures où l’on peut manger.

Cette période d’alimentation dure généralement du déjeuner au dîner, ce qui signifie que vous sautez le petit-déjeuner tous les jours.

Il a été démontré que le jeun par intermittence réduit efficacement l’apport en calories, favorise la perte de poids et améliore la santé métabolique (14, 15, 16, 17, 18).

Il est cependant important de mentionner que le jeun par intermittence et/ou sauter le petit-déjeuner ne convient pas à tout le monde. Les effets varient selon les individus (19).

Certaines personnes peuvent en tirer des effets bénéfiques, tandis que d’autres peuvent développer des maux de tête, de l’hypoglycémie, des vertiges et un manque de concentration (20, 21).

Conclusion : Sauter le petit-déjeuner fait partie des méthodes de jeun par intermittence, comme la méthode 16/8. La jeun par intermittence peut apporter de nombreux bienfaits.

 

Le petit-déjeuner est optionnel

 

Les données sont claires, le petit-déjeuner n’a rien de spécial.

Cela n’importe probablement pas que vous mangiez ou non au petit-déjeuner, du moment que vous mangez équilibré le reste de la journée.

Le petit-déjeuner ne permet pas de booster le métabolisme, et ne pas en prendre ne vous fera pas automatiquement gagner du poids ou manger à l’excès.

C’est un mythe basé sur des études d’observation qui ont depuis été prouvées fausses par des essais contrôlés randomisés (de la science concrète).

Au bout du compte, le petit-déjeuner est optionnel, et tout dépend de vos préférences personnelles.

Si vous avez faim le matin et que vous aimez prendre un petit-déjeuner, n’hésitez pas à manger un petit-déjeuner équilibré, de préférence riche en protéines.

Cependant, si vous ne ressentez aucune faim le matin, ni le besoin de prendre un petit-déjeuner, alors ne mangez pas. C’est aussi simple que ça.

 

Sources et crédit photo :

http://www.gulli.fr/ https://authoritynutrition.com/

http://www.gulli.fr/

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com