Rétention urinaire: Causes et Traitements

Bassin | Urologie | Rétention urinaire

Description

La rétention urinaire est définie comme l’incapacité à totalement ou partiellement vider la vessie.

Causes

Les causes de la rétention urinaire sont nombreuses et peuvent être classées comme obstructives, infectieuses, inflammatoires, pharmacologiques, neurologiques ou autres. La cause la plus fréquente de la rétention urinaire est l’hyperplasie bénigne de la prostate. D’autres causes courantes comprennent la prostatite, la cystite, l’urétrite, et la vulvo-vaginite, la réception des médicaments des classes agonistes cholinergiques et adrénergiques alpha, des lésions du nerf spinal, corticales ou périphérique.


La rétention d’urine peut affecter les hommes et les femmes de tout âge. Cependant, elle se produit le plus souvent chez les hommes qui ont entre 50 et 60 ans, et son incidence augmente avec l’âge. Les hommes de ce groupe d’âge souffrent souvent de l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou hypertrophie de la prostate. La prostate entoure l’urètre et peut entraver ou comprimer l’urètre quand elle est élargie, ce qui provoque une rétention urinaire. Les autres causes de la rétention urinaire incluent des infections, des troubles de la vessie, une blessure ou un traumatisme, un accouchement par voie vaginale, des effets secondaires de certains médicaments, une sclérose en plaques, un accident vasculaire cérébral et des lésions nerveuses….

Traitement

Comment traite-t-on la rétention urinaire?

Un professionnel de santé peut traiter la rétention urinaire avec les options suivantes:

  • drainage vésical
  • dilatation urétrale
  • endoprothèses urétrales
  • médicaments prostate
  • chirurgie

Le type et la durée du traitement dépendent du type et de la cause de la rétention urinaire.

Drainage de la vessie

Le drainage de la vessie implique le cathétérisme pour drainer l’urine. Le traitement de la rétention urinaire aiguë commence par le cathétérisme pour soulager la détresse immédiate d’une vessie pleine et prévenir les lésions vésicales. Le médecin ou un professionnel de santé peut effectuer le cathétérisme en cabinet, dans un centre de consultation externe ou à l’hôpital.

Le patient est alors souvent placé sous anesthésie locale. Le professionnel de santé peut faire passer un cathéter à travers l’urètre dans la vessie. En cas d’urètre obstrué, il peut passer un cathéter directement à travers le bas-ventre, juste au-dessus de l’os pubien, directement dans la vessie. Dans ces cas, le professionnel de santé aura recours à l’anesthésie générale.

Pour la rétention urinaire chronique, le patient peut avoir besoin d’un cathétérisme intermittent – occasionnel ou non continu – ou d’un cathétérisme à long terme si les autres traitements ne fonctionnent pas. Les patients qui ont besoin de poursuivre le cathétérisme intermittent recevront une formation sur la façon de s’auto-cathétériser pour drainer l’urine au besoin.

Dilatation urétrale

La dilatation urétrale traite le rétrécissement urétral en insérant des tubes de plus en plus larges dans l’urètre pour élargir le rétrécissement. Une autre méthode de dilatation consiste à gonfler un petit ballon à l’extrémité d’un cathéter à l’intérieur de l’urètre.

Un professionnel de santé peut effectuer une dilatation urétrale en cabinet, dans un centre de consultation externe ou à l’hôpital. Le patient subira une anesthésie locale.


Quelques lectures intéressantes:

Stents urétraux

Un autre traitement pour le rétrécissement urétral consiste à insérer un tube artificiel, appelé un stent, dans l’urètre à la région du rétrécissement. Une fois en place, l’endoprothèse se dilate comme un ressort et repousse les tissus environnants, élargissant ainsi l’urètre. Les endoprothèses peuvent être temporaires ou permanentes.

Un professionnel de la santé pose une endoprothèse au cours d’une visite médicale, dans un centre de consultation externe ou à l’hôpital. Le patient subira une anesthésie locale.

Médicaments pour la prostate

Les médicaments qui arrêtent la croissance de la prostate ou la rétrécissent ou qui soulagent les symptômes de rétention urinaire associés à l’hyperplasie bénigne de la prostate sont les suivants:

  • dutastéride (Avodart)
  • finastéride (Proscar)

Les médicaments suivants détendent les muscles de la sortie de la vessie et de la prostate pour aider à soulager le blocage:

  • alfuzosine (Uroxatral)
  • doxazosine (Cardura)
  • silodosine (Rapaflo)
  • tadalafil (Cialis)
  • tamsulosine (Flomax)
  • térazosine (Hytrine)

Chirurgie

Chirurgie de la prostate. Pour traiter la rétention urinaire causée par l’hyperplasie bénigne de la prostate, l’urologue – un médecin spécialisé dans les voies urinaires – peut détruire ou enlever chirurgicalement les tissus hypertrophiés de la prostate en utilisant la méthode transurétrale.

Pour la chirurgie transurétrale, l’urologue insère un cathéter ou des instruments chirurgicaux dans l’urètre pour atteindre la prostate. L’ablation du tissu hypertrophié soulage habituellement le blocage et la rétention urinaire causés par l’hyperplasie bénigne de la prostate. Dans certains cas, l’urologue enlèvera la prostate entière à l’aide d’une chirurgie ouverte. Les hommes seront placés sous anesthésie générale et seront hospitalisés plus longtemps que pour toute autre intervention chirurgicale. Les hommes auront également une période de réadaptation plus longue pour la chirurgie ouverte.

Uréthrotomie interne. Un urologue peut réparer un rétrécissement urétral en pratiquant une urétrotomie interne. Pour cette procédure, l’urologue insère un cathéter spécial dans l’urètre jusqu’à ce qu’il atteigne le rétrécissement. L’urologue utilise ensuite un couteau ou un laser pour faire une incision qui ouvre le rétrécissement. Le patient sera placé sous anesthésie générale.

Réparation du cystocèle ou du rectocèle. Les femmes peuvent avoir besoin d’une chirurgie pour soulever une vessie ou un rectum tombé dans sa position normale. L’intervention la plus courante pour la réparation du cystocèle et du rectocele implique un urologue, qui se spécialise également dans le système reproducteur féminin, en pratiquant une incision dans la paroi du vagin. Par l’incision, l’urologue recherche un défaut ou un trou dans le tissu qui sépare normalement le vagin des autres organes pelviens. L’urologue place des points de suture dans le tissu pour refermer le défaut, puis referme l’incision dans la paroi vaginale avec plus de points de suture, en enlevant tout tissu supplémentaire. Ces points de suture resserrent les couches de tissu qui séparent les organes, créant ainsi plus de soutien pour les organes pelviens. Les femmes seront anesthésiées.

Tumeur et chirurgie cancéreuse. Enlèvement de tumeurs et de tissus cancéreux dans la vessie ou l’urètre

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com