Respiration lente (dyspnée): Causes et Traitements

Poitrine | Pneumologie | Respiration lente (dyspnée)

Description

La dyspnée est un signe de maladies graves des voies respiratoires, des poumons ou du cœur provoquant une respiration difficile et laborieuse. La lenteur de la respiration a de nombreuses causes affectant soit les voies respiratoires et les poumons, soit le cœur ou les vaisseaux sanguins. Il s’agit d’un symptôme normal du a un effort intense, mais devient pathologique s’il se produit dans des situations inattendues.


Les symptômes de dyspnée peuvent se produire quand une personne est complètement au repos, ainsi que pendant les périodes d’exercice intense. Bien que l’essoufflement reste le principal symptôme, les symptômes suivants peuvent également accompagner la dyspnée: une respiration difficile, une sensation de suffocation ou d’étouffement, l’incapacité à obtenir assez d’air, une sensation d’oppression dans la poitrine.

Causes

Dans 85% des cas elle est due à l’asthme, la pneumonie, l’ischémie cardiaque, la pneumopathie interstitielle, l’insuffisance cardiaque congestive, la maladie pulmonaire obstructive chronique, ou les causes psychogènes.


Quelques lectures intéressantes:

Les causes du poumon comprennent également: la bronchite, le croup, l’emphysème, l’épanchement pleural, le cancer du poumon, et la sarcoïdose. Les problèmes cardiaques comme l’insuffisance cardiaque, une crise cardiaque, la cardiomyopathie et lea péricardite peuvent également causer de la dyspnée. D’autres affections incluent: l’anémie, l’obésité, les côtes cassées, le manque d’exercices, la grossesse ou l’attaque de panique.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic comprend les tests suivants: un hémogramme, un électrocardiogramme (ECG), une évaluation de l’oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang, des radiographies pulmonaires.

Le traitement dépend généralement de la cause sous-jacente. Si ces symptômes sont présents depuis moins d’1 mois, il est généralement défini comme une dyspnée aiguë. Les deux dyspnées aiguë et chronique sont fréquentes chez les patients aux stades avancés du cancer, la fibrose kystique, le VIH-sida, le diabète, les maladies cardiaques, l’asthme, la BPCO, la grossesse et de nombreuses autres affections….

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com