Régimes désodés: Les aliments à éviter

Les aliments sont beaucoup plus salés qu’on ne le pense généralement. Il est donc essentiel de lire attentivement les indications portées sur les étiquettes (même si elles sont parfois difficiles à déchiffrer) de tous les aliments emballés ou préparés. En outre, on peut fort bien consommer du sel sans le savoir en pre­nant des sédatifs, des laxatifs, ou même en buvant tout simplement de l’eau.

Il ne faut jamais entreprendre un ré­gime désodé sans avis médical. Car l’ab­sence totale de sel dans une alimentation peut s’avérer dangereuse ; seul un méde­cin peut fixer la ration individuelle indispensable.

La teneur en sodium des aliments cités ci-dessous est évaluée en milligrammes pour cent grammes. Ces données sont empruntées à la liste plus exhaustive établie par B.F. Watt et A.L. Merrill et qui a paru dans leur ouvrage publié par le Département américain de l’Agri­culture, Composition of Foods.


Voici la liste des aliments à éviter dans les régimes désodés :

  • Toute conserve, à moins qu’elle ne porte l’indication « sans sel ».
  • Toute margarine (idem).
  • Tout assaisonnement ou sauce préparés. Toute viande préparée (charcuteries, plats en conserve ou surgelés).
  • Toute sauce tomate (ketchup comprise). Tout aliment fumé.
  • Toute marinade ou saumure.
  • Un certain nombre de légumes, comme les betteraves, le céleri, le chou ou les épinards.
  • Les préparations pâtissières ou boulan­gères : pains, pâtisseries, gâteaux, biscuits. Toute farine, tout dessert préparé, et presque toutes les céréales préparées Tout aliment préparé comportant plus d’un ingrédient, tel que bouillons en cubes, laits maltés, potages, moutardes, chips ou pommes frites, etc.
  • Bières et sodas.
  • Certains protides comme les abats, le caviar, les olives et tous les fruits de mer.
  • Le fromage et le beurre ne portant pas l’indication « sans sel ».

 

Il a été prouvé qu’un excès de sel peut provoquer une hypertension ou des oedèmes. La ration nécessaire est de 5 grammes par jour. Mais l’individu moyen en consomme près de 20, rédui­sant ainsi son espérance de vie et compromettant sa santé.


Quelques lectures intéressantes:

 

Raisins 0,4 Gélatine 318
Maïs 0,7 Potage (poulet) 382
Pommes 1 Crêpes 425
Abricots 1 Préparations pour bébés,
Bananes 1 (flocons d’avoine) 437
Myrtilles 1 Beignets 401
Pamplemousses 1 Pain 400 à 600
Asperges 2 Sauce (préparation
Froment 3 pour salades) 500 à 1300
Pommes de terre 4 Beurre de cacahuète 607
Arachides 5 Chocolat 615
Laitues 9 Pizza 702
Oignons 10 Thon (conserve à l’huile) 800
Confitures 12 Son 925
Brocolis 15 Margarine 987
Noix de cajou 15 Crabe (en boîte) 1 000
Champignons 15 Comflakes 1 005
Haricots 19 Bacon (cuit) 1 021
Crème (légère) 43 Gaufres (la préparation) 1 029
Carpe 50 Saucisses de Francfort 1 100
Poulet 50 Fromage (pâtes dures) 1 136
Lait 50 Biscuits 1 300
Betteraves 60 Pickles (fenouil) 1 428
Porc 70 Bretzels 1 680
Maquereau 74 Corned-beef 1 740
Hareng (frais) 74 Pop-corn 1 940
Agneau 75 Caviar 2 200
Œufs 122 Olives vertes 2400
Asperges (en boîte) 236 Bacon canadien (cuit) 2 555
Haricots (en boîte) 236 Olives noires 3 288
Gâteaux 200 à 400 Bœuf (haché) 4 300
Petits pois (en boîte) 236 Harengs (mannés) 6231
Tarte aux pommes 301 Sauce de soja 7 325
Préparations pour bébés Morue (salée) 8 100
(légumes et poulet) 307 Bouillon cubes 24 000
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com