Pulpite: Symptômes, Prévention, Traitement

La Pulpite correspond à l’inflammation de La pulpe, tissu mou se trouvant au centre de la dent et conte­nant le nerf. L’infection est causée par une carie détruisant l’émail et la dentine, favorisant ainsi la pénétration des mi­cro-organismes contenus dans la salive. La pulpite peut aussi être causée par une fracture de la dent exposant la pulpe, par une surchauffe due à l’utilisation d’une fraise à très grande vitesse, par un traumatisme, parfois même par le bruxisme (grincement de dents pendant le sommeil).

Il existe deux types de pulpite :

  • la pulpite réversible
  • la pulpite irréversi­ble

Dans le premier cas, le nerf et la pulpe peuvent être sauvegardés et leur vitalité restaurée. Produite par un contact défectueux avec la dent opposée, par une obturation récente trop proche de la pulpe ou par une carie profonde non traitée, la pulpite réversible peut évoluer vers une forme irréversible. La pulpe devient alors purulente, puis nécrosée, et sa vitalité ne peut plus être restaurée. La dent devient sensible à la percussion.


Danger : Non traitée, la pulpite évolue vers la formation d’abcès dentaires nécessitant parfois la pulpectomie (abla­tion de la pulpe).


Quelques lectures intéressantes:

Pulpite Symptômes :

La dent devient sensible au froid, mais la douleur disparaît au bout de quelques minutes. A un stade avancé, la douleur survient spontané­ment et dure beaucoup plus longtemps, surtout lorsque le patient est en position couchée. Le visage est parfois enflé. La dent devient très sensible au chaud. La douleur est aiguë, pulsatile, difficile à localiser, se manifestant en des points différents, parfois même dans la mâ­choire opposée.

Pulpite Traitement :

Dans le cas d’une pulpite réversible, le dentiste applique d’abord un produit germicide, puis isole la pulpe exposée pour prévenir une nouvelle infection par les bactéries contenues dans la salive. Si la pulpite est irréversi­ble. il devra procéder à une pulpectomie suivie d’une désinfection et d’une obtu­ration des canaux.

Pulpite Prévention :

Traiter toute cavité den­taire devenant trop profonde.

Résultat: L’ablation de la pulpe ne signifie pas que la dent est morte ; elle reste attachée à l’os, conservant sa vitalité, et peut continuer à remplir sa fonction pendant très longtemps, à condition que le traitement des canaux de la racine ait été correctement réalisé.




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com