Abcès dentaire: Symptômes et Traitement

Une pulpite non traitée entraîne la formation d’un abcès a l’extrémite de la racine. L’infection peut être due à un staphylocoque, à un streptocoque, par­fois même a une levure.

Danger : Le pus provenant de l’abcès peut pénétrei dans le sang, entraînant une tuméfaction de la région avoisi- 11 aiîte. L’infection par un staphylocoque ou un streptocoque ne doit pas être prise a la légère. Elle constitue une urgence médicale et doit être soignée immédiate­ment.

Abcès dentaire Symptômes :

L’abcès dentaire se carac­térise par une douleur lancinante conti­nue accompagnée d’une enflure impor­tante de la joue. La dent devient hypersensible, tout contact (en parti­culier avec la dent opposée) déclenche une douleur violente. La gencive est tuméfiée. La douleur est aggravée par la chaleur.


Abcès chronique : Il est généralement annoncé par des maux de dents ou par un précédent abcès aigu suivi d’un furoncle sur la gencive. Tant que la collection purulente de l’abcès peut s’écouler par ce furoncle, qui agit alors à la manière d’une vanne de sécurité, le patient n’est pas incommodé, à condition, toutefois de prendre garde à ne pas avaler de pus.


Quelques lectures intéressantes:

Abcès dentaire Traitement :

Incision de la dent pour assurer le drainage du pus jusqu’à suppression des symptômes aigus.

S’il n’est pas trop tard, un traitement du canal de la racine peut être envisagé. Dans le cas contraire, on procède à l’incision de la gencive près de la racine pour permettre l’enlèvement de l’abcès, après quoi on recoud le volet pratiqué dans la gencive. En dernier ressort, si tout autre traitement est impossible, il faut procéder à l’extraction. L’adminis­tration de pénicilline ou d’autres anti­biotiques est impérative pour limiter le risque d’une infection systémique sé­rieuse. Des bains de bouche avec de l’eau salée toutes les demi-heures peu­vent parfois favoriser une rupture spon­tanée de l’abcès.

Abcès dentaire Prévention :

La responsabilité en in­combe généralement au patient, qui ne doit jamais négliger de faire traiter une pulpite dans les plus brefs délais.

Résultat: Avec l’aide d’un bon den­tiste, la dent peut parfois être sauvée.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com