L’approche post-partum en Ayurvéda

Après la naissance de l’enfant, la nouvelle mère doit s’accorder trois ou quatre jours de repos. Après cette période, le massage et les exercices de respiration profonde doivent reprendre et continuer pendant quarante jours. Ce temps peut être prolongé, mais il ne peut être réduit. En Inde, le nouveau-né et la mère reçoivent un massage aussi régulièrement qu’ils sont nourris. La valeur du massage comme moyen de purification a une importance spéciale à ce moment, étant donné que ni la mère ni l’enfant ne peuvent s’adonner à aucun exercice vigoureux.
Le corps d’une femme subit beaucoup de tension physique et mentale pendant le processus de la délivrance. Il y a douleur avant et après l’ac­couchement. En plus du massage de l’abdomen, le massage post-partum qui s’applique aux mollets, à la taille, au dos, au cou, et aux épaules, aide le corps de la jeune mère à se réorganiser et à se détendre, favorisant ainsi un rétablissement rapide. Pendant les quatre derniers mois de grossesse, la musculature de la région abdominale est distendue, tandis que le foetus continue à se développer. Le massage régulier avec de l’huile peut aider les muscles à retrouver leur forme naturelle après l’accouchement.

A notre époque, les jeunes mères pensent qu’elles ne peuvent s’accorder quarante jours de repos ; un aussi long repos n’est possible que dans les familles nombreuses. Quand ce repos est éludé, s’ensuivent des pro­blèmes liés au stress et à la tension, ce qui à son tour détruit les sentiments romantiques naturels de la femme. Il se peut que les structures sociales dans lesquelles les femmes vivent aient changé avec les ” changements économiques”, mais il reste que la musculature des femmes post-partum n’a pas changé.


Quelques lectures intéressantes:

Aujourd’hui, nous avons peut-être des niveaux de vie meilleurs, mais nous sommes en train de perdre notre santé profonde, mentale et physique. Quelle que soit la façon dont la tâche de rétablisse­ment est accomplie, nous ne pouvons refuser à la jeune mère le repos dont elle a tellement besoin. Dans la tradition hindoue, la nouvelle mère est considérée comme subissant un processus de purification naturelle durant les quarante jours qui suivent l’accouchement. Au cours de cette période, il ne lui est pas permis de participer au culte ni de cuisiner. Après que la période de purification s’est achevée, elle prend un bain. C’est le signe officiel annonçant qu’elle est capable de reprendre ses travaux de maîtresse de maison, et ses actes de culte ordinaires.


Pendant la période de repos de quarante jours, elle reçoit une alimentation nourrissante, elle pratique des exercices légers, et elle est massée. De nos jours, il faut que nous prenions garde à ne pas détruire nos liens matrimoniaux en refusant à la nouvelle mère son repos si chèrement désiré, et son massage avec huile. Ils contribuent à hâter son rétablissement, et à lui donner du courage.

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com