Pesticides dans l’agriculture: quels dangers réels? + comment les éviter

Les pesticides, substances chimiques utilisées en agriculture pour lutter contre les nuisibles (insectes, mauvaises herbes …) sont particulièrement néfastes pour la santé. Très présents dans les fruits et les légumes, ils se répartissent en plusieurs familles avec entre autres les insecticides, les herbicides, les fongicides. Leur toxicité pour la santé est avérée et depuis plusieurs années, des associations se battent pour les interdire, comme c’est le cas récemment pour le glyphosate, considéré comme cancérigène ou encore le chlorpyriphos. Alors, quels sont les dangers des pesticides comme le chlorpyriphos et comment les éviter ?

Exemple du Chlorpyriphos – Qu’est-ce que le chlorpyriphos ?

Le chlorpyriphos est un pesticide neurotoxique largement utilisé dans l’agriculture américaine mais également utilisé en France. Généralement pulvérisé sur les cultures, il sert à tuer une variété de ravageurs agricoles. Il a une odeur fétide, semblable à celle des œufs pourris ou à de l’ail, et peut être nocif si il est touché, inhalé ou mangé.
Le chlorpyriphos est extrêmement toxique, et en particulier chez les enfants. L’exposition prénatale aux chlorpyriphos est associée à des problèmes de poids (poids trop faible) à la naissance, à une réduction du QI, à des pertes de mémoire, à des troubles de l’attention et à un retard du développement psychomoteur.
L’intoxication aiguë supprime l’enzyme qui régule les impulsions nerveuses dans le corps et peut causer des convulsions, une paralysie respiratoire et, dans des cas extrêmes, la mort. Le chlorpyriphos est l’un des pesticides le plus souvent lié aux intoxications par pesticides.

Comment est-on exposé au chlorpyrifos  ?

Les personnes sont exposées au chlorpyriphos à travers des résidus sur les aliments, par la consommation d’eau contaminée et par la dérive de pulvérisation. Les travailleurs agricoles sont exposés au mélange, à la manipulation et à l’application du pesticide. Les utilisations du chlorpyriphos se sont terminées en 2000 après que l’EPA (Agence américaine de protection de l’environnement) a constaté des risques inacceptables pour les enfants.
Les enfants subissent une exposition accrue au chlorpyriphos et à d’autres pesticides parce qu’ils mettent fréquemment leurs mains dans la bouche et, par rapport aux adultes, ils mangent plus de fruits et légumes et boivent plus d’eau et de jus.


 

Dangers du chlorpyriphos

Le chlorpyriphos affecte les hommes et les animaux, notamment les enfants et les animaux de compagnie, tout comme les insectes qu’il a l’intention de tuer. Le chlorpyriphos est connu pour être dangereux pour les poissons et la faune, notamment les canards et la faune aquatique. L’exposition chez l’homme à de petites quantités de ce produit chimique peut provoquer le nez qui coule, la diarrhée, des maux de tête, des étourdissements et encore plus sérieusement, des vomissements, des crampes musculaires abdominales, de la difficulté à respirer et la paralysie. (9)

L’analyse par l’EPA de ce produit chimique dangereux a montré que non seulement il est dangereux pour la faune et l’environnement, mais aussi pour le système nerveux, le cerveau des foetus en développement et des enfants.  (10, 11)

La France est le deuxième plus gros consommateur de pesticides en Europe. En 2016, le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll, qualifiait les pesticides de « bombe à retardement ».

Toujours en 2016, les journalistes de l’émission Cash Investigation présentée par Elise Lucet, ont mené un enquête pendant un an dans toute la France et ont identifié 71 substances jugées dangereuses dans les champs, dont le chlorpyriphos. Stéphane Le Foll, invité dans l’émission, avait déclaré se battre pour que l’utilisation du chlorpyriphos soit réduite, qualifiant le pesticide de « danger pour l’environnement » et de « danger pour la santé ». Il avait également affirmé vouloir réduire de 50% les pesticides d’ici à 2025.


Quelques lectures intéressantes:

Si les lobbys pour les pesticides sont très présent aux Etats-Unis et proche des autorités, ils sont également présents en France, c’est d’ailleurs la ministre de l’écologie de l’époque, Ségolène Royal qui avait qualifiée le « lobby de la production des pesticides en France [de] très puissant ».

Pesticides dans l’agriculture: 4 façons d’éviter les pesticides dangereux

Alors, que pouvez-vous faire pour vous protéger et protéger vos proches et les animaux domestiques de ces pesticides dangereux ? Il peut sembler impossible d’éviter ces produits chimiques, mais il y a au moins 4 choses que vous pouvez faire pour réduire votre exposition aux pesticides.

1. Mangez des fruits et des légumes biologiques cultivés localement.

Des rapports récents montrent qu’il existe une réglementation peu fiable des produits dits biologiques provenant de Chine. Il est conseillé d’éviter les produits biologiques en provenance de Chine.

Au lieu de cela, achetez des produits locaux autant que vous le pouvez. Cela favorise non seulement l’économie locale, mais cela garantit également que vous avez une meilleure idée des ingrédients et de la provenance de votre nourriture.

2. Lavez les fruits et les légumes avec du liquide vaisselle doux bio dilué avec de l’eau

On retrouve partout des astuces pour laver les fruits et légumes (ex: jus de citron etc), mais il faut savoir que vous ne pourrez pas enlever les pesticides même avec tous les lavages possibles et imaginables: Ils ont intégré les fruits et légumes de l’intérieur. Il convient donc de suivre les quelques conseils si dessous et d’éviter un maximum les fruits et légumes les plus exposés (ou de passer au bio si cela est possible…).

Commencez par l’épluchage, dont les vertus préventives sont avérées, mais qui fait perdre les nombreux nutriments présents dans la peau. C’est pourquoi il est possible de les rincer à l’eau, en ajoutant quelques pincées de bicarbonate de soude bio…Retirez la couche extérieure des légumes à feuilles, comme le chou ou la laitue. Épluchez les fruits et légumes si possible.(14)

3. Savoir quels fruits et légumes cultivés classiquement sont  les plus exposés aux pesticides et contiennent des niveaux plus élevés de résidus de pesticides

En général, il est dit que plus les fruits ou légumes sont petits, plus ils ont absorbés de pesticides (ex: les tomates cerises).

Voici les produits contenant souvent beaucoup de pesticides:

– les tomates
– les épinards
– le céleri
– les poivrons et les piments
– les pommes et les poires
– les pêches et les brugnons
– les fraises et les cerises
– Fraises
– Pommes
– Nectarines
– Pêches
– Celeri
– Epinards
– Concombre

Les fruits et légumes contenant en général moins de pesticides :

– les bananes
– les pamplemousses
– la pastèque
– les kiwis
– la mangue
– les prunes
– les avocats
– les radis
– les asperges
– le chou-fleur
– les oignons

4. Cultivez vos propres produits en utilisant des méthodes organiques.

Cultiver vos propres produits vous permet de contrôler les conditions environnementales notamment le sol et l’utilisation de pesticides et d’engrais sans dangers.

Crédit photo: pixnio.com

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com