Currently set to Index
Currently set to Follow

Mal-être en entreprise, comment la sophrologie peut aider ?

La Sophrologie propose une technique psychocorporelle qui aide à équilibrer le corps et le mental.

C’est une méthode qui relie à son corps, à ses ressentis, à son potentiel et à l’instant présent, notamment par des exercices de respiration contrôlée et de contraction pour prendre conscience de tout son corps.

Lire: Respirez. Expirez. Répétez: Les bienfaits de la respiration contrôlée


Cela permet de développer des ressentis, ce qui entraine les changements sur “comment on est“.

On finit par des visualisations qui nous permettent de prendre conscience du passé, du présent et du futur.

C’est une boite à outils prête à l’emploi.

Cette technique offre des outils et des moyens qui permettent notamment de mieux faire face aux défis de la vie en entreprise (et dans la vie tout court).

On propose par exemple des exercices pour gérer les tensions mentales, physiques ou musculaires (les troubles musculo squelettiques/TMS ), ce qui permet de mieux faire face au quotidien.

On commence d’abord par le corps et ensuite l’esprit.

Durant la séance on utilise des moyens biens précis pour cela, on commence par la détente musculaire pour aider à éliminer les tensions du corps, on travaille la respiration pour permettre de mieux oxygéner le corps mais aussi de vider le trop plein de négatif, et on fait de la suggestion mentale qui permet d’accompagner le client à mieux gérer sa problématique en apprenant à prendre du recul, à se poser et à penser positif.

On peut par exemple visualiser un souvenir positif ou un objectif positif qu’il souhaiterait atteindre.

On peut imaginer des choses positives et contextualiser par rapport à une performance.

On peut se projeter dans un avenir proche avec un objectif à atteindre.

La visualisation met en état, elle ouvre le champ des possibles.

La sophrologie permet aussi de travailler en préventif et en développement.

Elle stimule des capacités et du potentiel !

Sophrologie et bien-être en entreprise

La pensée positive a des effets sur le corps.

La Sophrologie est une technique douce qui s’adapte et accompagne les troubles en entreprise.

Et les troubles en entreprise sont de plus en plus fréquents. Voici quelques chiffres en rapport avec la souffrance au travail :

  • 52% des salariés ont peur d’aller travailler le lundi matin.
  • Le stress est à l’origine de 50 à 60% des arrêts de travail (1)

Le stress a des conséquences en terme de souffrances et de préjudices pour la santé qui touchent et désorganisent l’entreprise dans son ensemble.

  • Pour 89% des DRH* le bien-être des salariés est une préoccupation majeure, un facteur de productivité de l’entreprise, ainsi qu’un facteur d’attraction des talents.

Dans leur rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail, remis au précédent Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, le magistrat P. Nasse et le psychiatre P. Légeron recommandent la sophrologie, entre autres techniques de relaxation, pour aider les employés à, je cite : « gérer plus efficacement les exigences et contraintes du travail en améliorant leurs stratégies d’adaptation aux sources de stress ou en renforçant leur résistance au stress en soulageant les symptômes associés au stress. »

Cette recommandation de la sophrologie par ces deux experts se base à la fois sur l’étude de l’impact du stress sur la performance, réalisée par les Docteurs Yerkes et Dodson, et sur les résultats des différentes expériences d’introduction de la relaxation au sein d’entreprises en France et à l’étranger.

Il convient de préciser que la Sophrologie accroît la résistance au stress, mais elle ne le fait pas disparaitre completement.

La sophrologie peut être utilisée pour permettre à chacun de rester dans cette zone optimale du stress qui assure la performance et la productivité optimale, bénéfique au collaborateur comme à l’entreprise.

La sophrologie, en résumé

Mise au point en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, la sophrologie est une technique de relaxation basée sur des exercices de respiration et de gestion de la pensée.

Elle assure une détente physique et psychique propice à la gestion du stress à l’amélioration de la concentration, de la mémoire ou de la créativité.

Sophrologie et travail, comment j’interviens ?

Je suis souvent conviée en Tunisie pour travailler avec un grand centre de formation sous contrats avec des groupes et des multinationales sur la qualité de vie au travail.

Et ma réalité objective m’enjoint de bien préciser que les techniques de gestion du stress proposées par la sophrologie ne sont pas uniquement destinées à s’attaquer aux effets, mais bien d’en éviter les causes.

Elles permettent à chaque collaborateur de découvrir son propre seuil de tolérance et lui donnent les outils nécessaires pour éviter de passer le point de basculement.

Attention à l’arbre qui cache la forêt des souffrances en Entreprise…

Bien entendu, une telle démarche ne peut s’inscrire qu’en second rang.

Elle nécessite au préalable un travail de fond visant à :

  • Répartir plus justement la charge de travail en fonction des effectifs, du temps de travail et des compétences ;
  • Redéfinir les responsabilités de chacun ;
  • Revoir les méthodes d’évaluation des performances individuelles ou collectives
  • Revoir les modalités de reconnaissance du travail…

Toutes ces actions sortent, bien entendu, du champ d’action du sophrologue, mais ce dernier bénéficiera toujours du fait d’être informé de ces réorganisations pour les intégrer dans le contexte de son action.

Un outil de développement pour les collaborateurs

La  sophrologie ne fait pas que répondre à une situation de stress.

Elle permet également d’apporter des outils particuliers de développement personnel.

En complément des outils et du développement relatif au savoir-faire de vos collaborateurs, la sophrologie ouvre le champ du savoir-être.

Par des techniques faciles d’apprentissage et utilisables dans la vie professionnelle, elle  aide à développer :

  • La confiance en soi,
  • La motivation,
  • La créativité.

Bien-être au travail, le chemin est lent

Un concept qui est loin d’être creux et qui n’est pas du green washing pour les RSE.


Quelques lectures intéressantes:

Le bien-être au travail et l’équilibre entre la sphère professionnelle et la sphère privée sont des attentes chaque jour plus importantes pour les collaborateurs de l’entreprise.

Quel module proposer en Entreprise ?

Cet accompagnement peut se faire de différentes manières.

La mise en place d’ateliers de relaxation peut prendre de nombreuses formes au sein même de l’entreprise (ateliers de groupe sur la pause du midi, séances individuelles, formations ciblées), comme en dehors : participation aux ateliers de relaxation, séances individuelles.

Cette approche répond aux besoins des CE, mais également des comités d’Hygiène et de Sécurité.

Proposée comme un service, une pause relaxation proposée à vos équipes contribue à la sensation de bien-être au travail et constitue une véritable marque d’attention.

De plus en plus d’entreprises se lancent dans cette démarche, que ce soit dans l’industrie, la grande distribution ou le conseil.

Le MEDEF en France s’est penché avec intérêt sur ces techniques et surtout sur les résultats obtenus par rapport au faible investissement.

Des solutions à tous les niveaux

Le dirigeant : 

dans les TPE très petites entreprise ou petites entreprises (moins de 50 salariés), il peut être demandeur de séances de groupe ou ateliers (atelier souvent composé d’une courte partie théorique et une grande partie dédiée à la pratique d’exercices) .

Mais les demandes sont souvent orientées vers l’accompagnement individuel de ses managers ou de lui-même, afin d’améliorer leurs performances.

Pourquoi par ex une thématique «  Manager responsable » justement pour faire entrer un volet «  plus humain » puisqu’en Sophrologie on passe par le bien être du collaborateur pour ensuite booster ses capacités afin qu’il puisse optimiser ses capacités par la suite ( performance, productivité)

Les DRH :

souvent les premiers à constater les effets négatifs  ( absentéisme, maladie, accidents etc) d’une organisation de travail ou d’un mode de management et ont charge d’appuyer toutes les restructurations de l’Entreprise.

Ils sont demandeurs  de séances de groupe ou d’ateliers pour apporter un mieux-être à une même  catégorie de collaborateurs ou pour améliorer la cohésion d’une équipe.

Des accompagnements individuels peuvent aussi être prévus pour accompagner des collaborateurs dont il faut renforcer les capacités.

Médecins, infirmiers ou psychologues du travail :

Ilssont les interlocuteurs privilégies des collaborateurs en souffrance physique ou psychologique dans l’entreprise et peuvent donc être à l’initiative d’interventions individuelles ou en groupe (séances en ateliers)

Les responsables du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT),

Ce comité qui a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de travail et à la protection de la santé et de la sécurité des collaborateurs, peut être à l’origine d’interventions en groupe (séances ou ateliers) axées sur le bienêtre et la gestion émotionnelle.

Il peut aussi être demandeur de conférences afin de sensibiliser et d’informer les collaborateurs  sur différentes thématiques dont (le stress, le sommeil, l’équilibre entre vie prof et vie privée etc.)

Celles si se font svt en partenariats avec d’autres professionnels (ergonomes, osthéopathes, psychologues etc.)

Les responsables du comité d’entreprise :

ce comité s’occupe des conditions de vie des collaborateurs dans l’entreprise et a des missions sociales (chèques vacances, crèche, cantine, etc.) et culturelles ( voyages, spectacles)  il est souvent demandeur de séances en groupe à l’heure du déjeuner ou en en fin de journée afin d’assurer un temps de détente et de relaxation aux collaborateurs ( pauses antistress)

En fait, la qualité de vie au travail concerne tous les strates de l’entreprise et tous les secteurs d’activité.

La prévention des risques psychosociaux est obligatoire pour les entreprises, au même titre que les autres risques professionnels

Les thématiques d’accompagnement possibles : management d’équipe pour permettre la cohésion d’équipe, la gestion du stress,  la gestion des émotions, la gestion du temps…

  • On peut travailler sur la peur suite au changement
  • On peut travailler sur le calme et la sécurité
  • On peut travailler ensuite sur les capacités et l’estime de soi

Présentation du cadre d’intervention

Le format sera un groupe fermé de 8 à 12 personnes.

Ou un atelier, et là il faudra prévoir des chaises et une salle (selon le nombre de collaborateurs concernés)

Pour la durée des séances il faut compter 1H ou 45 min.

Cadre dans lequel la sophrologie peut intervenir ou le sophrologue.

Je peux intervenir en individuel ou en groupe, en conférence ou en atelier

En groupe ouvert il n’y a pas de limites sur les potentialités et les objectifs, cela restera général. Pour chaque séance dans le groupe ouvert, je peux proposer un thème différent

Une fois par semaine, pour une durée de 45 min à 1H si trop long (heure de lunch)

Je m’adapte aux horaires et je peux proposer essentiellement des temps de pause anti stress ou détente relaxation et  faire des séances sur la gestion du stress, sur la vitalité, sur le sommeil.

Quelques thématiques de groupes ouverts par ex :

  • Eliminer le stress au travail
  • Chasser la culpabilité
  • Améliorer la concentration
  • Booster l’énergie

A chaque séance de groupes ouverts, je peux proposer un thème avec des intentions différentes. Les ex que je vais donner vont se porter sur la respiration la détente musculaire etc selon le Protocole.

Ce qu’ il faut préciser c’est que ces ateliers quand ils sont imposés ne donnent pas le même résultat que quand ils sont demandés par le collaborateur qui est en souffrance.

Toute thérapie par principe ne doit jamais être imposée si on veut que cela marche ou en tout cas il est  opportun d’en expliquer les objectifs avant de lancer son collaborateur surtout s’il est sceptique ou réfractaire.

Et le mélange DRH et Managers et collaborateurs dans un même atelier n’est pas toujours opportun.

Article rédigé par Fériel Berraies
Sophrologue certifiée RNCP spécialisée en Entreprise, et hypnothérapeute

Découvrez le Site :www.feriel-berraies-thérapeute.com
Son profil therapeutes.com
Lui écrire : fbsophro@gmail.com




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com