Lutter contre le rhume grâce aux huiles essentielles

Le rhume, c’est de saison. Mais en France, la saison du rhume dure bien 6 mois de l’année…

Pour se prémunir contre le rhume et lutter quand on est dedans, les huiles essentielles sont d’une grande utilité.

Attention les conseils donnés dans cet article sont réservés à l’adulte et à l’enfant à partir de 10 ans. Ils ne doivent pas être donnés aux femmes enceintes ou allaitantes ou aux enfants plus petits.


Pour toute question, voyez avec un aromathérapeute, un naturopathe ou un pharmacien.

 

Qu’est-ce que le rhume ?

Le rhume est une infection respiratoire causée par un virus. Elle provoque des maux de gorge, des éternuements, parfois de la toux, une sensation de lourdeur au niveau de la tête, un écoulement nasal et parfois un état un peu fébrile.

 

Comment les huiles essentielles peuvent agir ?

La plupart des huiles essentielles possèdent des propriétés anti-infectieuses et anti-virales. Certaines huiles essentielles sont même des vraies championnes dans la lutte contre les maladies infectieuses !

 

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Il y a plusieurs façons d’utiliser les huiles essentielles.

On peut les diffuser dans l’air ambiant grâce à un diffuseur spécial, à vapeur d’eau.

On peut aussi verser quelques gouttes dans une coupelle et la placer sur une source de chaleur comme un radiateur. Mais dans ce cas, la diffusion sera moins efficace car au contact de la chaleur, l’huile essentielle s’évaporera plus vite et se dégradera.

On peut aussi les utiliser par voie cutanée, mélangées à une huile végétale bio. On pratiquera un léger massage du thorax et de la gorge, jusque derrière les oreilles pour bien faire pénétrer l’huile essentielle. Attention les huiles essentielles étant très puissantes il faut simplement en verser une à deux gouttes par plus et ne surtout pas en mettre dans les yeux.

 

Autre possibilité qui est une vieille méthode de grand-mère : les inhalations !

Versez quelques gouttes d’huile essentielle, comme de l’eucalyptus globulus par exemple, dans un bol, puis versez de l’eau très chaude dessus. Mettez votre tête au-dessus (attention les yeux, ça pique !) et recouvrez-la d’une serviette ou d’un torchon. Respirez là-dedans pendant une dizaine de minutes. La chaleur va décongestionner vos sinus, votre nez va couler et donc évacuer. L’huile essentielle va elle désinfecter l’ensemble des voies respiratoires.

Enfin il y a aussi la possibilité de les utiliser par voie interne.

C’est-à-dire en versant une à deux gouttes d’huiles essentielles sur un suport neutre (comprimé neutre vendu en pharmacie) ou sur une cuillère de miel par exemple (que vous pouvez aussi diluer dans une tisane bien chaude). A prendre 3 fois par jour avec de l’huile essentielle d’eucalyptus radiata ou de ravintsara.

 

Les différentes huiles essentielles contre le rhume

La cannelle de Ceylan

ceylan


Quelques lectures intéressantes:

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan est à la fois anti-infectieuse, anti-fongique, antivirale, antibactérienne, anti-parasites. C’est aussi un stimulant générale.

Attention la cannelle est irritante en diffusion ambiante et lorsqu’elle est utilisée avec de fortes doses sur la peau.

Vous pouvez néanmoins l’utiliser en massage. Diluez une goutte d’huile essentielle dans 10 à 15 gouttes d’huile végétale, puis appliquez et massez la zone concernée.

 

Le pin sylvestre

L’huile essentielle de pin sylvestre est expectorante (qui facilite la toux), décongestionnante respiratoire, anti-inflammatoire, analgésique, anti-infectieuse et antiseptique et elle stimule le système immunitaire.

Pour une utilisation en massage contre la toux, diluez avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale et la plante des pieds.

L’huile essentielle de Pin sylvestre fait partie des huiles compatibles avec la diffusion. Car son effet est tonifiant, préférez la diffuser en journée.

Vous pouvez l’utiliser chez l’enfant de plus de 6 ans, mais elle est à éviter chez les personnes souffrant d’hypertension.

 

Le romarin à cinéole

L’huile essentielle de romarin à cinéole est tonique, anti-infectieuse, anti-douleur, expectorante, mucolytique (fluidifie la production de mucus), antitussive. Elle a aussi une action tonifiante générale et elle facilite la digestion en soutenant le foie.

Vous pouvez l’utiliser par voie orale dans les cas de sinusite, bronchite et maux de gorge. Après avis médical ou pharmaceutique : 1 à 2 gouttes 3 fois par jour sur un support adapté, tel qu’un comprimé neutre, un demi sucre une cuillère à café de miel ou d’huile végétale.

Dans les cas d’otite, appliquer 8 à 10 gouttes d’un mélange à parts égales de Romarin à cinéole, de Lavande officinale et de Tea tree, le tout dilué à 20%, 6 fois par jour . Bien descendre sous l’oreille le long de la trompe d’Eustache. Attention à mettre à l’extérieur et autour, jamais dans l’oreille.

 

L’arbre à thé (ou tea tree)

L’huile essentielle d’arbre à thé est anti-infectieuse, antibactérienne, antifongique, anti-inflammatoire.

Contre le mal de gorge, on peut en prendre 2 gouttes mélangés avec du miel 3 fois par jour.

 

Le ravinstara

L’huile essentielle de ravinstara est très riche en eucalyptol, ses propriétés sont donc proches de celles de l’eucalyptus. Le ravinstara est donc anti inflammatoire, expectorant et antitussif (toux grasse).

On peut l’utiliser par voie cutanée : 3 gouttes à répartir dans le bas du dos, le long de la colonne vertébrale et sur le thorax, 4 à 5 fois par jour, jusqu’à amélioration.

Ou aussi par voie orale : 1 goutte dans une cuillère à café de miel ou d’huile d’olive ou sur un comprimé neutre (vendu en pharmacie ou laboratoire spécialisé en aromathérapie), 4 fois par jour.

 

 

Article rédigé par Clotilde Rolland, Naturopathe expert du réseau Therapeutes.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com