Lombalgie: Symptômes, Prévention, Traitement

La lombalgie (Lumbago), ou douleur dans la région lombaire, est un symptôme très fréquent qui se manifeste parfois de façon brutale, aiguë et violente, ou apparaît sous une forme chronique plus atténuée.

La lombalgie est souvent difficile à traiter en raison de l’extrême variété des causes possibles tension nerveuse, sédentarité, menstruations, grossesse, affection rénale, prostatite, troubles du rectum, arthrite, hernie discale, grippe, obésité. Dans un grand nombre de cas, la lombalgie survient lors d’un effort de soulèvement, d’un mouvement brutal, d’un léger traumatisme, d’un surmenage physique (activité sportive excessive).

Dans tous les cas, on doit d’abord tenter de déterminer si la douleur est d’origine physique ou psychologique. Les facteurs psychogènes peuvent pro­voquer des symptômes tout aussi dou­loureux que les facteurs purement organiques.


Lombalgie Symptômes :

La douleur lombaire appa­raît parfois brutalement, lorsque le malade se penche en avant et ne peut plus se redresser, ou se manifeste de façon progressive et persistante. Dans certains cas, elle survient isolément, mais peut récidiver et évoluer vers la chronicité.


Quelques lectures intéressantes:

Lombalgie Traitement :

Repos au lit sur un matelas dur et plat reposant sur une planche. Des applications de compresses chaudes, l’aspirine et les myorelaxants (médicaments favorisant la relaxation musculaire) apportent parfois un soula­gement. Les massages sont salutaires. Parfois, on procède à des injections de corticoïdes dans la zone atteinte. En cas d’obésité, la réduction de l’excès pondé­ral est essentielle afin que les muscles de la région lombaire n’aient pas à supporter une charge excessive.

Dans les occupations professionnelles obligeant à soulever et à porter des objets lourds ou à garder une position assise prolongée, il est important de consacrer quelques moments de la jour­nées à des mouvements de décontraction musculaire et d’élongation.

Une mauvaise statique lombaire pen­dant des années est aussi une cause fréquente de lombalgie, car elle impose des efforts excessifs aux muscles et à certains organes. Pour vérifier que la posture est correcte, on se place contre un mur et on s’assure que seules les omoplates et les fesses s’y appuient. Rester correctement assis sur un siège est beaucoup moins fatigant que s’y affaler.

Si les lombalgies deviennent chroni­ques, le port d’un lombostat de soutien (corset) est préconisé ; l’application d’un corset doit s’accompagner d’exercices visant à renforcer la tonicité musculaire.


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com