Les 10 bienfaits du Thym !

Le thym, vous le connaissez en cuisine pour parfumer vos plats. Il leur amène ce petit goût délicieux qui en fait un indispensable des cuisines.

Bien qu’étant une vivace parfois assez rachitique, il est aussi capable de se développer en grosses pousses…le thym a bien plus de ressources qu’il n’en a l’air !

Découvrons tout de suite les 10 bienfaits du thym.


10 bienfaits du thym

1. Un puissant antiseptique et antibactérien

Le thym par les puissantes huiles essentielles qu’il contient est un excellent antiseptique. Il est aussi antibactérien et antifongique.

 

2. L’ami des voies respiratoires

Le thym est traditionnellement utilisé pour le traitement des troubles respiratoires comme la toux.

Il est d’ailleurs approuvé par la commission E (un organisme d’évaluation des plantes) pour combattre la bronchite.

Au cours d’une étude ouverte ( Ernst E, Marz R, Sieder C. A controlled multi-centre study of herbal versus synthetic secretolytic drugs for acute bronchitis. Phytomedicine 1997 ), plus de 7 000 patients souffrant de bronchite ont testé un sirop composé d’extraits de thym et de racine de primevère officinale. Celui-ci s’est montré au moins aussi efficace que la N-acétylcystéine et que l’Ambroxol, deux médicaments qui fluidifient les sécrétions bronchiques.

 

3. Le thym contre le rhume

Quoi de mieux que le thym pour vous soigner contre le rhum ?

Vous pouvez utiliser le thym frais ou sec en infusion avec du miel et du citron, à prendre 3 fois par jour.

Nous vous recommandons aussi de diffuser dans l’air des pièces où vous vous tenez de l’huile essentielle de thym. Pour cela un diffuseur est l’idéal. Sinon placez quelques gouttes d’huile essentielle dans une coupelle et mettez-la sur un radiateur.

 

4. Le protecteur de la sphère uro-génitale

Par son action anti-bactérienne, le thym est particulièrement recommandé lors des cystites et infections urinaires, ainsi que pour les mycoses et les prostatites.

D’ailleurs nombre de produits d’hygiène intime l’intègre dans la composition.

Vous pouvez demander à ce que vous soit fait en pharmacie des ovules contenant du thym pour tout ce qui est mycose vaginale.

Pour le reste, préférez le thym sous forme de teinture-mère.

Attention ces pathologies signent un déséquilibre de votre flore bactérienne interne, il faudra donc accompagner votre traitement d’une cure de probiotiques de 2 mois minimum pour éviter une récidive.

 

5. Une source de vitamines

Le thym par sa composition, est une grande souce de vitamines.

 

Le thym est particulièrement riche en vitamine C, vitamine A, et vitamine B2, car 100 g de thym apportent respectivement l’équivalent :

      • de 200 % des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) en vitamine C (soit 160 mg pour 100g)
      • de 59,38 % des VNR en vitamine A (soit 0,475 mg pour 100 g)

De plus, le thym est source de vitamine B6 et vitamine B9, car 100 g de thym apportent respectivement l’équivalent :

  • de 25 % des VNR en vitamine B6 (soit 0,35 mg pour 100 g)
  • de 22,50 % des VNR en vitamine B9 (soit 0,045 mg pour 100 g)

 

 

6. Un excellent apport de minéraux

De la même façon, le thym est une excellente source d’oligo-éléments et de minéraux.

 

Le thym est riche en fer, manganèse, cuivre, calcium, magnésium et potassium, car 100 g de thym apportent respectivement l’équivalent :


Quelques lectures intéressantes:

      • de 125 % des VNR en fer (soit 17,5 mg pour 100 g)
      • de 86 % des VNR en manganèse (soit 160 mg pour 100 g)
      • de 56 % des VNR en cuivre (soit 0,56 mg pour 100 g)
      • de 50,63 % des VNR en calcium (soit 405 mg pour 100 g)
      • de 42,67% des VNR en magnésium (soit 160 mg pour 100 g)
      • de 30,45% des VNR en potassium (soit 609 mg pour 100 g)

Le thym est également source de zinc et de phosphore, car 100 g de thym apportent respectivement l’équivalent :

  • de 18,10 % des VNR en zinc (soit 1,81mg pour 100 g)
  • de 15,14 % des VNR en phosphore (soit 106 mg pour 100 g)

 

 

7. Il soigne la peau

Le thym a toujours été utilisé pour soigner les affections de la peau. Il calme l’inflammation d’une part, et il a une activité antiseptique d’autre part. Pour cela, il sera particulièrement efficace sur les boutons, les gonflements comme des oedèmes et les rougeurs.

Vous pouvez vous faire des cataplasmes de thym, en écrasant des feuilles de plante fraîche et en les appliquant sur votre peau. Pour les cataplasmes, laissez agir plusieurs heures.

Pour votre visage, vous pouvez lutter contre l’acné avec un masque à l’argile une fois par semaine. Dans votre pâte argileuse, incorporez deux-trois gouttes d’huile essentielle de thym et laissez agir 5 minutes avant de bien rincer à l’eau claire.

Enfin, pour traiter des mycoses aux pieds par exemple, vous pouvez faire des bains de pieds avec du gros sel et des touffes de thym séché.

Attention à ne pas l’appliquer sur une plaie ouverte. S’il y a plaie ouverte, vous pouvez mettre une à deux gouttes d’huile essentielle de thym à timol dans du miel. Le miel étant aussi antiseptique et ayant en plus un pouvoir cicatrisant, cela en fait un pansement apprécié.

8. Contre les rhumatismes

De part son action anti-inflammatoire et sa richesse en antioxydants, en oligo-éléments et en minéraux, le thym a une action bénéfique sur les rhumatismes.

Il calme l’inflammation locale donc la douleur et permet de reminéraliser les cartilages et les tissus osseux.

Nous vous le conseillons dans ce cas précis plutôt en teinture-mère pour une meilleure assimilation, mais vous pouvez aussi vous faire des bains avec du thym. Attention si vous utilisez une huile essentielle de thym à bien la diluer dans une huile végétale. Les huiles essentielles n’étant pas solubles dans l’eau, si vous les utilisez pure dans votre bain, elles vous brûleront.

 

 

9. Un pouvoir antioxydant

 

Le thym est l’une des herbes aromatiques qui contient le plus de polyphénols après la menthe (246,9 mg pour 100 g) et le basilic (231,8 mg pour 100 g).

Pour 100 g de thym, vous trouverez 60,3 mg de flavonoïdes et 103,5 mg d’acide phénolique.

 10. Un vrai soin des dents

Il a été démontré que l’un des constituants du thym, le thymol, avait une activité bénéfique contre les caries et certaines bactéries pathogènes de la bouche telle que Porphyromonas gingivalis.

Le thymol fait partie des ingrédients des bains de bouche antiseptiques comme Listerine® ou Cervitech® qui luttent contre la plaque dentaire. Or, l’efficacité de ces produits serait attribuable notamment à l’action du thymol.

Vous pouvez faire des infusions de thym pour en faire ensuite des bains de bouche et des gargarismes. Pour cela, faîtes infuser 5 g de thym de thym dans 100 ml d’eau bouillante. Laissez refroidir. A faire 2 à 3 fois par jour. Ce sera très utile également si vous avez des aphtes.

 

Article rédigé par Clotilde Rolland, naturopathe

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com