Lèpre: Symptômes, Prévention et Traitement

Lèpre (maladie de Hansen)

La lèpre n’est plus le mal redoutable d’autrefois. Elle est la moins contagieuse de toutes les maladies infectieuses : seul un contact intime et prolongé avec une personne atteinte par la forme active de la lèpre est susceptible de transmettre l’infection.

Le bacille Mycobacterium leprae est semblable au germe de la tuberculose et, comme ce dernier, pos­sède une enveloppe « cireuse » qui le rend difficile à tuer. La lèpre, présente dans le monde entier, se rencontre rarement dans les pays développés.


Incubation : De quatre à vingt jours ; elle demande habituellement un contact prolongé.

Danger : Défigurement, perte des sensa­tions, destruction des tissus et des os, chute des cheveux. La mort peut surve­nir du fait d’infections annexes (tuber­culose ou pneumonie) au terme de longues années de maladie.

Lèpre Symptômes :

Le début est insidieux. Des taches rouges ou brunes, avec un centre blanc, apparaissent sur la peau. Elles s’agrandissent et gagnent souvent tout le visage, défigurant le patient. Des petits nodules durs apparaissent sur les jambes, les pieds ou le visage.

On observe une perte des sensations dans différentes parties du corps après l’appa­rition d’un traumatisme, dans les ré­gions couvertes de taches de couleur, souvent aussi dans une extrémité entière (pied ou main). La voix devient rauque, les poils tombent, en particulier les sourcils et les cils.


Quelques lectures intéressantes:

Il peut y avoir en outre une névrite douloureuse, une atrophie osseuse, des plaies ouvertes pénétrant profondément dans les tissus et entraînant des difformités et la perte spontanée de doigts ou d’orteils, des saignements de nez, une atrophie mus­culaire (si elle affecte la main, celle-ci prend une forme de pince).

Lèpre Traitement :

Les personnes ayant long­temps vécu avec des lépreux doivent être soigneusement examinées afin de déceler la présence éventuelle des bactéries. Il est cependant fréquent que le germe demeure indécelable et que les symp­tômes soient alors les seuls moyens d’identification. Les chances de guérison
sont proportionnelles à la rapidité de l’intervention médicale.

Le dapsone est efficace mais ne donne pas entièrement satisfaction ; il est sou­vent recommandé de l’utiliser en conjonction avec la rifampicine.

Lèpre Prévention :

L’isolation du porteur non traité est conseillée. Bien que les règles prophylactiques n’aient pas été entière­ment établies, il semble qu’il ne soit plus nécessaire d’isoler les enfants de leurs parents malades une fois le traitement commencé.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com