Hyperthyroïdie: Symptômes, Prévention et Traitement

L’Hyperthyroïdie (maladie de Basedow, thyréotoxicose) est une affection due à une hyperactivité sécrétoire de la glande thyroïde, l’hyper- thyroïdie présente deux types :

  • l’un est associé à la tuméfaction diffuse de la glande thyroïde (goitre exophtalmique, maladie de Basedow),
  • l’autre au déve­loppement d’un ensemble de petites tumeurs (goitre multinodulaire toxique, maladie de Plummer).

L’hyperthyroïdie est cinq fois plus fréquente chez la femme que chez l’homme, et frappe davantage la femme jeune. Son origine demeure inconnue. Bien que l’hypo­physe stimule la thyroïde, l’hyperthyroï­die n’est pas due à l’hyperfonctionne- ment de l’hypophyse.

Danger : La crise thyréotoxique est une complication grave de l’hyperthyroïdie. Elle se traduit par une fièvre élevée, la déshydratation, le choc et le coma. C’est une urgence médicale qui requiert une hospitalisation immédiate. La crise sur­vient généralement pendant une opéra­tion chirurgicale, lors d’un traumatisme ou d’une infection. Elle est fatale dans la moitié des cas.


En cas d’exophtalmie (saillie de globes oculaires), le malade risque une infection de l’œil, une ulcération de la cornée et la protrusion grave des globes oculaires.

Rythme cardiaque rapide et irrégulier et insuffisance cardiaque sont des complications fréquentes lorsque la ma­ladie évolue sans être contrôlée.

Hyperthyroïdie Symptômes :

Les signes habituels sont les suivants : hypertrophie de la glande thyroïde, irritabilité, accès de colère, sueurs profuses, bouffées de chaleur (intolérance à la chaleur) et hyper­activité ; baisse du tonus musculaire, fatigue et perte de poids malgré un appétit accru ; les règles se raréfient et deviennent peu abondantes, les cheveux se clairsèment, la constipation s’ins­talle ; peau chaude, moite et très lisse ; tremblement des mains qui devient évident lorsque le malade tient les bras tendus en avant, instabilité émotion­nelle ; tachycardie intense.


Quelques lectures intéressantes:

La saillie des yeux (exophtalmie) s’accompagne de troubles oculaires ; elle est parfois telle (donnant au regard du malade un aspect de peur ou de rage) que les paupières ne peuvent plus se fermer complète­ment, entraînant un risque de lésion ou d’infection. A un stade avancé, la maladie est facile à identifier tant les symptômes sont caractéristiques.

Dès que l’hyperthyroïdie est suspectée, le diagnostic est confirmé par différents tests de laboratoire, entre autres le dosage d’hormones thyroïdiennes dans le sang, ou encore la mesure de la fixation de l’iode au niveau de la thyroïde (l’iode, élément de base pour la production de l’hormone thyroï­dienne, est fixé en trop grande quantité en cas d’hyperthyroïdie)

Hyperthyroïdie Traitement :

Radiothérapie et traite­ment chirurgical. Pratiquée par un chirurgien compétent, l’opération chi­rurgicale ne comporte pas de risque. On enlève habituellement les trois quarts de la glande. La radiothérapie est plutôt pratiquée chez l’enfant, la femme qui désire avoir un enfant et les personnes âgées. L’iode radioactif est employé, car il a la propriété de détruire le tissu thyroïdien hyperactif. Les suites médi­cales sont importantes.




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com