Hyperparathyroïdie: Symptômes, Prévention et Traitement

Due à une sécrétion excessive de l’hormone parathyroïdienne, l’hyperparathyroïdie primaire a généralement pour origine une tumeur bénigne des glandes parathyroides et, plus rarement, un développement excessif de toutes les parathyroides ou une tumeur maligne.

Par ailleurs, l’insuffisance rénale chroni­que stimule les sécrétions parathyroï- diennes et offre alors le tableau clinique de l’hyperparathyroïdie (hyperpara­thyroïdie secondaire).

Danger : L’insuffisance rénale est la complication la plus grave de cette affection ; elle naît de la présence de calcium dans les reins et d’infections répétées de l’appareil urinaire. L’ulcère gastro-duodénal et l’inflammation du pancréas ne sont également pas rares.


Hyperparathyroïdie Symptômes :

La formation de calculs rénaux est un signe fréquent d’hyperparathyroïdie. Une hypersécrétion de l’hormone parathyroïdienne entraîne une mobilisation excessive du calcium qui s’accumule alors dans le sang (hyper­calcémie) et passe dans les urines en laissant dans les reins des dépôts calci- ques qui se transforment en calculs. Cette élimination excessive de calcium entraîne rapidement une destruction des os.


Quelques lectures intéressantes:

Une autre forme d’hyperparathyrai­die entraîne la faiblesse musculaire, la perte de l’appétit, les nausées, la consti­pation, une soif excessive et des urines très abondantes.

Le dosage de la calcémie (mesure du calcium dans le sang) permet de poser le diagnostic. L’hypercalcémie n’est pas obligatoirement le signe de l’hyperparathyroïdie, mais en l’absence de tout autre signe, le diagnostic ne pose pas de doute.

Hyperparathyroïdie Traitement :

L’ablation chirurgicale de la tumeur est le traitement le plus efficace. Lorsqu’il s’agit d’une hyper­trophie diffuse des glandes para- thyroïdes, l’exérèse de trois des quatre glandes est indiquée.




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com