Hyperhidrose (transpiration excessive): Causes et Traitements

Bras | Endocrinologie et Métabolisme | Hyperhidrose (transpiration excessive)

L’hyperhidrose, ou transpiration excessive, est un trouble fréquent qui produit beaucoup de malheur. La transpiration excessive des aisselles a tendance à commencer autour de la puberté, tandis que la transpiration excessive des paumes et des plantes des pieds peut commencer plus tôt, souvent dès l’enfance. Non traités, ces problèmes peuvent durer toute la vie.

L’hyperhidrose peut être généralisée ou localisée à certaines parties spécifiques du corps. Les mains, les pieds, les aisselles, l’aine sont parmi les régions les plus actives de la transpiration en raison de la concentration relativement élevée de glandes sudoripares, mais n’importe quelle partie du corps peut être affectée.


Les personnes touchées sont constamment conscientes de leur état et tentent de modifier leur mode de vie pour s’adapter à ce problème. Cela peut être handicapant dans la vie professionnelle, scolaire et sociale, ce qui provoque de l’embarras. De nombreuses tâches de routine deviennent impossibles, ce qui peut affecter psychologiquement les patients.

Causes


Quelques lectures intéressantes:

Dans la plupart des cas, la cause de l’hyperhidrose est inconnue. Certaines causes connues sont: l’obésité, les changements hormonaux liés à la ménopause; les maladies associées à la fièvre, comme une infection ou le paludisme; une glande thyroïde hyperactive (hyperthyroïdie), le diabète, certains médicaments.

L’hyperhidrose peut avoir des conséquences physiologiques telles que les mains froides et moites, la déshydratation et les infections cutanées secondaires à la macération de la peau. L’hyperhidrose peut également avoir des effets dévastateurs sur les effets émotionnels de la vie des individus.

Diagnostic et traitement

L’approche du traitement de l’hyperhidrose consiste généralement en: antiperspirants (contenant de la chlorure d’aluminium pour être plus efficaces); prescription des antiperspirants forts (contenant de la chlorure d’aluminium hexahydraté); l’iontophorèse (dispositif qui introduit du courant à travers la peau, utilisant de l’eau du robinet); les médicaments par voie orale (anticholinergiques, qui réduisent la transpiration), la chirurgie (sympathectomie cervicale, comme dernier recours)….

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com