Groupe thérapeutique et psychodrame

Le fondateur du psychodrame en groupe

Les thérapies de groupe ont fait leur apparition en France après la seconde guerre Mondiale.
Elles sont pensées et théorisées à partir de la théorie freudienne et permettent au sujet d’explorer son vécu à partir de l’interaction avec le groupe.

L’un des fondateurs les plus connus : Jacob Levy Moreno psychiatre aux Etats Unis qui fut le premier à proposer du jeu psychodramatique en groupe : les participants jouent une scène à partir d’une situation problématique.
Ce qui permet de mettre en action les différents mouvements psychiques (amour, haine) liés à cette situation.
Le simple fait de jouer est cathartique et facilite l’expression des émotions trop souvent enkystées. La catharsis est thérapeutique et favorise le lien entre l’expression émotionnelle et sa verbalisation.

Ce dispositif (groupe et psychodrame) a été largement repris dans des institutions de soins pour des personnes souffrant de troubles psychiques. La situation groupale leur permettant d’avoir accès à une meilleure connaissance de leur fonctionnement interne.


Le groupe représente une « enveloppe protectrice »

-Pour certains, il est plus facile de prendre la parole dans un groupe rassurant et contenant.
Le groupe constitue « l’enveloppe protectrice » : la présence des autres dans la même situation, leur écoute attentive vont représenter des points d’appui.
Le cadre proposé par le thérapeute qui va énoncer les différentes règles de fonctionnement afin de garantir le sentiment de sécurité des participants.
Le sentiment d’appartenance à un groupe,( surtout en cette période pandémique) peut renforcer le socle identitaire et permettre en s’identifiant aux membres du groupe de relativiser le sentiment d’être seul au monde.


Quelques lectures intéressantes:

– Le thérapeute sera perçu comme moins « menaçant » qu’en thérapie individuelle : en effet pour certaines personnes il ne sera pas possible d’aller d’emblée vers un thérapeute en face à face tant les angoisses suscitées par la rencontre sont fortes.
La rencontre avec un thérapeute réactualise les affects vécus pendant la petite enfance envers les images parentales : c’est ce qu’on appelle le transfert.

Les indications

Qui peut bénéficier de ce type de thérapie ?

Les personnes qui auront au cours de leur vie besoin d’une hospitalisation dans une institution de soins vont assez souvent se voir proposer ce type de prise en charge pour reprendre confiance en eux et restaurer le lien social souvent amoindri par les différents troubles psychiques.

Dans des dispositifs en cabinet libéral, la thérapie de groupe associée au psychodrame peut correspondre à différentes problématiques :

_ Les addictions,
– Les troubles alimentaires,
– Les états dépressifs
– les phobies sociales.

L’expérience thérapeutique montre enfin que les thérapies de groupe peuvent être complémentaires aux thérapies individuelles ou en permettre l’accès à un moment du parcours thérapeutique.

Conclusion

Il est important de citer d’autres auteurs qui ont largement éveillé l’intérêt des psychanalystes et des psychologues cliniciens intéressés par le groupe : Bion, Recherche sur les petits groupes) René Kaes (l’appareil psychique groupal) Didier Anzieu (le groupe et l’inconscient).
Tous deux ont été remarquablement créatifs et inventifs dans ce domaine de la psychanalyse appliquée aux groupes.

Madame ROBBERECHTS Nicole.
Psychologue clinicienne – Psychanalyste.
Membre praticienne adhérente à la Société de Psychanalyse Freudienne
Formée au groupe et au psychodrame à l’Institut Français d’Analyse de Groupe et de Psychodrame .
=> Prendre rendez-vous avc Nicole Robberechts


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com